contenu de la page



Bienvenue à bord du South African Airways!



Madame, Mademoiselle, Monsieur veuillez attachez vos ceintures,nous allons décoller pour la destination de l'Afrique du sud :l'unité dans la diversité., pays des bafanas-bafanas,un des pays les plus enchanteurs au monde du fait de la combinaison de son histoire, des personnes, de son économie et de ses potentialités. L'Afrique du Sud est la première puissance économique du continent africain. A vos attentions, prêts, partez.



Bienvenue à bord du South African Airways!
Officiellement République d'Afrique du Sud, il est découpée en 9 provinces : Cap-Est, Cap Nord, Etat libre, Gauteng, Kwazulu-Natal, Mpumalanga, Province du Nord, Nord-Ouest. . Prétoria est sa capitale administrative, Le Cap, capitale législative, Bloemfontein, capitale judiciaire. Il est Située à la pointe sud du continent africain, l'Afrique du Sud est bordée par l'Océan Indien et l'Océan Atlantique. Frontières avec la Namibie, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique et, à l'intérieur de son territoire, le Lesotho et le Swaziland.
Nous sommes dans une autre Afrique, dont l’histoire et les réflexes sont différents des autres nations du continent. Trois siècles de contacts ont façonné un caractère sud-africain original et pionnier. L’Afrique du Sud constitue 40 % du PNB total de l’Afrique. Contrairement à sa réputation, elle n’est pas une poudrière. La violence existe, localisée et limitée. Nous nous trouvons dans un pays dual, avec une large majorité de Noirs (76 %) ayant un revenu de 1000 dollars par habitant, et des minorités, surtout blanches (12 %) qui ont un revenu par habitant de 12 000 dollars.
En 1994, tout s’est passé comme si l’Afrique du Sud avait brutalement bondi de 5 à 40 millions d’habitants. Nous sommes donc en présence d’un cas unique de pays peuplé d’habitants différents. Il présente une superficie de 1 219 090 km² sur une population de 44,8 millions. La population sud-africaine comprend les groupes suivants : le Nguni (se composant les personnes de zoulou, de Xhosa, de Ndebele et de Swazi) ; le Sotho Tswana, qui incluent le méridional, Sotho nordique et occidental (personnes de Tswana) ; le Tsonga ; Venda ; Afrikaners ; Anglais ; coloureds ; Indiens ; et ceux qui ont immigré en Afrique du Sud du reste de l'Afrique, de l'Europe et de l'Asie et maintiennent une identité culturelle forte.
Selon la constitution de la République sud-africaine, 1996 (Loi 108 de 1996), chacun a le droit d'employer la langue et de participer à la vie culturelle de leur choix, mais personne peuvent ne pas faire ainsi en quelque sorte contradictoire avec toute fourniture de la déclaration des droits. Chaque personne a également le droit à l'instruction dans leur langue de choix où c'est raisonnablement faisable.
La constitution identifie 11 langues officielles, à savoir afrikaans, anglais, isiNdebele, isiXhosa, isiZulu, Sesotho SA Leboa, Sesotho, Setswana, siSwati, Tshivenda et Xitsonga.
Selon le recensement 2001, l'isiZulu est la langue maternelle de 23.8% de la population, suivi de l'isiXhosa (17.6%), l'afrikaans (13.3%), Sesotho SA Leboa (9.4%), et l'anglais et le Setswana (8.2% chacun).
La langue indigène qui est le moins parlée en Afrique du Sud est un isiNdebele, qui est parlé d'ici 1.6% de la population. Bien que l'anglais soit la langue maternelle de seulement 8.2% de la population, c'est la langue le plus largement comprise, et la deuxième langue de la majorité d'Africains du sud. Cependant, le gouvernement est investi dans favoriser toutes les langues officielles.
Le fait marquant est en 1904 : Début de l'apartheid : une loi exclut les Africains des emplois qualifiés et l'introduction des politiques de ségrégation qui a coïncidé avec l'adoption par l'ANC d 1949 de son programme de l'action, exprimant le militantisme remplacé des années 40. Le programme a incarné le rejet de domination blanche et un appel pour l'action sous forme de protestations, de grèves et de démonstrations. Là a suivi une décennie d'action de masse turbulente dans la résistance à l'imposition des formes plus dures encore de ségrégation et d'oppression.
La campagne de défit de 1952 a porté la mobilisation de masse à de nouvelles tailles sous la bannière de la résistance non-violente aux lois de passage. Ces actions ont été influencées en partie par la philosophie de Mohandas Gandhi.
Une étape critique dans l'apparition du non racialisme était la formation de l'alliance du congrès, y compris l'ANC ; Le congrès indien sud-africain ; Le congrès des personnes de couleur ; une petite organisation blanche du congrès (le congrès de Démocrates) ; et le congrès sud-africain des syndicats.
L'alliance a donné l'expression formelle à une unité naissante à travers les lignes raciales et de classe qui a été manifesté dans la campagne et autre de défit protestations de masse, incluant contre l'éducation bantoue, de cette période a également vu la résistance des femmes prendre un caractère plus organisé avec dont la formation la fédération des femmes sud-africains.
De 1950-1953 on assiste à la loi d'apartheid qui restreint la liberté des gens de couleur, empêche l'installation des Britanniques et le développement du parti communiste. En1952,le parti communiste est interdit. En1962 : Nelson Mandela, chef de l'ANC, est arrêté. Il est condamné à la prison à vie. L'ANC, parti clandestin, lance de vastes opérations de sabotage contre le pouvoir en place.
En 1955, la charte de liberté a été élaborée au congrès des personnes à Soweto. La charte a déclaré les principes de la lutte, liant le mouvement à une culture des droits de l'homme et de non racisme.
Le 13 février 1990, Nelson Mandela est libéré après 27 ans de prison et l'ANC est légalisé et fut élu président le 9 mai 1994. Il devient le premier président noir d'Afrique du Sud. Frédérik De Klerk et Thabo Mbéki sont vice-présidents. En mai 1996,la nouvelle constitution est définitivement adoptée qui bannit la discrimination à l'encontre des minorités sud africaines, incluant les Blancs. Après les élections présidentielles du 2 juin 1999, Thabo Mbeki est élu président.

