contenu de la page



Contribution de l'Eglise dans l'enseignement au Sénégal : L'école catholique en chiffres et en lettres



L'école catholique représente un maillon essentiel dans le dispositif éducatif sénégalais. Et aussi riche soit-elle en qualité et en quantité, elle demeure, cependant, affaiblie par la forte demande sociale et la maigre subvention de l'Etat qui lui revient.



Contribution de l'Eglise dans l'enseignement au Sénégal : L'école catholique en chiffres et en lettres
L'école catholique représente un poids non négligent dans le système éducatif sénégalais. Rien que dans l'archidiocèse de Dakar, l'enseignement catholique comprend cinquante écoles, dont vingt-six dans la zone urbaine de Dakar, c'est-à-dire, Dakar, Pikine, Guédiawaye et Rufisque. Vingt-quatre écoles sont installées dans la zone rurale, dans les départements de Mbour, de Thiès et de Fatick. Ce qui fait un total de cinquante mille élèves. Et l'effectif des corps enseignants engagés se chiffre à mille cinq cent quatre vingt-sept enseignants tous secteurs confondus, et sept cent trente-deux membres du personnel administratif et de service. Le tout estimé à deux mille trois cent dix-neuf membres du personnel. C'est ce qu'a révélé, samedi dernier, le directeur diocésain de l'Enseignement catholique de l'archidiocèse de Dakar, Stanislas Diouf, l'employeur des écoles catholiques comprenant la propriété du diocèse de Dakar et de la congrégation. C'était lors de l'édition ‘Talent Show’ à l'école Saint Pierre Julien Eymard aminée par Blaise Diouf, coordonnateur de l'association action et solidarité, par ailleurs surveillant au collège Saint Jeanne d'Arc de Dakar. Une initiative qui aide à réveiller chez l'enfant ses talents cachés dans le domaine de la culture et à laquelle ont pris part des élèves d'une dizaine d'établissements du privé catholique.

Selon Stanislas Diouf qui a parrainé la manifestation qui en est à sa quatrième édition, beaucoup d'écoles à l'élémentaire ont eu un taux de réussite de 100 %. Ceci, se réjouit-il, grâce à la qualité de l'enseignement et des enseignants, mais aussi du quantum horaire de 800 heures qui est largement respecté. ‘Nous ne connaissons pas le phénomène cyclique des grèves, les rapports avec les parents d'élèves sont bons, mais aussi avec les enseignants. Il en est ainsi des deux syndicats de l'enseignement catholique que sont le Syndicat national des enseignants des écoles catholiques du Sénégal et le Syndicat national du personnel administratif et de service’, indique le directeur diocésain de l'Enseignement catholique de l'archidiocèse de Dakar. A l'en croire, le seul moyen leur ayant permis d'y arriver demeure la concertation à chaque fois qu'il y a problème.

La seule tache noire dans l'enseignement catholique, selon Stanislas Diouf, est d'ordre financier, du fait de la demande sociale pressante à laquelle l'église est obligée de faire face. ‘A l'époque, on comptait beaucoup plus sur le dévouement, l'abnégation, l'esprit de sacrifice des enseignants, ce qui permettait de scolariser la plupart des enfants qui se présentaient à l'école catholique. Ce qui n'est plus le cas aujourd'hui’, se désole M. Diouf, non sans admettre que ‘de nos jours, la vie est dure’. A l'en croire, toutes les écoles catholiques en zone rurale sont financièrement déficitaires. Mais, grâce à une caisse de péréquation dont disposent les établissements catholiques en zone rurale, les enfants sont maintenus à l'école.

Pour le directeur diocésain de l'archidiocèse de Dakar, même si la subvention de l'Etat du Sénégal est passée 827 millions depuis 1983 à un milliard 327 millions à partir de 2008 pour l'ensemble des écoles privées, c'est-à-dire, privée catholique, privée laïque et privée franco-arabe, il reste à faire, eu égard au nombre croissant des écoles reconnues.‘La part qui revient à chacune est presque insignifiante. Nous demandons aux parents une scolarité pour neuf mois, mais les salaires sont payés douze mois sur douze’, souligne avec regret M. Diouf.

Abdoulaye SIDY

PiccMi.Com

Mercredi 9 Juin 2010 - 00:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9