contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Abdoulaye Baldé met en garde le procureur spécial près la Crei : «Si Alioune Ndao veut la guerre, il l’aura»





Abdoulaye Baldé met en garde le procureur spécial près la Crei : «Si Alioune Ndao veut la guerre, il l’aura»
PICCMI.COM- Avec la convocation d'Abdoulaye Baldé, les choses sont en alerte. Déjà à Ziguinchor, les populations ont sonné la mobilisation des grands jours pour mettre en garde le chef de l’Etat qui, accusent-elles, veut l’étouffer politiquement après sa brillante victoire du 29 juin dernier. Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c’est qu’hier, Abdoulaye Baldé était dans les locaux de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). Selon nos sources, il y était en compagnie de son avocat et ami Me Demba Ciré Bathily.

Selon son entourage, les faits qu’on lui a présentés sont tellement légers qu’il a failli rire. Déterminé à se battre, il a envoyé le greffier de la Cour auprès du Procureur spécial Alioune Ndao. «Dis à Alioune Ndao que s’il veut la guerre, il l’aura», a-t-il dit au greffier. Si Abdoulaye Baldé es est arrivé à cette extrémité, dit-on, c’est qu’il a été choqué pour ce qu’il a vu. En effet, au- delà du montant d’1,4 milliards de francs Cfa qui a transité dans ses différents comptes bancaires, il y a des infos ahurissantes. A l'exemple de sa radio Zig FM qui a été évaluée à …550 millions de francs Cfa. Ses maisons ont été toutes surévaluées.

Autre accusation qui l’a outré : ce sont les biens de sa femme. Alors que Aminata Gassama a prouvé l’origine de tous ses biens, l’accusation a tout mis dans le compte de Abdoulaye Baldé pour une estimation supérieure à 1 milliards de francs Cfa. Son cousin, Gana Ngom qui a fait plusieurs va-et-vient à la Section de recherches de la Gendarmerie, est lui aussi dans le lot des supposés complices. L’accusation a mis toutes les sociétés de Gana Ngom sur le dos de Abdoulaye Baldé. En tous cas, assure-t-on dans son entourage, le maire de Ziguinchor ne compte pas rester les bras croisés et se laisser mener à l’échafaud sans se défendre.

L'As


Vendredi 11 Juillet 2014 - 09:09



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.