contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Affaire Karim Wade: "Les avocats de l'Etat se sentent trahis ..."





Affaire Karim Wade: "Les avocats de l'Etat se sentent trahis ..."
Les avocats de l’Etat sont dans tous leurs états. Courroucés contre ce dernier qui les fait courir depuis la fin du procès contre Karim Wade et autres, mais surtout par la tournure des événements depuis quelques jours. En effet, pour avoir réclamé leurs honoraires, ils font l’objet d’un "lynchage médiatique" orchestré par la puissance publique. "C’est une trahison. Les avocats se sentent trahis. Que ça soit clair. Nous avons signé des conventions en bonne et due forme. L’Etat s’est engagé auprès de chaque avocat à payer 2 % des montants recouvrés. Nous demandons juste le respect de ces conventions", confie l’un d’eux au journal EnQuête.

Sous le couvert de l'anonymat, ce dernier rappelle qu'au lendemain du procès de Karim Wade, Sidiki Kaba, alors ministre de la Justice, disait que le procès avait rapporté 60 milliards de franc Cfa. Quelques mois plus tard, devant les repentants du peuple, au sein de l’hémicycle, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ déclarait que le procès avait générait "plus de 50 milliards". Ce qui fait dire à la robe noire que l’Etat a amassé un pactole dans l’affaire Karim Wade et il leur refuse les miettes, soit 1,2 milliards pour chacun d’eux.

En effet, poursuit l’avocat, ils se sont engagé dans la traque pour l’argent. Sinon, ils auraient demandé un pourcentage beaucoup plus élevé, conformément aux usages. «D’habitude, argue-t-il, un avocat ne réclame pas moins de 20 à 30 %. En demandant 2%, nous avons fait preuve de patriotisme. On devait donc nous remercier. C’est mesquin, de leur part, de qualifier notre requête de scandaleux. On veut nous livrer à la vindicte populaire, mais nous ne nous laisserons pas faire."

(Leral)

PiccMi.Com

Mercredi 11 Octobre 2017 - 17:15



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 8 Novembre 2016 - 09:00 BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.