contenu de la page



CARNET DE ROUTE : MADINA GOUNASS, TEMPLE DE FOI !





CARNET DE ROUTE : MADINA GOUNASS, TEMPLE DE FOI !
PICCMI.COM- Madina Gounass est cette localité située à 7 kms de la route nationale1, prés de Koumpentoum, dans la région de Tambacounda. Le village est rattaché au chef-lieu de l'arrondissement de Bonconto, dans le département de Vélingara , région de Kolda.

Madina Gounasse constitue donc une frontière entre les deux régions. La localité doit son nom à deux villes importantes pour la communauté musulmane: la ville marocaine de Fès (capitale mondiale du Tidjanisme) et la cité religieuse de Madina Gounass (Mecque). À vol d'oiseau, les localités les plus proches sont Temanto, Missira Kouba, Sare Dayefa, Lingueyel, Ayenemadi, Sare Yero, Tayebatou, Damade, Souriel Ndiobo, Sare Dimba Koumba. En 2003, Madina Gounass comptait 27 402 personnes et 2 537 ménages.[.]

Le village est fondé par Thierno Mamadou Seydou Bâ, qui serait originaire du Fouta-Toro . Il est issu d’une branche de la Tidianya, qualifiée très proche de la doctrine d’El Hadj Omar Foutiyou Tall. Cette cité rattachée à la confrérie Tidjane, symbolise l’islam et vit marquer par la pratique du soufisme. Ici, la charia et la sunna du Prophète Mouhamed (Psl), sont érigées en mode de vie. Elles prévalent par excellence au sein des populations.

Le visiteur est d’abord frappé par la discipline et le silence qui règnent au sein de la cité. Ici, les fidèles aspirent à un Islam débarrassé de tout modernisme, basé sur la stricte observance des lois islamiques et la Sunna. Toute la vie quotidienne du village est rythmée par l'observance des règles de l'Islam. La quiétude est à la limite troublée que par les cinq appels à la prière de la journée. Le soir, place aux chants appelés « wazifa », formulés en l’honneur du prophète Mohamed et Cheikh Ahmed Tidjane Cheriffe.

C’est donc, au milieu de cette brousse du Niani (localité de la zone orientale du Sénégal) que Thierno Ahmadou Tidiane BA, a reçu ordre en 1957 de son guide et vénéré Thierno Mohamad Saidou BA (RTA), d’installer les premières concessions du village. Pôle d’enseignement islamique par excellence. La cité religieuse forme les élites venues de divers horizons. L’enseignement est dispensé en arabe et tourne autour des disciplines telles que : le Coran, la grammaire, le maniement de la langue arabe, le droit islamique et la science. Les enseignements sont aujourd’hui, assurés par Thierno Mouhamad Habib BA (le fils aîné de Thierno Amadou Tidjane BA de Fass). Ce dernier incarne également l’autorité spirituelle et temporelle, déléguée par le khalife de Gounass.

Toute fréquentation entre personnes de sexes différents, non liées par le mariage est exclue. On y observe une séparation stricte entre hommes et femmes, dans presque toutes les activités. Lors du « Daaka », cérémonie phare de la localité, les hommes s'isolent, seuls dans la brousse, loin du regard indiscret des femmes pour s'adonner aux Zikrs, à la récitation du Coran. L’objectif est de se retirer en vue d’observer une retraite spirituelle et se rapprocher du « Tout Puissant ».

En dehors de leurs préoccupations proprement religieuses, les habitants de Medina Gounass s'adonnent à diverses autres activités, telles que la culture de l'arachide et le commerce. La couture y tient une place importante, du fait que les femmes et les filles ne s'habillent jamais à l'occidentale. Les prêts à porter sont quasi inexistants.

La vie à Madina Gounass se résume à la pratique de l’islam, à l’enseignement du Coran de la sunna ainsi qu’aux travaux champêtres.

Dans un discours fort éloquent, Thierno Amadou Tidjane BA (Khalife de Madina Gounass) expliquera que face à l’accumulation des difficultés, seule la persévérance peut faire reculer l’affolement et le désespoir. C’est dire que la patience est une vertu indispensable pour le musulman dans sa vie et sa Foi. En effet, il a fallu beaucoup de foi à cet homme de Dieu pour accepter de vivre dans cette forêt reculée, sans eau, sans électricité ni aucun autre confort matériel, pour y prêcher la foi et les enseignements du Prophète SAW...

PiccMi- La rédaction


Mercredi 2 Juillet 2014 - 00:31



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Août 2014 - 10:52 CARNET DE ROUTE : Saly, le sublimé !


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9