contenu de la page



DEGUERPISSEMENT DES MARCHANDS AMBULANTS DE PETERSEN : AUTOMOBILISTES, PIETONS, RIVERAINS ET COMMERÇANTS POUSSENT UN OUF DE SOULAGEMENT





L’opération coup de balaie du maire de Dakar Plateau qui a permis de dégager les voies d’accès au rond-point Petersen et de rendre les trottoirs accessibles est saluée par les automobilistes, les piétons, les riverains et même les commerçants de ce garage. Tout le monde pousse un ouf de soulagement.

Le maire de Dakar-Plateau n’a pas attendu longtemps pour en finir avec les marchands ambulants qui bloquaient la chaussée et envahissaient les rues débouchant sur le rond-point du garage de Petersen et ses environs. Ces marchands qui avaient demandé au maire un nouveau délai de 2 mois, soit jusqu’après la fête de Tabaski, pour quitter les lieux n’ont pas obtenu gain de cause. La mairie estimant ayant suffisamment attendu, ils ont ainsi été chassés des lieux, dimanche dernier, lors d’une opération de déguerpissement entreprise par la municipale et encadrée par les forces de sécurité. Cela, au lendemain de la fête de la Korité.

Pourtant, à la veille de la fête, ce lieu bouillait et grouillait de monde et l’ambiance était au rendez-vous. Ce qui contraste avec le décor qu’offraient les lieux, hier. Car, si habituellement les lundis, comme tous les autres jours de la semaine, le rond-point Petersen était totalement encombré, avec des embouteillages en a plus finir, une circulation automobile très perturbée et une concentration humaine qui rend délicate le déplacement des piétons, hier, c’est un tout autre décor que donnait Petersen.

A la mi-journée de ce lundi de lendemain de fête, le rond-point était en effet vide, déserté par les ambulants qui engendraient tous ces bouchons. Les allées étaient libres, la circulation on ne peut plus fluide. Un certain calme régnait sur les lieux, perturbé seulement par les bruits des ronronnements des moteurs des véhicules. Ce décor nouveau, c’est aussi les cantines qu’on n’avait du mal à voir et qui désormais sont visibles et dont les portes sont grandement ouvertes. Car les étals des ambulants qui bouchaient leur vue et qui rendaient hideux l’environnement ont disparu, sous l’effet des engins de la mairie du Plateau.

Les trottoirs rendus aux piétons, la chaussée aux automobilistes

Même les habituels haut-parleurs, avec de la musique mise à fond, qui tympanisent tous ceux qui s’aventuraient dans les environs, ont fait place à un environnement plus propice, sans trop de pollution sonore, comme par le passé. Sans compter que les marchandises bas de gamme à même le sol, sens dessus dessous, ont aussi disparu du décor, offrant ainsi la possibilité aux piétons, qui avaient tant de mal à se mouvoir, de pouvoir circuler tranquillement sur les trottoirs. Ces dernières sont libérées de leurs «envahisseurs» et rendues aux piétons qui vaquaient à leurs occupations.

En effet, comme le dit l’adage, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Et c’est ce que semble dire Abdou Faty, un automobiliste croisé au niveau des feux de signalisation du rond-point. «Vous savez, dans un pays, il faut qu’il ait une autorité. Alors, moi, je félicite le maire du Plateau et son équipe. Regardez vous-même, avant, à cette heure de la journée, il était impossible de circuler ici, il y avait un embouteillage monstrueux causé par les marchands ambulants qui occupaient les trottoirs et la chaussée», confie-t-il avec enthousiaste.

Alioune Ndoye prié de garder le cap et ne pas céder à la pression

Au volant de son car «Ndiaga Ndiaye», Karim Lo Fall, habillé d’un sous vêtement blanc, dégoulinant de sueur, sourire aux lèvres de lancer aussi : «C’est d’abord un ouf de soulagement. Parce qu’au niveau de ce même rond-point Petersen, on pouvait facilement perdre une heure de temps à cause des bouchons causés par l’envahissement des commerçants ambulants. Mais aujourd’hui, la circulation est fluide, il n’y a pas d’énervement. Et en plus, nous pouvons faire des allers et retours entre Rufisque et Dakar en moins de temps».

