contenu de la page



CONSÉQUENCES DE LA CRISE FINANCIÈRE MONDIALE : Baisse de 40,3 milliards des transferts vers le Sénégal entre 2008 et 2009



La diminution des envois de fonds des émigrés demeure une des conséquences de la crise mondiale sur l’activité économique au Sénégal. En effet, selon la Note d’analyse des comptes nationaux définitifs 2007, semi définitifs 2008 et provisoires 2009, publiée mercredi dernier par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), les transferts courants nets sont passés de 754,4 milliards de francs Cfa en 2008 à 714,1 milliards de francs Cfa en 2009, soit un recul de 40,3 milliards.



CONSÉQUENCES DE LA CRISE FINANCIÈRE MONDIALE : Baisse de 40,3 milliards des transferts vers le Sénégal entre 2008 et 2009
Outre la réduction de l’investissement privée, la décélération des services de télécommunications, le repli des activités de construction et la réduction de l’investissement privé, la crise mondiale s’est également traduite par la diminution des envois de fonds des émigrés sénégalais. En effet, indique la Note d’analyse des comptes nationaux définitifs 2007, semi définitifs 2008 et provisoires 2009, publiés mercredi dernier par l’Ansd, les transferts de fonds courants nets sont passés de 754,4 milliards F Cfa en 2008 à 714,1 milliards F Cfa en 2009, soit un recul de 40,3 milliards F Cfa. Toutefois, souligne la note, la forte progression du secteur primaire, en particulier celle des sous-secteurs agricole et des industries extractives, a permis de contenir la décélération du Pib. Les services des télécommunications et les activités de construction, qui étaient les moteurs de croissance avant 2008, ont connu une baisse significative par rapport au sous-secteur agricole. Ce sous-secteur s’est bonifié de 15,4% en 2009, contre 36,8% en 2008 du fait de la bonne campagne agricole 2009-2010 favorisée par une bonne pluviométrie et la mise en œuvre de la Goana II, indique la note qui mentionne que la valeur ajoutée du secteur primaire est demeurée soutenue (12,3%), en relation avec les bonnes performances des activités agricoles et extractives.

Ce ralentissement de l’activité économique a résulté essentiellement de la quasi-stagnation du secteur tertiaire (+0,9 %) qui représente, selon l’Ansd, plus de 50 % du Pib. Ainsi, avance-t-on, au niveau du secteur tertiaire, le ralentissement amorcé en 2008 s’est accentué en 2009. Et la valeur ajoutée en volume s’est accrue de 0,9%, contre 2,9% en 2008 et 6,8% en 2007. La note indique que « cette situation est principalement imputable au recul des services d’hébergement et de restauration (-6,9 %), ainsi que celui des transports (- 6,4 %), en relation avec la baisse de l’activité touristique à la suite de la crise économique internationale et l’arrêt des activités d’Air Sénégal International ». La décélération des activités des postes et télécommunications, qui constituent un sous-secteur important du tertiaire (2,3 % en 2009, contre 10,0 % en 2008 et 16,2 % en 2007), a également atténué la croissance, précise-t-on.

Ce sous-secteur était, en grande partie, porté par le développement de la téléphonie mobile qui connaît « une certaine saturation ».

Par ailleurs, la formation brute de capital fixe (Fbcf) publique s’est inscrite en hausse de 8,8% en 2009 (en volume) contre 2,8 % en 2008, traduisant l’augmentation de 5,5% des dépenses en capital de l’Etat, en liaison avec la poursuite de ses grands travaux. En revanche, note l’Ansd, la Fbcf privée a fortement régressé en 2009 (12,7%). Cette chute est, en partie, imputable aux effets négatifs de la crise économique internationale, avec la baisse des transferts des émigrés et le retrait des Investissements directs étrangers (Ide).

Mamadou SY
Le Soleil

PiccMi.Com

Mardi 14 Septembre 2010 - 02:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9