contenu de la page



« Caxagun »* généralisé au Senegal





« Caxagun »* généralisé au Senegal
Que nous arrive-t-il ? Le Sénégal s’est toujours signalé au monde par la célérité de ses cerveaux. L’homo senegalensis s’est toujours bien exporté dans les universités occidentales, dans le système des Nations unies et dans les plus grandes institutions internationales. « Le Sénégal, un petit pays, des ressources humaines enviées ». C’est ce qu’on avait l’habitude d’entendre ou de lire. Cela flattait notre ego et nous donnait envie de toujours nous illustrer. Foin de ce temps béni où l’école produisait des intellectuels de la veine de Cheikh Hamidou Kane, Souleymane Bachir Diagne, Mamoudou Touré, Mamadou Lamine Loum, etc. Ce temps appartient désormais à l’imaginaire. Au conte. Il était une fois…

Les temps ont bien changé. La mode est, aujourd’hui, l’effeuillage, aux muscles, aux pieds volants et aux f… tremblotants. Votre enfant peine à trouver sa voie à l’école, rassurez-vous, la réussite se ramasse dans la rue. Plus besoin d’acheter des fournitures scolaires aussi ruineuses que les factures très électriques de la Senelec. Trouvez plutôt des anabolisants et des haltères à vos chérubins et mettez-les à l’ouvrage sur le sable océan. Les muscles se monnaient à coups de millions dans l’arène sénégalaise. Ou désinscrivez-les de cette machine à former des chômeurs qu’est l’école sénégalaise pour les confier à des formateurs de foot.
Il fut un temps pas très loin derrière nous où nos parents veillaient sur nous avec un zèle de nouveau converti. Les jeux étaient interdits et les études passaient avant tout. Il n’était pas question, pour eux, que leur enfant passât son temps à taper sur un ballon, à courir sans raison, à lire des bandes dessinées ou à pousser la chansonnette. Les saltimbanques n’étaient pas désirés dans nos familles, les sportifs encore moins. Non ! Il fallait être un crack, réussir dans les études, devenir ministre, député, gouverneur ou même président de la République. Le rêve de tout parent. Et pour aider la progéniture à bien assimiler ses leçons, l’on n’hésitait pas à lui faire ingurgiter des litres de « kiiss », cette eau miraculeuse tout droit sortie des amulettes maraboutiques et destinée à fixer le savoir dans les cerveaux distraits de la marmaille. Que l’on est loin de tout cela aujourd’hui. Nombre de parents rêvent de donner naissance à un El Hadj Diouf ou à un Balla Gaye 2. Ils n’ont pas été des cracks sur les bancs de l’école, mais gagnent aujourd’hui beaucoup plus que ces génies au QI surdimensionné.

Pas facile d’avoir le talent de Diouf ou les muscles de BG2. Pour contourner la difficulté, les jeunes Sénégalais rivalisent d’impertinence et de légèreté. Et ils n’ont pas tort, puisque l’outrecuidance est devenue la nouvelle mesure de la réussite. Il suffit, en effet, de se tondre la tête, d’inventer une danse de singe à laquelle on colle le doux sobriquet de « caxagun » pour passer pour une star. Tous les soirs, une chaine de télé de la place empêche Dakar de dormir en compilant tous les « tanebeer » du Sénégal. C’est du « caxagun » à longueur d’émissions. Une nouvelle danse, une nouvelle philosophie de la légèreté qui, telle une voûte de fumée, profonde et sombre, a fini d’envelopper le peu de matière pensante qui résidait en nous. L’école est en grève, le taux de réussite lors des examens est à un niveau historique de faiblesse, mais la tristesse ne nous martyrise nullement. Comment être triste dans un pays de « caxagun » généralisé ?

* « Caxagun » : une danse en vogue

Sidy Ndiaye

Lundi 1 Octobre 2012 - 11:34



Réagissez à cet Article

1.Posté par naru tiris le 01/10/2012 13:14

CARREMENT D ACCORD AVEC CE CONSTAT OU ALLONS NOUS SI ON PRONE LA DEBAUCHE. AZIZ SAMB AVEC SON OSCAR DES VACANCES.TOUT LE MONDE DANSE.AVEC BOU.S DIALLO C EST PIRE DAKAR NE DORT PAS .C EST QUOI CETTE HISTOIRE ET ON LAISSE FAIRE.ON A BEAU ETE LAICS ILS FAUT ARRETER LE MASSACRE CAR IL VAUT MIEUX ENCOURAGER LES ETUDES ET LES RECHERCHES QUE DE RESTER SILENCIEUX FACE A CETTE MASCARADE.VOUS PENSEZ QUE LE SENEGAL VA SE DEVELOPPER AVEC LA DANSE ET LES ..TASSOUS..? NON J Y CROIS PAS MAAME DABBAAKH MALICK DAAL SORI NAFI.
L HEURE EST GRAVE ET LE SILENCE DE TOUTES LES AUTORITES POLITIQUES RELIGIEUSES ET MORALES EST ENCORE PIRE.
WAKE UP AND WORK

2.Posté par badou men lepp le 01/10/2012 17:02

trés bel article sur une triste réalité: le caxagun généralisé dans notre société. il est temps de réagir sinon on va vers une catastrophe.

3.Posté par SY ARONA le 01/10/2012 17:11

Parfaitement d'accord avec cette analyse. C'est vrai que le cerveau ne paye plus dans les pays sous-développés. Au sénégal, le phénomène décrit dans l'article ci-dessus risque de s'aggraver si l'on ne trouve aucune solution à la nature inadaptée du système scolaire sénégalais et au non emploi des jeunes. SY Arona

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9