«Vraiment, il faut que cette action soit pérenne, que le maire Alioune Ndoye garde le cap et qu’il ne se laisse pas amadouer par les sentiments. Il ne doit surtout pas céder à la pression des marchands ambulants qui ne gèrent que leurs intérêts. Parce qu’il est là pour l’intérêt général et l’intérêt général, c’est que le rond-point et tous les environs de la gare Petersen soient libérés et désencombrés», poursuit-il.

Dans la même veine Ndèye Ndiéme Sène, qui travaille dans une entreprise de la place en centre ville, affiche sa satisfaction. «J’emprunte ce carrefour tous les jours pour aller au travail, mais j’avoue que c’était la croix et la bannière pour circuler ici. Car il était difficile de se frayer un chemin. Les vendeurs ainsi que leurs marchandises occupent tous les espaces, sans compter les bousculades, puisque chacun d’eux veut que tu achètes sa marchandise. Alors que tout le monde qui passe ici peut ne pas être un client», note la jeune femme.

Les riverains prêts à marcher pour soutenir leur maire

Pour sa part, Fatou Babou, une riveraine de l’avenue Faidherbe, dont la demeure jouxte le fameux rond-point Petersen, se dit soulagée. Pour elle, rien ne vaut de respirer un air pur et d’être à l’abri de la pollution atmosphérique et sonore permanentes. «Vraiment, il était temps qu’il y ait un peu d’ordre dans tout ce vacarme. Car nous qui habitons ici, nous vivons un calvaire que vous ne pouvez pas imaginer. C’est un vacarme de klaxons de voitures infernal, surtout entre 7 heures du matin et 15 heures», dit-elle en espérant que cette fois-ci c’est la bonne.

«On espère que tout ce désordre est désormais derrière nous pour de bon. On soutient le maire Alioune Ndoye et on compte sur lui pour améliorer notre cadre de vie. Et pour cela, s’il faut descendre dans la rue et manifester pour lui montrer qu’on est derrière lui, on est prêt», assène-t-elle.

Et aussi surprenant que cela puisse paraître, même les commerçants qui tiennent leurs cantines dans l’enceinte du garage Petersen sont heureux de voir la voie dégagée. Trouvé à la devanture de sa boutique, sous le couvert de l’anonymat, l’un d’entre eux confie : «Vous savez, le Sénégal est un pays de ‘massla’ où on ne se dit jamais la vérité et c’est pourquoi cette situation anarchique à perdurer jusqu’ici. Mais nous pensons que cette fois-ci, ce sera pour de bon qu’on mette de l’ordre. Car ces ambulants nous étouffent».

Même les commerçants applaudissent

«Je ne savais même pas qu’il y avait des cantines par là», renchérit une dame, croisée à quelques mètres de l’entrée de la gare routière, alors qu’elle sortait d’un magasin tenu par un commerçant chinois. Elle explique que c’est la vue dégagée qui l’a poussée à emprunter les ruelles et à découvrir toutes ces boutiques qui, jusqu’alors, étaient inaccessibles du fait de l’occupation de leur devanture par les marchands ambulants.

«On tire chapeau au maire Alioune Ndoye et on lui demande de bien veiller pour que les marchands n’occupent plus cette rue. Il était difficile même d’ouvrir la porte de nos magasins ici. Du coup, il faisait chaud à l’intérieur. Mais aujourd’hui, c’est aéré et on peut même s’asseoir devant la porte et voir ce qui se passe de l’autre côté de la rue, ce qui était inimaginable la semaine dernière. C’est un ouf de soulagement», lance ce commerçant chinois qui espère que ses affaires vont connaître un coup de fouet.

LePopulaire

PiccMi.Com

Mardi 21 Juillet 2015 - 13:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9