contenu de la page



COUR DES COMPTES, ARMP... : LES GRANDES INCONNUES



Cour des comptes, autorité de régulation des marchés publics... 56 % des Sénégalais ignorent l’existence de ces corps de contrôle et de régulation



Selon une étude rendue publique, hier, 56 % des Sénégalais ignorent l’existence de la Cour des Comptes et de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp). Une tendance à inverser, estime la Plateforme des acteurs non étatiques.

Dans le contrat signé le 25 novembre 2014 avec Osiwa, la Plateforme des acteurs non étatiques avait reçu un financement pour la mise en œuvre du projet intitulé « Renforcement des mécanismes de contrôle citoyen sur la gestion des ressources économiques locales ».

Suite à une enquête (sur un échantillon de 1400 personnes interrogées) menée dans les régions de Dakar, Tambacounda, Kédougou et Matam, un atelier de restitution de la « Recherche action sur la perception des citoyens des corps de contrôle et de régulation de l’Etat (cas de l’Armp et de la Cour des comptes) s’est tenu hier, à Dakar. Selon le consultant Malick Diop, 56 % des personnes interrogées disent ignorer l’existence de la Cour des comptes et de l’Armp.

Ce niveau de méconnaissance varie selon les sexes (63 % chez les femmes et 40 % chez les hommes). Le degré d’appréciation de l’indépendance des corps et organes de contrôle a été aussi analysé par le rapport.

Seul 30 % pensent qu’ils sont indépendants du pouvoir exécutif. Cependant, 31 % des personnes interrogées estiment que le pouvoir exécutif exerce une influence sur ces corps de contrôle, alors que 23 % croient que les décisions rendues sont injustes.

« Cette tendance est confortée par le fait que seuls 21 % des sondés jugent que le gouvernement donne suite aux travaux des corps et organes de contrôle et de régulation. 33 % pensent que l’application des sanctions ne s’applique qu’aux non protégés », affirme le présentateur du rapport, qui a conduit l’étude de mars à juillet 2015.

D’après Malick Diop, 52 % des citoyens disent ne jamais avoir vu un rapport de corps et organes de contrôle et de régulation, 39 % n’en savent rien, et seul 3 % en ont très souvent consulté. « Cette tendance est renforcée par le fait que 73 % des enquêtés disent ne pas être informés d’une publication de rapport.

Utiles pour seulement 3 %

La radio, avec 31 %, reste le premier canal d’information », informe M. Diop. 15 % des sondés trouvent l’action des corps et organes de contrôle et de régulation pertinente, 19 % la jugent efficace, 7 % considèrent que les agents de contrôle sont impartiales dans leur travail, tandis que 10 % pensent qu’ils sont corruptibles.

Seulement 3 % disent qu’ils sont utiles, contre 47 % des enquêtés sans opinion. Toutefois, 35 % des sondés font confiance aux corps et organes de contrôle et de régulation contre 14 %. Le document ajoute que 36 % n’ont pas d’opinion et 15 % des enquêtés répondent par la négative.

Le représentant du président de la Cour des comptes, René Pascal Diouf, indique que les Sénégalais sont devenus de plus en plus exigeants. Toutefois, il se dit conscient du fait que la Cour des comptes ne soit pas bien connue.

Pour la vice-présidente des acteurs non étatiques, Mame Saye Seck, il faut inverser la tendance. Aussi, a-t-elle insisté sur une gouvernance efficace, vertueuse, sobre, un des piliers du mandat présidentiel de Macky Sall.

D’ailleurs, Mme Seck pense nécessaire de lutter contre la corruption, un fléau qui a un coût pour notre pays. Quant au représentant de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), Ibrahima Diagne, le combat contre les criminalités financières doit être la préoccupation de tous.

Le Soleil

PiccMi.Com

Mardi 14 Juillet 2015 - 09:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9