contenu de la page



450 milliards à mobiliser pour financer le plan TAKKAL



L’Etat sénégalais va devoir mobiliser quelque 450 milliards de FCfa dans un Fonds de soutien au secteur de l’électricité, d’ici 2014. C’est la date à laquelle devrait entrer en production la centrale à charbon envisagée par le fameux Plan « Takkal » que le ministre en charge de l’Energie, Karim Wade, a tenté de défendre, hier vendredi, devant le Conseil économique et social(Ces).



450 milliards à mobiliser pour financer le plan TAKKAL
Ce n’est pas demain la veille pour la fin des perturbations que connaît le secteur de l’électricité, si l’on en juge par les mesures envisagées par les autorités et dont le Fonds de soutien au secteur figure en bonne place.
Ce fonds de soutien logé au ministère de l’Economie et des Finances, devrait mobiliser des besoins estimés entre 350 à 450 milliards de FCfa, selon son responsable M. Samba Niasse du ministère des Finances.


Le budget de l’Etat ne pouvant supporter ces besoins, il est question d’agir au niveau de taxes parafiscales. M. Niasse d’indiquer que 95% du fonds de service universel des télécommunications seront prélevés et 85% des prélèvements du Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec) pour alimenter le fonds. Samba Niasse ajoute qu’avec cette nouvelle option, certains produits pétroliers noirs seront frappés par des taxes parafiscales. Le fonds va servir de soutien à l’approvisionnement en fuel de Senelec et accompagner les investissements envisagés. Aussi, à son avis, cette démarche va permettre de garantir les factures que Senelec doit à la Sar qui, à son tour, pourra honorer ses créances au niveau de ses fournisseurs. Selon le ministre d’Etat Karim Wade qui faisait face, hier, vendredi 4 mars aux membres du Conseil économique et social (Ces), cette option n’est qu’un arbitrage financier pour mobiliser le maximum de ressources.

2014 : Le charbon et non pas la fin des délestages


Son passage au Conseil économique et social a permis à Karim Wade de préciser que : « Nous ne parlons pas de fin des délestages en 2014. Nous avons défini un plan dont nous estimons que la mise en oeuvre d’ici-là, sera renforcée par l’entrée en production du charbon».


Pour ainsi sortir le pays de l’obscurité, le ministre d’Etat, Karim Wade, avec son « Plan Takkal », compte procéder d’abord par la location temporaire de groupes pour introduire de nouvelles capacités de production d’énergie. Ceci en attendant de mettre en place une centrale à charbon d’ici 2014. Pour Karim Wade, devant une pareille situation, il faut absorber un taux de croissance de 10% par an. Ce qui, d’après lui, équivaut à une centrale de 50 Mw. D’après le ministre d’Etat en charge de l’énergie, « 2014, c’est la période nécessaire pour introduire des capacités en charbon qui vont permettre de nous immuniser contre la volatilité des coûts du pétrole et éradiquer le déficit de production ».

Ce plan vise également à redresser la Senelec pour qu’elle soit au service du développement économique et social. « Il faut rétablir la crédibilité de la Senelec vis-à-vis de sa clientèle ». Le plan préconise ainsi la restauration de la crédibilité de la Senelec. « Nous devons rétablir la transparence et la vérité pour que les ménages ne payent que ce qu’ils consomment ». Pour cela, Karim Wade annonce la mise en place de « compteurs intelligents » devant permettre aux clients de Senelec de gérer leur consommation. A son avis, l’un des objectifs de ce plan consiste à amener la Senelec à produire de l’électricité à un moindre coût.

Dans cette dynamique, ce plan compte intervenir sur la gestion de la demande avec des campagnes d’économie d’énergie. Sur ce point, le ministre d’Etat estime que le programme d’économie d’énergie avec les Lampes basse consommation devrait permettre de réaliser une économie d’énergie de 35 milliards de FCfa. Pour lui, la gestion de la demande revient à la gestion de la tarification. Il avise qu’il sera ainsi donné des bonus aux ménages et entreprises qui réaliseront plus d’efforts dans l’économie d’énergie. D’après lui, la gestion de la demande devrait occasionner une économie de 50 à 80 Mw conduisant ainsi à un gain de 55 milliards de FCfa. Dans ce même chapitre, le Plan Takkal préconise d’encourager les propriétaires de groupes électrogènes à s’effacer du réseau aux heures de pointes.


Mais il est surtout envisagé la sécurisation de l’approvisionnement en combustible ainsi que la restructuration financière de Senelec. Toutefois, selon le Ministre d’Etat : « un plan c’est l’exécution. Dans le pays, on parle beaucoup alors que nous avons une capacité d’exécution faible voir nulle ».


2013, l’année de tous les dangers

Le diagnostic « sans complaisance » du Cabinet Mc Insey voudrait démontrer que les 500 milliards de FCfa injectés dans le secteur depuis l’avènement de l’alternance n’ont pas eu un grand effet. Au contraire, notre le cabinet, la situation est « très grave ». Selon le cabinet, le Sénégal est à moins 8% par rapport à la demande. « Ce qui aggrave la situation c’est une situation de déséquilibre économique avec un parc très cher, caractérisé par un déficit chronique de fiabilité en plus du prix du baril du pétrole qui ne cesse de monter ». Ce qui, d’après le cabinet Mc Insey, fait que « la Senelec n’est plus en mesure de faire face à la situation. Cela demande un certain temps avant de sortir de cette crise ». Pour le cabinet, si rien n’est fait, la demande va augmenter et le retard sur les investissements va se poursuivre. « On est dans un tunnel où on ne peut pas assurer la situation du client avec une fragilité extrême ».


Le cabinet, dans son diagnostic du secteur, estime que « la vraie année de crise pour le Sénégal ce n’est pas 2010 mais en 2013 avec un déficit énorme ». Ce qui, à son avis, « sera un drame pour le développement économique du pays ». Et d’indiquer que , « chaque année qui passe, si on n’a pas le charbon, c’est 100 millions de dollars que la Senelec perdrait ». Il semble que la sortie de crise nécessite une gestion pro-active de la demande. Il recommande la mise à niveau des capacités de production. « Ce qui est sûr c’est que la Senelec à elle seule ne peut pas sortir de cette situation. Il faut un soutien technique et financier ». Le cabinet Mc Insey pense qu’il faut faire de sorte que « l’argent qui sera mobilisé aille dans des dépenses utiles ». A leur avis : « un plan c’est bien mais le plus important c’est de l’appliquer. Il faut une plateforme de gouvernance adaptée avec des moyens de décisions courts ».

Avec Sudonline.sn

PiccMi.Com

Samedi 5 Mars 2011 - 09:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9