Parlons maintenant de la performance économique. L’Afrique du Sud dispose de ressources minières très importantes : 1er producteur mondial d'or, 1er producteur mondial de manganèse, diamants (4ème), charbon (5ème), fer, cuivre, uranium. Une agriculture très riche : Arachides, vin, thé, canne à sucre, tabac. Industrie : acier, automobiles, électricité, papier.
Le programme de gouvernement, l'initiative accélérée et partagée de croissance pour l'Afrique du Sud (ASGISA), continue à fournir le cadre de politique à moyen terme. ASGISA vise à élever le taux de croissance moyen de 4.5% de 2004-09 au moins à 6% de 2010-14, dans le but de diviser en deux la pauvreté et le chômage de 2014. En tant que certains des buts des buts de développement de millénium.
La politique monétaire demeurera concentrée sur essayer de réduire l'inflation, comme mesuré par CPIX (l'indice des prix à la consommation à l'exclusion des paiements des intérêts d'hypothèque), de nouveau à 3-6% par année. CPIX, l'index sud-africain du repère de la banque de réserves de l'inflation, a ouvert une brèche le plafond de ses 3 pour cent à 6 pour cent de fourchette objectif depuis avril 2007 dernier. Le taux de douze mois était en hausse de 8.8 pour cent en janvier à 9.4 pour cent en février. Et les prix du pétrole globaux élevés de nourriture et continuent à exercer la pression à la hausse sur des prix
La croissance économique restent raisonnablement robuste en 2008 et continueront à être soutenues par le public fort et l'investissement privé en infrastructure, incluant dans l'alimentation d'énergie, comme des préparations pour l'élan 2010 de rassemblement de coupe du monde. On s'attend à ce que la croissance du PIB en termes réels récupère à 4.8% dans 2009 pendant que le pays se dépêche pour finir des préparations de coupe du monde et de nouveaux projets d'infrastructure sont entrepris ou apportés sur le jet.
Comme tous les autres événements économiques internationaux les prix du pétrole du monde de niveau le plus haut de autour d'US$100 par baril se sont ajoutés à la pression dans l'économie, de même qu'a fait le couche point plus faible, qui a augmenté des prix à l'importation.
Le Département d'Éducation vise à développer, maintenir et soutenir la formation du système sud africain pour le 21ème siècle.
Selon la déclaration des droits contenus dans la constitution de la République sud-africaine, 1996 (Loi 108 de 1996), chacun à le droit à une éducation de base, y compris l'éducation de base adulte et une éducation plus permanente, que l'état, par des mesures raisonnables, doit progressivement rendre disponible et accessible.
Presque à 5.4% du produit intérieur brut, l'Afrique du Sud a un du plus haut taux d'investissement de public dans l'éducation dans le monde.
L'enseignement conventionnel en Afrique du Sud est classé par catégorie selon trois niveaux -
Formation général (OBTENEZ), davantage formation (FET) et une éducation plus élevée (IL).
La bande d' OBTENTION comprend l'année de réception (catégorie R) et étudiants jusqu'à
Catégorie 9, comme une qualification de base adulte équivalente de formation (ENCOURAGEZ). La bande de FET se compose des catégories 10 12 dans les écoles et tous les formation des niveaux nationaux 2 du cadre de qualifications (NQF) à 4 (équivalent à catégories 10 12 dans les écoles) et le N1 à N6 dans des universités de FET.
Ils se réunissent,se composent d'une gamme des degrés, des diplômes et des certificats y compris des degrés post-doctoraux. Ces niveaux sont intégrés dans le NQF fourni par l'acte sud-africain de l'autorité de qualifications (SAQA), 1995 (acte 58 de 1995).
En 2004, le système d'éducation publique sud-africain a adapté à plus que 11.8 millions d'étudiants d'école, plus de 450 000 étudiants, plus qu’une université de technologie 200 000 des étudiants et plus de 460 000 étudiants universitaires de FET.
