contenu de la page



Allocation de 15 milliards de francs : L’Etat huile la campagne de Suneor





Allocation de 15 milliards de francs : L’Etat huile la campagne de Suneor
Après avoir réussi un taux de croissance de 6,4% en 2015, le Sénégal compte consolider ses acquis. Parmi les actions retenues pour l’année à venir figure l’assistance aux entreprises en difficulté. C’est dans ce cadre que l’Etat du Sénégal vient de débloquer 15 milliards de francs Cfa pour permettre à la Suneor de sauver sa campagne.

Le ministre de l’Economie, des finances et du plan continue de vendre la croissance du Sénégal. Face aux partenaires techniques et financiers du G50, Amadou Ba, qui insiste sur le chiffre de 6,4% de taux de croissance réussi en 2015, va plus loin encore. Le ministre estime en effet qu’une croissance à deux chiffres est tout à fait à la portée du Sénégal. «A 6%, on est satisfait. Mais on peut faire encore plus. Nous savons que le Sénégal a un potentiel pour faire un taux de croissance à deux chiffres. Mais cela nécessite la mise en œuvre des projets ainsi que des reformes importantes et un fort soutien au Pse. C’est la seule voie qui peut permettre au Sénégal d’être compté parmi les économies émergentes dans un horizon de 15 ou 20 ans», indique Amadou Ba. Et c’est pour consolider cette croissance et se rapprocher de ces objectifs d’émergence que le Sénégal compte maintenir le cap. Une des stratégies étant le soutien aux entreprises en difficulté. Ainsi, annonce Amadou Ba, depuis hier, 15 milliards de francs Cfa ont été mis à la disposition de la Suneor pour l’achat de graines. Il faut dire que dans le diagnostic présenté par le Directeur général de la planification et des politiques économiques (Dgppe), Pierre Ndiaye, le secteur des corps gras est en recul avec une croissance négative de 0,02% en 2015. Ce soutien aux entreprises en difficulté concerne également Transrail. Mais selon le ministre, les choses devraient rentrer dans l’ordre avec le projet de réhabilitation conclu avec les Chinois. Même situation pour l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) pour lequel, indique le ministre, «les travaux vont redémarrer très bientôt». Le Sénégal qui vise une croissance de 7% en 2017 compte ainsi développer des chantiers structurants afin de donner plus de rythme au Produit intérieur brut (Pib), créer davantage d’emplois et multiplier par deux les exportations.

Une croissance à deux chiffres
Mais avant d’arriver à cette croissance à deux chiffres, le ministre a tenu à expliquer le cheminement qui a conduit les différents services de son département à annoncer ce chiffre de 6,4% devenu un objet de polémique depuis. «C’est nous qui avions fait la projection à 5,4%. Le Fonds monétaire international (Fmi) nous a dit : ‘’Est-ce que vous ne pouvez pas vous limiter à 5,1% ?’’ Ils sont venus au mois d’août. Donc, nous avons travaillé sur ce qui s’est passé entre janvier et août. En ce moment là, j’ai dit que la croissance allait être supérieure à 5,4%. Dans le rapport du Fmi, ils disaient que le Sénégal allait faire au moins 5%. Après l’hivernage, parce que nous publions les chiffres tous les mois, nous avons consolidé les chiffres en novembre et à l’Assemblée nationale, j’annonçais au moins 6%. En décembre, j’avais les résultats provisoires et c’est là que j’ai dit 6,4%. Cela veut dire que le potentiel pour avoir un résultat supérieur à 6,4 est réel et il n’est pas exclu qu’on puisse le faire.» Selon Amadou Ba, l’annonce qu’il a faite est tout sauf gratuite. «Quand un ministre des Finances annonce un chiffre, souvent il part d’une hypothèse basse. On a dit 5,4, on a dit au moins 6 à l’Assemblée nationale et au 31 décembre, nous avions déjà les résultats provisoires de décembre et nous avons annoncé 6,4%.» Ba refuse également toute forme de désaccord avec le Fmi. «Nous avons des structures qui travaillent avec les Ptf, mais il est de la responsabilité du gouvernement d’annoncer ces chiffres, de les justifier, de les démontrer et c’est ce qui a été fait ce matin. Nous avons montré les secteurs dans lesquels on était très performant comme l’agriculture, le secteur secondaire, mais nous avons aussi des difficultés dans les corps gras. Nous n’avons rien caché, mais ce qui est important, c’est de faire une croissance tout en ayant des prix bas, en l’absence d’inflation. Cela traduit un accroissement de la richesse réelle du pays», précise Amadou Ba.

lequotidien.sn

PiccMi.Com

Vendredi 15 Janvier 2016 - 08:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9