Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com


Comment cuisiner son mari à l’africaine ? par Calixthe Beyala





Comment cuisiner son mari à l’africaine ? par Calixthe Beyala
Comment cuisiner son mari à l’africaine ?, est le titre d’un roman de cet auteur Camerounaise dont je vous présente une lecture( Vous pouvez achetez ce livre en ligne à travers ces liens: Amazon, Evene ou Librairie le Divan).

Ce roman semble contribué à la résolution d’une préoccupation peut-être première sur l’échelle des difficultés des femmes : Comment garder son mari ou en amont comment arracher à une rivale un homme ?

Pour y arriver, Calixthe Beyala ne passe pas par quatre chemins. Pour elle, la gestion de la satisfaction sexuelle est l’une des clés fondamentales pour résoudre cette équation.

Aïssatou, personnage principale du roman qui se définissait comme « une négresse blanche » Beyala C. (2000 :21), revient d’une amère déception.

Malgré toutes ses forces pour s’incarner dans l’idée de la beauté blanche, Aïssatou n’a pas connu l’amour dans les délices de ses profondeurs. Après avoir « tenter de plaire aux hommes blancs », « forcer la volonté des pantalons à livrer combat pour l’admirer » en brimant son corps, garder « les fesses plates », « ne pas avoir de seins » p12, ne voit pas pour autant ses objectifs atteints :

Mais plus tard, lorsque mes amants fracassent mes espoirs sur le pare-brise de leurs voitures, parce qu’il est de l’amour comme du temps, ça va, ça vient, mon visage se déforme et un faisceau de haine jaillit de mes lèvres : « Salaud ! » Je tremble de colère. Ce n’est plus un homme que j’aime, mais le diable haut cornu avec sa queue, ses sabots et ses griffes de léopard. pp13-14

Mais pour échapper à ce cycle d’éternel retour espoir-désespoir qui conditionne l’amour des amants, et voyant l’impuissance des critères de la beauté blanche, il n’y a pour Aïssatou qu’une solution : « Revenir aux racines » p12

Ce retour aux racines, pour chercher un remède dans le cas présent, se résume en trois questions simples que la mère d’Aïssatou lui aurait demandées :

« – L’as-tu satisfait sur le plan sexuel ?….
- As-tu bien tenu ta maison ?…
-Lui as-tu préparé des bons petits plats ? » p14

Voilà donc de petites questions qui mettent côte à côte le sexe et la cuisine semblable à deux béquilles pour la stabilité et la pérennité d’un amour entre deux personnes.

Ce titre : Comment cuisiner son mari à l’africaine ?, devrait donc beaucoup plus s’entendre par : comment cuisiner à son mari pour réveiller sa libido au maximum tout en cuisinant son cœur pour ne battre uniquement pour soi.

La première démarche d’Aïssatou qui veut emprisonner Mr Bolobolo dans son cœur, fut d’aller rendre une petite visite au professeur Gambi, le marabout de la ville. N’est-ce pas qu’ « une africaine sans marabout est comme un navigateur sans boussole » ? p43

La « marabouterie » comme service spirituel porte les marques du divin où le miracle et la victoire sur le temps font office de l’ordinaire : « Retour dans 24 heures du Bien-aimé Affection immédiate. Fidélité à l’infini- Satisfaction sur le champ ou remboursé » p45

Mais suite à la visite d’Aïssatou, la divination du professeur-marabout Gambi semble beaucoup plus réaliste :

-Veux-tu savoir pourquoi tu n’es pas « amoureusable » ? p48
-T’es trop maigre en voulant te tailler sur la mesure de la beauté du pantalon blanc. Car « les culs plats ne plaisent pas aux hommes » p49 et
-Parce que vous les filles d’aujourd’hui, vous ne savez même pas cuisiner

Voilà donc deux bonnes raisons qui en sens contraire, ont permis à Maïmouna, la femme du marabout-professeur Gambi de rester la tête froide face à « ces gonzesses rentrant-venant, prétextant des soins » p49 chez son mari.

Savoir cuisiner, c’est donc savoir arracher un mari et le garder pour soi.

Le retour aux racines pour Aïssatou qui vit dans le pays des Blancs, sera de retrouver l’art de la cuisine africaine.

Un art qui réunit les mets les plus aphrodisiaques, que Beyala, entre deux chapitres de son roman, nous livre les secrets des recettes:

Des mets d’une puissance aphrodisiaque égale principalement à la métaphore des viandes qui les composent :

de Ngombo queue de bœuf (p84), au crocodile à la sauce tchobi, en passant par l’Antilope fumée aux pistaches sans oublier le Boa en feuilles de bananier (p101) ou encore le Porc-épic aux noix de mangues sauvages (p141).

