contenu de la page



Argent, avantages en nature, positions politiques… : Ce qui fait courir les étudiants dans les amicales



Les élections des Amicales sont souvent source de tension au sein des facultés des universités sénégalaises.S’il en est ainsi, c’est qu’il y a beaucoup d’avantages liés à la qualité de délégué.



Argent, avantages en nature, positions politiques… : Ce qui fait courir les étudiants dans les amicales
Les Amicales d’étudiants dans les facultés des universités sénégalaises, tout au moins à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, ont été dévoyées de leurs missions originelles qui étaient de servir d’espace de rencontre, de solidarité entre étudiants d’une même Faculté.De plus en plus, les Amicales apparaissent comme des objets de convoitises que veulent s’accaparer des étudiants animés par d’autres ambitions que celles de réussir sur le plan académique. Et pour accéder à la tête de ces amicales, les étudiants ne lésinent pas sur les moyens, légaux comme illégaux.

L’histoire récente nous enseigne que ces dernières années, l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a été le théâtre de violences et de toutes sortes d’agressions imaginables et inimaginables commises par des étudiants. On se rappelle, en 2008, des violences à la Faculté des lettres pour l’élection des délégués de l’amicale qui avaient fait plus de cent blessés, dont trente graves par armes blanches et des dégâts matériels estimés à des millions de francs.

En 2010, l’ancien recteur, le Pr Abdou Salam Sall et quelques professeurs ont été séquestrés par un groupe d’étudiants de la Faculté de Droit qui étaient venus lui exiger vingt millions, représentant des ristournes provenant des inscriptions.

Un an auparavant, c’est le secrétaire général de l’Ucad qui a été kidnappé à la Cité Claudel par des étudiants pour les mêmes motifs. Dès lors, il apparaît clairement que l’argent, c’est ce qui fait courir les étudiants dans les amicales. En fait, les étudiants se battent jusqu’au sang pour contrôler les Amicales et du coup la manne financière qui provient des subventions que leur accordent le Recteur et les doyens des Facultés. Pis encore, les Amicales ne rendent pas compte de la gestion des fonds qui leurs sont alloués. D’où la course ouverte pour l’enrichissement rapide et sans cause. Des anecdotes d’étudiants qui ont commencé des affaires avec l’argent volé dans les Amicales font légion.

A cela s’ajoute d’autres avantages en nature. En effet, les amicales détiennent des quotas de bourses sociales au nombre de quatre cents (400) qu’elles distribuent à leur guise en fonction de la part de chaque amicale. Aussi, les Amicales participent à la commission d’attribution des chambres du Coud. L’on raconte que des lits sont gracieusement mis à la disposition des présidents d’Amicale qui, à leur tour, le cèdent moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes pouvant aller de 150 mille à 350 mille. Sans compter, les représentants des étudiants qui siègent dans ces commissions d’attribution de chambres ou les réunions du Coud et perçoivent des jetons de présence.

Ce n’est pas tout, de par leur position dans les Amicales, certains étudiants sont courtisés par les écuries politiques qui mettent à leur disposition des moyens financiers ou des gros bras pour leur sécurité. Mais en retour, ces derniers doivent exécuter les mots d’ordre de leur parti politique. Conséquence : les Amicales sont aujourd’hui très politisées du fait des sponsors de certains délégués d’Amicales qui ont pignon sur rue dans les états-majors politiques du pouvoir comme de l’opposition. Alors, ce n’est pas étonnant que beaucoup de jeunes leaders politiques aient fait leurs armes dans les Amicales d’étudiants à l’université.

Mamadou SARR

source walf


Samedi 16 Juillet 2011 - 11:31



Réagissez à cet Article

1.Posté par TAPHA DIAW L'ETUDIANT NOIR le 19/07/2011 08:38

Certains sont dans les amicales pour avoir une formation dans le syndicalisme, d'autres sont pour des intérêts scripto personnel. Même pour des positions politique mais pour ses gens là, je leurs dis qu’actuel ment la médiocrité dans les rangs est bannie car actuel ment la formation professionnelle constitue un outils efficace dans la formation du leader ship donc vaut mieux se préparer à la réussite que de créer des raccourcis.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9