contenu de la page



Affaire Bassirou Faye- Concordance des enquêtes de la DIC et des experts balistiques : Deux policiers identifiés





Affaire Bassirou Faye- Concordance des enquêtes de la DIC et des experts balistiques : Deux policiers identifiés
PICCMI.COM- Le Quotidien ne s’était pas trompé dernièrement en titrant que l’étau se resserrait autour de la police, relativement à l’enquête sur la mort du jeune étudiant Bassirou Faye. Il nous est en effet revenu qu’en fait, deux policiers ont été déjà identifiés et des ordres de poursuite ont été signés. Le procureur de la République attendrait juste le dernier rapport balistique qui doit venir de Lyon en France avant de lancer les poursuites.

La police retient son souffle à la lumière des premiers indices nés des investigations menées par la Division des investigations criminelles (Dic), dans le cadre de la mort de l’étudiant Bassirou Faye, lors d’échauffourées à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), le 14 août dernier. Toutes les pistes mènent en effet vers les rangs des éléments du commissaire Anna Sémou Faye, directrice générale de la Police nationale. Les enquêtes de la Dic combinées aux expertises balistiques d’un cabinet d’experts, qui a pignon sur rue à Lyon en France, ciblent en réalité deux policiers parmi les agents qui étaient sur le théâtre des opérations à l’Ucad.
Déjà, l’on évoquait dernièrement une balle de type 9mm qui aurait abrégé la vie du jeune étudiant. Il est ressorti après vérifications de balles tirées à partir des 20 fusils susceptibles de contenir ce genre de munitions et qui étaient entre les mains des agents ce jour-là, que la balle qui a terrassé Bassirou Faye est bien de type 9mm. D’après nos sources, ce sont ces balles tirées à partir des armes saisies qui ont été envoyées à Lyon pour confirmation. Le rapport des experts balistiques, devant aboutir à l’inculpation du mis en cause, était attendu depuis longtemps, mais il faut dire que la grève de Air France n’a pas arrangé les choses. Après des jours d’attente, les autorités en charge de l’enquête se sont résolues à emprunter un vol de Corsair pour envoyer les balles devant faire l’objet d’une expertise. Ce rapport est attendu avec impatience, selon nos interlocuteurs, parce qu’il y a de fortes chances qu’il délimite exactement le périmètre déjà tracé par la Dic. Lequel périmètre a permis en effet l’identification de deux agents de police, dont les noms sont soigneusement gardés pour le moment. Il y a de fortes chances que l’un des deux soit reconnu comme le meurtrier de Bassirou Faye.

Les ordres de poursuite signés en attendant…

En tout état de cause, le procureur de la République a déjà signé les ordres de poursuite en attendant de pouvoir les lancer. Nos interlocuteurs indiquent que Serigne Bassirou Guèye attendrait sagement le rapport du cabinet de Lyon, avant de les décerner aux agents identifiés. «Il veut éviter des contestations, raison pour laquelle il attend le rapport de Lyon», nous confie-t-on au niveau du Parquet de Dakar.
Dans cette affaire Bassirou Faye, il ne fait aucun doute que la Dic a mené l’enquête de mains de maître. Le chef de l’Etat annonçait récemment dans une réunion politique au Palais l’arrestation imminente du mis en cause. C’est dire qu’il suit le dossier avec beaucoup d’attention, tout comme le procureur de la République et les défenseurs des droits de l’Homme, qui sont montés au créneau pour exiger la lumière sur le meurtre du jeune étudiant. Lequel a commis l’imprudence d’en découdre avec des Forces de l’ordre armées pour réclamer sa bourse restée impayée pendant de longs mois. Cette mort avait suscité l’émoi aussi bien chez ses parents que ses amis étudiants, qui juraient depuis le début, que le meurtrier n’est personne d’autre qu’un policier qui avait orienté son arme vers le jeune homme dans le seul but de le tuer.

Le Quotidien

PiccMi.Com

Mardi 7 Octobre 2014 - 10:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9