contenu de la page



ACCUSÉE D’ABUS DE CONFIANCE PAR SON EX-MARI , l'ex-épouse de Serigne Modou Kara Mbacké brandit comme moyen de défense « un cadeau »



Maïmouna Dieng, directrice de l’École internationale de coiffure, par ailleurs ex-épouse de Serigne Modou Kara Mbacké, a fait face hier au juge correctionnel. Elle est poursuivie par son ex-mari Mbaye Peundeu Mbengue pour abus de confiance portant sur 14 millions F Cfa. La dame, ramant à contre courant de ce dernier, avance le montant de 7 millions reçus en guise de cadeau de son ex-mari. C’était en juin 2009, après leur mariage scellé en décembre de l’année précédente. Délibéré le l 4 Novembre.



ACCUSÉE D’ABUS DE CONFIANCE PAR SON EX-MARI , l'ex-épouse de Serigne Modou Kara Mbacké brandit comme moyen de défense « un cadeau »
Une histoire somme toute invraisemblable a été appelée hier devant la barre du Tribunal correctionnel. En effet, le couple Mbengue-Dieng, après un mariage qui n’aura duré que le temps d’une rose, s’est disloqué au bout de 6 mois. Un divorce visiblement pas consommé de la part de l’ex-époux qui réclame 14 millions F Cfa à son ancienne douce moitié. À l’en croire, après avoir vendu un terrain en février 2009, il avait confié à son ex-femme 20 millions francs. Cette dernière, après deux semaines, avait utilisé les 14 millions francs à d’autres fins, tout en s’engageant à restituer l’argent. Une promesse jamais respectée. S’y ajoute qu’après leur divorce, la prévenue s’est remariée avec le marabout Serigne Modou Kara Mbacké, ce qui constitue sans doute la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Le plaignant a brandi comme preuve une copie de décharge dont l’original, dit-il, est perdu par la police. Et laquelle copie fait état d’une reconnaissance de dette de 14 millions qu’aurait signée son ex-épouse. Des allégations battues en brèche par la dame qui soutient mordicus qu’il s’agit de 7 millions francs. Et c’est son ex-mari qui la poursuit aujourd’hui qui lui avait même offert cette somme, dans l’intimité de leur mariage. « Il n’était pas question de décharge ou de dépôt », affirme la directrice de l’École internationale de coiffure qui persiste et signe que ce fut cadeau.

Toutefois, le doute s’est invité dans ce procès aux allures de revanche et qui a quelque peu déteint sur la manifestation de la vérité. Dans la foulée, le procureur s’en est rapporté à la sagesse du Tribunal, doutant de la bonne foi des deux parties. La seule certitude, selon lui, dans cette affaire, c’est que la preuve de la transaction n’est pas établie. De plus l’originale de la décharge a été perdue. Par contre, les avocats de la défense n’ont pas hésité à tirer à bout portant sur la victime. Selon l’un des conseils de Maïmouna Dieng, « Peundeu, comme son nom l’indique en wolof, veut nous faire rouler dans la poussière ». En effet, il indique que « c’est une mise en scène » de l’ex-mari qui digère mal son divorce. Pour la supposée décharge, c’est de la poudre aux yeux. Non sans souligner que le doute est manifeste dans cette affaire, et en en matière pénale, le doute profite au prévenu. C’est pourquoi, ils ont demandé la relaxe pure et simple. L’ex-couple sera édifié sur son sort le 4 Novembre prochain.


Ironie du sort : le plaignant est un prisonnier

Le mari, qui a comparu en tant que partie civile, est présentement en prison. En effet, il y a trois mois de cela, lors de leur première comparution, le mari Mbaye Peundeu Mbengue a été arrêté par le procureur de la République. Ceci, suite à de nombreuses plaintes déposées contre lui pour escroquerie foncière portant sur plus de 40 millions de F Cfa.

M.C
Lasquotidien.info

© PiccMi.Com - Le Magazine du Web Sénégalais

Vendredi 22 Octobre 2010 - 12:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9