contenu de la page



BRAS DE FER AUTOUR DES APPELS ENTRANTS : le Cabinet d'Audit Deloitte épingle les méfaits de la Surtaxe



La surtaxe sur les appels internationaux est nocive pour les entreprises de télécommunications . C’est la principale conclusion tirée par le cabinet d’audit et de conseil Deloitte, à la suite d’un diagnostic effectué dans les pays ou la surtaxe a été appliquée. Dans le rapport d’audit dont « L’As » s’est procuré copie, le cabinet met en lumière , avec force détails tous les méfaits de la surtaxe.



BRAS DE FER AUTOUR DES APPELS ENTRANTS : le Cabinet d'Audit Deloitte épingle les méfaits de la Surtaxe
Si la société nationale de télécommunications du Sénégal (sonatel) rage autant contre le décret instituant la surtaxe sur les appels internationaux, c’est sans doute qu’elle a de bonne raisons. Dans un audit réalisé récemment par Deloitte, qui est l’un des quatre plus grands cabinets d’audit et de conseil au monde, les résultats issus du diagnostic ne plaident aucunement en la faveur de la surtaxe. D’après l’audit, dans tous les pays ou la surtaxe sur les appels entrants internationaux (Saie) a été appliquée, celle-ci a eu des répercussions négatives.

A titre d’exemple, le cabinet révèle qu’au Sénégal, les prix ont augmenté de 50%. Un opérateur de réseau mobile (orm) Sénégal a noté que le nombre de minutes d’appels internationaux acheminées sur son réseau diminuait chaque mois, depuis la mise en place de la taxe.

Idem au Ghana. Les prix ont augmenté de 58%. Un opérateur a signalé que les revenus provenant du trafic entrant avaient chuté de 12%, dans les six premiers mois qui ont suivi l’introduction de la surtaxe.

Au Congo Brazzaville, le prix du trafic entrant a bondi de 111%. Les données d’un Orm ont indiqué que le trafic entrant a chuté de 36% entre mai 2009, époque de l’introduction de la Saie, et mai 2011.

Un autre Orm a rapporté une baisse de 35% du nombre de minutes d’appels Internationaux sur son réseau, dans le mois qui a suivi l’introduction de la Saie, par rapport au mois précédent. Cet opérateur a également noté une chute de 18% des minutes, indique le document que nous avons obtenu.

Toujours d’après l’audit, l’objectif principal de cette taxe est de générer de nouveaux revenus pour les gouvernements, en l’occurrence en taxant les utilisateurs émettant des appels vers le pays depuis l’étranger. Il faut toutefois noter que le gouvernement reverse en moyenne 50% des revenus de la Saie à l’organisme privé qui mesure les appels.

Selon le cabinet Deloitte, la surtaxe n’a pas seulement pour effets de baisser le nombre d’appels entrants, mais elle a entrainé une certaine réponse du berger à la bergère entre opérateurs. Qui ont répondu du tac au tac à la surtaxe. Au Congo Brazzaville par exemple, un Orm a indiqué que les opérateurs avec lesquels il était en interconnexion direct avaient réagi à la Saie en augmentant les tarifs d’acheminement des appels émis depuis le Congo Brazzaville, de 30% environ. De la même façon, au Sénégal, un Orm a indiqué que neuf opérateurs d’autres juridictions africaines avaient répondu à l’introduction de la Saie en augmentant le prix de l’acheminement des appels internationaux en provenance du Sénégal, de 23 à 80%.

«Cela peut conduire à l’augmentation des tarifs pour les consommateurs locaux qui appellent leurs amis et leurs familles dans la région, ainsi que pour les entreprises locales exerçant leurs activités à l’échelle régionale. On pense notamment aux distributeurs et aux fournisseurs. Les opérateurs ont signalé d’importantes augmentations du trafic illégal depuis l’introduction de la Saie », fait remarquer le cabinet d’audit et de conseil.


PICCMI.COM - SOURCE : L'AS QUOTIDIEN


Vendredi 7 Octobre 2011 - 15:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9