Le jus de gingembre tient dans cette panoplie de recettes la dernière place non comme la moins importante des recettes, mais pour l’unanimité qu’on lui reconnaît en matière de dopage sexuel : « le jus de gingembre permet aux femmes de sonder les folies des hommes et d’exalter leur sauvagerie » p70

Pour Aïssatou, qui voulait à tout prix faire sienne au détriment de Bijou, la pauvre Blanche, amante du négrion Bolobolo, la voie est toute trouvée : cuisiner à l’africaine à Mr Bolobolo tout en le cuisinant pour une destination la plus attendu des femmes y compris les féministes : le mariage : « Il arrive toujours un moment dans la vie d’une femme où elle doit aimer le mariage plus que l’époux » p126

Quand Aïssatou dresse sa table, rien ne manque : « …il y a la salière, le poivrier, la porte cure-dents et même les bougies, tout ce qu’il faut pour éveiller l’appétit et dresser le bangala à midi pile » p119

Cette jeune femme qui se préoccupe beaucoup plus de son droit de sentir la verge de son amant entre ses jambes que les tergiversations non moins importantes, mais bavarde trop bavarde des féministes, n’a qu’un rêve : « je sens son odeur douce et suave entre mes cuisses qui se mêlent aux senteurs du porc-épic, aux mangues sauvages et du citron vert » p136

Décidé à arracher le sieur Bolobolo, ce qu’elle réussira d’ailleurs, Aïssatou déborde de détermination que de conviction commune à toutes les femmes à ces moments critiques où leur existence ne se joue que sur un « oui » d’un homme :

J’en ferai un amant à défaut d’un mari, me dis-je. Je vais le cuisiner dans une daurade aux piments rouges jusqu’à ce qu’il devienne mou de dedans, moelleux et fondant comme un chocolat au soleil, qu’il en perde le sens ! Qu’il éjacule ! Qu’il crève ! J’ai une illumination soudaine : comment cuisiner son mari à l’africaine sans perdre son âme ? p64

Mais au fil de son expérience de vie amoureuse fait de déboire et d’infidélité de Mr. Bolobolo qui courait toujours les plus belles filles, Aïssatou semble avoir trouvé un principe de juste milieu :
« Il y a des difficultés dans la vie que le meilleur porc-épic aux noix de mangues ne saurait aplanir » p140

Tel est le fil de lecture qui à tenu en haleine ma curiosité du début à la fin de ce roman.

Toutefois s’il est bon et même recommandable que les couples trouvent les moyens pour stabiliser et pérenniser leur union, il n’est pas aussi négligeable de se souvenir que « l’amour ne se place pas entre les jambes » ou encore que « l’amour ne se mesure pas à quelques soupirs au lit pendant cinq minutes » Kieslowiski K. Piesewicz K (1991 :259)


Samedi 13 Octobre 2012 - 17:28



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.








TWITTER
Le procès de Karim Wade toujours empêtré dans la bataille de procédure: De nouveaux ‘’motifs de nullité’’... http://t.co/i1F4oa8Kh5
VIDÉO: Un Magicien essaye de vendre de l’herbe à un policier http://t.co/UJBOcytBbe
Nicki Minaj : découvrez enfin le clip ultra hot d'Anaconda !Nicki Minaj - Anacond http://t.co/3hPrz3DJSf
LINGUERE: Le Projet d’Appui à la Sécurité Alimentaire (PASA) dote ses agents de logistiques: 32 motos et 3... http://t.co/rKwrVtJag9
Elhadji Malick Ndiaye forfait pour cause de blessure: L’ailier international des Lions, Elhadji Malick Ndiaye,... http://t.co/AzXHK9DWYN
Le FC Barcelone ne pourra plus recruter jusqu'en 2016: La FIFA a confirmé la sanction prononcée en première... http://t.co/p0O0doJvk2
Rojo à Manchester United: Finaliste du Mondial avec l'Argentine, dont il a été la révélation, Marcos Rojo quitte... http://t.co/19Rvte1S9V
VIDEO: Naples accroché par Bilbao: A Naples, grâce à un exploit personnel, Higuain a répondu à l'ouverture du... http://t.co/FqPUVFTWsG
L'EI revendique la décapitation d'un journaliste américain: L'Etat islamique (EI), groupe de jihadistes... http://t.co/83QUlw9H9I
CAMERA DE RUE - NON USAGE DES PASSERELLES : Quand des Sénégalais Inconscients et indisciplinés jouent avec leur... http://t.co/0UA5WiYhbw