contenu de la page



BASSIN DE RETENTION DE DAROU RAHMANE Les populations face à la loi des maladies diarrhéiques



Le bassin de rétention de Darou rahmane, quartier situé à Guédiawaye constitue un réel danger pour les riverains et les enfants qui s’y adonnent à la pêche. Conséquences ils sont exposés à des risques de noyades et à toutes sortes de maladies dont la diarrhée. Suffisant pour les habitants d’attirer l’attention des autorités afin qu’elles clôturent ce bassin profond de plus 5 mètres.



BASSIN DE RETENTION DE DAROU RAHMANE Les populations face à la loi des maladies diarrhéiques
Deux bassins de rétention transformer en un seul. C’est la conséquence des fortes pluies au niveau du quartier de Darou rahmane à Guédiawaye. Ce long bassin profond de plus 5m, sans barrage, est devenu le lieu de prédilection d’activités diverses des enfants. Si certains jouent au football aux alentours, d’autres s’adonnent à la pêche dans ce bassin de rétention avec des méthodes très traditionnelles, notamment avec un fil attaché à un bâton.

Cela sous le regard impuissant des personnes qui gèrent le bassin mais aussi de quelques parents assis à quelques encablures de là. A cela est venu s’ajouter le dèfilé de charrettes, taxis clandos empruntant une rue aussi étroite qu’elle se confond avec les devantures des portes des maisons. Cette situation, devenue un véritable casse-tête pour les chauffeurs, pousse certaines populations à abandonner leurs maisons, mais sans pouvoir rester trop longtemps sans solutions.

En attendant elles sont exposées à des dangers réels. A quelques mètres du bassin, quelques dames assises devant les portes de leurs maisons sont pourtant plus que conscientes des risques liés à la proximité du bassin. « Le bassin, disent-elles, est très proche de nous et nos enfants jouent fréquemment à côté. A cause des saletés et les moustiques, tous nos enfants sont malades. Et nous n’avons même pas de moyens pour aller au dispensaire », se désole Coumba Niang. Trouvée sur le chemin du marché, Fatou Dème, la vingtaine exprime la même complainte. « A cause de ses eaux tous nos enfants ont la diarrhée. On n’y peut rien.

Avant la pluie, on avait demandé aux autorités de prendre des mesures de prévention. Voilà maintenant les conséquences, nous payons les pots cassés », souligne-t-elle. Cheikh Niang, un jeune dont sa maison se trouve juste à côté du bassin ne dit pas autre chose. « C’est trop dangereux avec les enfants qui viennent tout le temps pour faire la pêche devant ceux qui gèrent le bassin. Ils les regardent sans réagir. C’est pourquoi ils ont toutes sortes de maladies », fait-il remarquer. Pour lutter contre le danger permanent causé par le débordement des eaux, les habitants de Darou rahmane veulent ainsi attirer l’attention des autorités pour clôturer le bassin. « Nous invitons les autorités compétentes à dresser un barrage et clôturer le bassin », lance Fatou Dème, la soixantaine.

En attendant, la réalisation de tels projets de lutte contre les inondations, les habitants de Darou rahmane se retrouvent avec plusieurs enfants malades.

Source : Sudonline.sn

Vendredi 3 Septembre 2010 - 11:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9