contenu de la page



DETTE PUBLIQUE : L'ETAT SENEGALAIS VERSE PLUS DE 100 MILLIARDS PAR AN !





DETTE PUBLIQUE : L'ETAT SENEGALAIS VERSE PLUS DE 100 MILLIARDS PAR AN !
PICCI.COM- Opérer des ruptures pour relever le niveau des investissements productifs dans les secteurs de croissance économiques et rendre efficace la dépense publique telle est la vision du ministre du Plan, Abdoulaye Baldé, qui présidait, mercredi, à Dakar, une conférence sur les investissements publics, la croissance économique et la soutenabilité de la dette au Sénégal.

Le stock de la dette publique de l’Etat du Sénégal se chiffre à plus de 3000 milliards de francs CFA soit environ plus de 100 milliards à rembourser par an. Une situation difficilement soutenable par les finances publiques au regard du taux de croissance relativement faible puisqu’entre 2000 et 2013, l’économie sénégalaise a été marquée par de faibles performances économiques avec un taux de croissance de 3.9% en moyenne.

Cette contreperformance largement tributaire des déficits énergétiques presque ‘’chronique’’ a entrainé du coup, une faible productivité et une tertiarisation de l’économie dans des secteurs primaires et industriels.



A cela s’ajoute une réelle fracture de l’ossature du ministère du Plan en charge de la programmation, de la planification et du suivi évaluation, le déficit de personnel assermenté en matière d’évaluation des politiques publiques entre autres.



Un socle inéluctable dans les économies à forte croissance mais, quasi inexistant au Sénégal, au vu des objectifs jamais atteints. Et ce, en dépit des moyens colossaux mobilisés chaque année pour mener les études de suivi évaluations devant permettre d’amoindrir les risques ‘’génocidaires’’.

En esquisse à cette problématique, le ministère du Plan dans son agenda dénommé «les cahiers du plan», a organisé hier mercredi, une conférence sur les investissements publics, la croissance économique et la soutenabilité de la dette au Sénégal.



Cette réunion se veut également une opportunité de plancher sur les nouveaux mécanismes de financement tel que les PPP (Partenariat public privé) dans la gestion de l’économie.

Au terme de cet atelier de réflexion, qui a réuni experts étrangers, partenaires et agents de l’Etat assermentés des différents ministères sectoriels sortiront des conclusions pertinentes sur les solutions pratiques et consensuelles en vue d’améliorer le profil de la croissance économique.



C’est dans ce cadre que s’inscrit cette vision prospective qui porte sur l’amélioration de la qualité de la dépense publique. Ces dépenses publiques exorbitantes feront dire Abdoulaye Baldé, ministre du Plan, qui présidait la séance d’ouverture des travaux que: «la situation des finances publiques se caractérise par une nette domination des dépenses courantes qui absorbent 61,1% (15% du PIB) de l’ensemble des dépenses budgétaires contre 38,9% pour les dépenses d’investissement.

Et au même moment, les dépenses obligatoires (salaires, intérêts sur la dette) ont représenté en moyenne 44% des dépenses courantes entre 2001 et 2012 avec une tendance haussière notée ces dernières années des paiements d’intérêts sur la dette accentuée par le rythme élevé de l’endettement moins de dix après les initiatives PPTE et IADM».

Selon lui «beaucoup de dépenses d’investissements ont été réalisées durant cette dernière décennie avec des résultats mitigés sur le plan économique». Pour ce faire il préconise, «des ruptures pour relever le niveau des investissements productifs dans les secteurs de croissance économique et rendre efficace la dépense publique».

Avec Dakar Echo


Vendredi 13 Juin 2014 - 08:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9