Il y avait presque 26 000 primaires, secondaires, combinées et intermédiaires écoles, avec 350 000 éducateurs.
Le taux inscrit de passage d'examen s'est amélioré de 48.9% en 1999 à 70.7% de 2004. Cette amélioration est due à de nombreuses stratégies d'intervention par les départements de l'éducation nationaux et provinciaux, destinés à augmenter la qualité de l'enseignement et des conditions dans la salle de classe, particulièrement dans des secteurs précédemment désavantagés.
En 2004, environ 85 117 candidats ont réalisé l'approbation d'université comparée à 82 010 de 2003 et 537 écoles ont obtenu un taux de passage de 100%. Environ 13 480 filles étudiants ont passés les épreuves de mathématiques dans la catégorie plus élevée (hectogramme) et 17 566 ont passé la science physique hectogramme. Un total de 40 098 étudiants ont passé avec le mérite et 9 213 passés avec la distinction.
L'exécution des étudiantes de fille dans les mathématiques inscrites hectogramme s'est améliorée, avec 74.4% passant l'examen en 2004, comparé à 50.9% dans le FET 1999.Des secteurs ont subi un processus important de rationalisation qui a réduit la combinaison du nombre d'établissements par des fusions.
Des établissements de FET ont été réduits de 152 à 50.Le nouveau paysage institutionnel pour HE se compose de huit séparés et universités incorporées, trois universités fusionnées, cinq universités de technologie et six établissements complets.
General Education and Training (GET), Further Education and Training (FET) and
Higher Education (HE).
Allons un peu « côté jardin », pour les salutations, les hommes noirs ont une manière particulière de se serrer la main : une poignée normal, puis on fait pivoter la paume de la main autour du pouce de la personne rencontrée pour lui recouvrir le haut de la main autour du pouce de la personne rencontrée pour lui recouvrir le haut de la main, et on revient, toujours en pivotant autour du pouce, à la vielle poignée.
Avec le femmes, on ne fait pas nécessairement la bise : une simple accolade en se tapotant l’épaule sera suffisante si on ne se connaît pas très bien. Dans les townships, le pouce levé, assorti d’un chap, signifie que tout va bien.
L’élément central de la vie social en Afrique du Sud est le « braai ».Cela signifie « Barbecue » en afrikaans : on le trouve dans toutes les habitations du pays, dans toutes les communautés. Le terme recouvre tant d’objet que la cérémonie : le barbecue du dimanche est une institution national. La bière coule a flots. Les appareils sont souvent sophistiqués et coûtent plusieurs milliers de rands(monnaie sud africaines).Le braai est une facette du savoir vivre sud africain.
Si vous rencontrez l’âme sœur et qu’elle soit noire, sachez que la belle famille pourra vous demander de payer la lobola. C’est une sorte de dot, qui consiste à payer un certain nombre de vaches. Plus la jeune fille est gentille et bien éduquée, plus cela coûte cher, jusqu’à 25 vaches.
Dans toutes les villes, on trouve des boutiques destinées à la sorcellerie traditionnelle,le domaine des songomas( guérisseurs traditionnelle).On peut y acheter des crânes de singes,des os de crocodiles, des épices et des herbes diverses. Dans certaines régions comme le Kwazulu-natal, ce commerce génère un chiffre d’affaires ahurissant.
Si vous voulez vous installez avec vos enfants en Afrique du sud tout est déjà prêt pour vous accueillir alors n’hésiter pas.

D A F

Dimanche 13 Juin 2010 - 09:35



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Août 2014 - 10:52 CARNET DE ROUTE : Saly, le sublimé !


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9