contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



DECES DE CHERIF ELVALIDE SEYE : Une grande perte pour la presse



Une importante plume s’est brisée. Un des plus grands journalistes du Sénégal et de l’Afrique s’en est allé, sans crier gare. Mais il est tombé les armes à la main, en mission, loin des terres de ses ancêtres.



DECES DE CHERIF ELVALIDE SEYE : Une grande perte pour la presse
Le journaliste Chérif Elvalide Sèye n’est plus. Il est décédé hier, à l’âge de 58 ans, à Nairobi (Kenya), où il était en mission, très loin de sa terre natale, les armes à la main. Il a été vaincu par un méchant accident vasculaire cérébral (Avc). Son décès constitue une lourde perte pour la presse sénégalaise en particulier, et africaine en général. Né le 3 septembre 1954 à Fatick, il était, jusqu’à sa mort, le directeur de l’agence « Ecofin » (première agence africaine d’information économique et financière) et du mensuel panafricain le « Quorum ». Issu de la 5e promotion du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti), en 1976, il a débuté sa carrière au quotidien national « Le Soleil », en 1977, en tant que reporter (couverture de l’actualité nationale, politique et institutionnelle). Il prend la direction du desk Nation, puis devient rédacteur en chef-adjoint, chargé de la page « Une ». Par la suite, il intègre le groupe Sud Communication dont il a été l’un des membres fondateurs et un des piliers. Il a été le premier directeur de la radio Sud Fm, la première radio privée du Sénégal. Il a également été conseiller en communication de plusieurs organismes, notamment au Comité inter-états de lutte contre la sécheresse au Sahel (Cilss) basé à Ouagadougou (Burkina Faso), et à la Banque africaine de développement (Bad), à Abidjan. Il crée le service et positionne le Cilss comme institution phare chargée de la coordination de la lutte contre la désertification. A cette occasion, il développe un réseau de journalistes spécialisés sur l’environnement et participe à la fondation de l’agence Syfia (Système francophone d’information agricole) devenue l’agence spécialisée en agriculture du monde francophone. En 2000, après l’alternance politique au Sénégal, il est appelé aux côtés du président Abdoulaye Wade, au titre de Conseiller spécial chargé de la communication du chef de l’Etat. A ce titre, il est aussi chargé des relations de la présidence avec les médias nationaux et internationaux et préside les conseils d’administration de Rts et de l’Aps. Il est limogé en 2002 par le chef de l’Etat. Après avoir collaboré avec l’Agence panafricaine d’information (Panapress) et la radio britannique Bbc, entre autres, tout en étant consultant pour le Bureau régional pour l’éducation (Breda/Unesco), il fonde, en 2006, le magazine d’informations générales « 52 », l’hebdomadaire « La Semaine » et l’agence Comdev, avant de devenir rédacteur en chef-fondateur du premier magazine financier panafricain « Les Afriques ». Parallèlement à sa carrière journalistique, Chérif Elvalide Sèye a régulièrement enseigné à l’Institut supérieur des sciences de l’information et de la communication (Issic) de Dakar, fondé par le groupe Sud Communication. Analyste politique très pointu, M. Sèye, marié et père de quatre enfants, est l’auteur de deux ouvrages, à savoir, « L’Asecna, une réussite africaine » (publié en 2004) et « Mgr Hyacinthe Thiandoum, A force de foi » (2007). Qualifié d’homme courtois et cultivé, il était un adepte du sport (natation, tennis, football, handball, cyclisme, etc.). Dans un témoignage à la radio, Abdou Latif Coulibaly, journaliste d’investigation, qui considère le défunt comme étant un « grand-frère », a révélé : « On est allé à l’école primaire ensemble et on a tous été étudiants au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti). On était des amis très proches. Son père et le mien se comprenaient bien. Il était mon aîné. C’est un très grand monsieur qui nous quitte, aujourd’hui. Il est parti très tôt ». A sa famille, à ses amis et collaborateurs, ainsi qu’à ses proches, la direction et la rédaction de « L’Office » présentent leurs plus sincères condoléances. Que la terre lui soit légère.

L'office

Mardi 19 Juin 2012 - 10:13



Réagissez à cet Article
Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.