contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



5e EDITION DU FESTIVAL DE JAZZ A DAKAR : Sous le signe de la paix et de la solidarité





5e EDITION DU FESTIVAL DE JAZZ A DAKAR :  Sous le signe de la paix et de la solidarité
Dakar se prépare à accueillir la 5e édition du festival de jazz et des musiques du monde. L’évènement est prévu les 4 et 5 novembre 2011 avec au programme des artistes comme Edith Lettner de l’Autriche, la section Jazz de l’Orchestre national du Sénégal, Ndioba Groupe de la Finlande et du Sénégal, et le doyen Mamadou Barry de Guinée. C’est ce que nous apprend un communiqué parvenu à notre rédaction.

Ils seront plusieurs artistes du monde à devoir se relayer sur scène les 4 et 5 novembre 2011 à Dakar. Ce sera à l’occasion de la 5e édition du festival international de jazz de Dakar et des musiques du monde. Cette idée originale de Michael Soumah, journaliste animateur à la Radiodiffusion Télévision du Sénégal (RTS) est inscrite cette année sous le signe de la paix et de l’entente sociale entre les peuples. « Pour cette année une innovation de taille a été notée avec l’implication effective du Parrain Baba Maal qui se produira en live », nous renseigne le texte.

C’est ce que nous apprend un communiqué reçu à notre rédaction. « Michael Soumah, Directeur de l’évènement, espère faire de Dakar une plaque tournante du Jazz. Dans son entendement, il s’agit d’établir un pont culturel fécond entre l’Afrique, qui est le berceau de l’Humanité et terre d’origine du Jazz et les autres parties du monde où cette musique est jouée. C’est une manière de réactualiser dans le bon sens la théorie du fameux commerce triangulaire », a-t-on signalé dans le communiqué.

Un point de presse de lancement est prévu le mercredi 2 novembre à la Maison de la Culture Douta Seck. Selon Michael Soumah, initiateur de l’évènement, « la demande existe bel et bien » et il suffit bien dit-il « d’une bonne dose de volonté et d’engagement pour arriver à la satisfaire ». Et de poursuivre : « L’événement Jazz à Dakar envisage de réussir une parfaite jonction entre différentes têtes d’affiches du Jazz d’ici et d’ailleurs. Ces artistes invités viendront essentiellement de la France, de l’Angleterre, de la Suisse, du Mali et du Canada ».

« Le festival de jazz de Dakar a vu le jour en 2007, la première édition était abritée par l’Institut français Léopold Sédar Senghor. Des artistes comme Vieux Mac Faye, Ndioba, Opus Band, Dona Brass Band, le groupe Ostinato, Saskia Laro, Circular Time, et d’autres sommités du jazz y avaient déjà assuré avec brio des prestations d’anthologie », a-t-on notifié dans ledit communiqué.

La même source d’information nous rappelle que le festival de jazz de Dakar a connu une petite escapade à Sorano en 2008 avant de revenir à ses premiers amours à l’Institut français à sa troisième édition qui a eu lieu au mois de novembre 2009 au Théâtre de Verdure Gilles Obringer. « Ce partenariat fécond avec l’Institut se justifie amplement car les français ont été les premiers à croire au projet et continuent de soutenir Michael Soumah et son équipe », dit-on.

Au programme de cette année au Théâtre de Verdure Gilles Obringer de l’Institut Français Léopold Sédar Senghor de Dakar, le vendredi 5 novembre 2011, la section Jazz de l’Orchestre National du Sénégal, Edith Lettner de l’Autriche et l’African Spirit Band ; et le samedi 06 Novembre 2011, Ndiabs Groupe de la Finlande et Mamadou Barry de
Guinée.

Pour rappel, l’année dernière la quatrième édition s’était déroulée encore à l’Institut au tout début du mois de novembre avec la participation de Baba Hamdy, Juan Martin, Devin Phillips, Aly Diallo et Lyadia Ethnic Band et Bu Box. (SUD QUOTIDIEN)

5e EDITION DU FESTIVAL DE JAZZ A DAKAR :  Sous le signe de la paix et de la solidarité

PiccMi.Com

Jeudi 27 Octobre 2011 - 10:30



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.