contenu de la page



CHEIKH AMAR A LA MOISSON DE KHELCOM 2015 : L’AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE EST A PORTEE DE MAIN





L’homme d’affaires Cheikh Amar a encore sacrifié à la tradition en prenant part à la moisson annuelle des champs de Khelcom. Pour le patron de Tse, le Sénégal fonce droit vers l’autosuffisance alimentaire. Mais, soutient-il, quelques obstacles, dont le refus du retour à la terre et l’accaparement de celle-là, peuvent ralentir cet objectif du chef de l’Etat.

«S’il plaît à Dieu, le Sénégal aura son autosuffisance alimentaire, surtout avec le programme mis en place et qui m’a été confié. Si c’est bien déroulé comme prévu, Inchalla l’année prochaine notre pays atteindra son autosuffisance alimentaire. Les champs de Khelcom en sont l’illustratif. Je reviens de l’Inde avec le président de la République, et tout le monde sait que la quantité de récolte tirée de ses champs de Khelcom, on ne le voit nulle part au Sénégal.

Et pourtant, le marabout exploite d’autres champs que les Sénégalais ignorent parfois. Il a des champs un peu partout au Sénégal, avec beaucoup de variétés qu’il cultive. Le programme du gouvernement en matière d’autosuffisance est en train d’être exploité par les grands producteurs, dont Serigne Cheikh Saliou. Même s’il y a quelques difficultés pour cette année, je le crois fermement que notre objectif sera atteint à date échue. Les jalons sont déjà posés avec la mécanisation de l’agriculture et nous y sommes. En tous les cas, nous sommes très confiants que cet objectif d’autosuffisance en riz sera atteint et cela à tous les niveaux. Pour ce qui me concerne, je jouerai pleinement ma partition dans le domaine qui m’a été réservé. Et je vous garantie que je le réaliserai à 100%».

Appel aux immigrés pour un retour à la terre

«Je profite du Khelcom 2015 pour lancer un appel à la diaspora afin qu’elle vienne travailler et faire comme nous. Parce qu’on a tous été en France pour travailler, mais en un moment donné, nous avons eu une fibre patriotique et nous nous sommes dit que nous ne pouvons pas développer le Sénégal à partir de l’étranger. Et aujourd’hui, voilà le résultat. Donc, je leur demande de renter au pays pour travailler la terre, au lieu de rester en Europe pour gagner 600 voir 700 euros par mois. Il faut que les Modou Modou prennent leur courage à deux mains et reviennent travailler ici la terre. Parce qu’en Europe, les plus riches ce sont les cultivateurs. Ils voyagent en jet privé à l’étranger et roulent avec des voitures de luxe. Donc, il faut que vous croyez à vous mêmes. On me parle de pétrole comme principale richesse, mais moi je n’y crois pas. Moi, je crois à l’agriculture. Parce que 70% de la population d’une manière directe ou indirecte vivent de l’agriculture. Prenez aujourd’hui l’exemple des récoltes de Khelcom, combien de litres de gasoil ont été achetés uniquement pour le transport des personnes ? On ne peut pas l’estimer. Mais ce sont des millions. C’est ça en fait qui fait bouger l’économie, parce que tout le monde s’y retrouve. Au Sénégal, le cultivateur n’est personne d’autre qu’un pauvre, alors que cette thèse est totalement fausse. Allez dans le Walo, les voitures que les cultivateurs conduisent, les gens de l’intérieur du Sénégal ne peuvent pas se les payer. Donc, vous qui êtes de la diaspora, retourner au Sénégal et venez cultiver la terre».

L’obstacle de l’accaparement des terres

«Je le répète tout le temps, l’économie d’un pays repose sur trois composantes : l’agriculture, l’industrie et le commerce. Et l’agriculture est la base de tout, parce que tout ce que nous mangeons, ce que nous bâtissons pour habiter, provient de la terre. Et le point de départ, c’est l’agriculture. C’est la mécanisation de l’agriculture qui a permis à nos vaillantes femmes de se reposer un peu avec les tracteurs et autres. Ensuite, les récoltes iront vers l’industrie qui les transforment pour les mettre enfin sur le marché. Il faut que les gens qui ne cultivent pas la terre libèrent ces terres, afin qu’on puisse les exploiter. Nous avons maintenant bon espoir que la réforme foncière entreprise par son excellence M. Macky Sall va régler tous ces problèmes et permettre à ceux qui le souhaitent de disposer de terres cultivables».

LePopulaire

PiccMi.Com

Lundi 2 Novembre 2015 - 17:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9