contenu de la page



DISPARITION DES FEUX DE SIGNALISATION : Réhabilitation ou suppression ?



La disparition des feux de signalisation n’est pas du goût de certains Sénégalais. Ces feux devant réglementer la circulation sont depuis quelque temps rayés du paysage dakarois. Les rares qui sont visibles ne servent plus. Alors, la circulation devient très difficile aux heures de pointe, ce qui retarde les activités de certains. Mais au même moment il y en a qui ne font pas attention au fonctionnement ou non des feux de signalisation.



DISPARITION DES FEUX DE SIGNALISATION : Réhabilitation ou suppression ?
À l’intersection du boulevard de la République. Il est 13h30. Une chaleur suffocante a fini de prendre possession des lieux. Des voitures sont stationnées çà et là, tandis que d’autres font le tour des ruelles pour se frayer un chemin. Difficile de circuler à cette heure de la journée. Chaque conducteur semble plus pressé que l’autre. Certains passent, même s’ils n’ont pas la priorité. Les quelques feux de signalisation visibles sur les lieux ne servent plus. Ces conducteurs qui étaient guidés par ces feux de signalisation doivent maintenant suivre les gestes des policiers. Mais même si les agents sont à chaque coin de rue, les embouteillages se font toujours sentir. Avec la suppression des feux de signalisation, les agents de la circulation sont débordés. Et les piétons ont d’énormes difficultés pour traverser.

De la nécessité des feux de signalisation


Un agent de la circulation qui a préféré garder l’anonymat déplore la disparition des feux de signalisation. «Les feux de signalisation sont partie intégrante de la circulation. Comme nous, ils participent à la réglementation de la circulation.» Et de poursuivre : «Même si parfois l’agent se substitue au feu, si le trafic est dense, il y a beaucoup de problèmes». Ce dernier prône la réhabilitation des feux de signalisation. «Ces feux nous facilitent la tâche. S’il y a un feu à chaque intersection, le policier ne fait que surveiller, alors que là on est obligé d’intervenir à chaque instant», se désole-t-il. De son côté, Oumar Ndiaye, professeur d’Espagnol trouvé au pied d’un immeuble reconnaît l’utilité des feux de signalisation. «Avec les feux, la circulation était beaucoup plus fluide.» Et d’ajouter : «Tous les conducteurs ont appris le code de la route qui est universel. Les feux sont beaucoup plus pratiques que les policiers». Sur un ton catégorique, il conclut : «Il faut restaurer les feux de signalisation pour que les Sénégalais s’y adaptent, car un pays en voie de développement doit avoir l’image des grands pays». Non sans lancer un appel à la mairie de Dakar pour qu’ils tiennent leurs promesses qu’il qualifie de «propos de campagne». Mamadou Jaraaf Thiam qui discute tranquillement avec ses amis craint plus pour la sécurité des policiers. «Même si les policiers sont très dynamiques, je pense que ce n’est pas sûr de se mettre entre les voitures. C’est pourquoi je pense que les feux de signalisation sont plus pratiques, même si certains conducteurs ne respectent pas les feux de signalisation». Pour Amadou Thiam, chauffeur de taxi, les feux de signalisation sont très importants. «Cela rend plus attrayant le décor de la ville pendant la nuit et cela permet aussi aux piétons de traverser en toute sécurité», dit-il.

L’ascendant du policier

Si certains pensent que les feux sont importants, en revanche d’autres préfèrent que les agents règlent la circulation. C’est le cas de cette jeune dame. Pour elle, certains conducteurs ne respectent pas les feux de signalisation. Ce qui crée des accidents. Lui emboîtant le pas, ce chauffeur de taxi répondant au nom de Samba Fall pense que la plupart des Sénégalais sont des irresponsables. «Certains conducteurs, s’ils ne sont pas toujours harcelés par les policiers, ne respectent pas le code de la route».

Nostalgie des jeunes


Rencontrés à la Médina, ces enfants ont aussi remarqué la suppression des feux de signalisation. Thiémoko Touré, 16 ans, malgré son jeune âge, connaît l’utilité des feux. «On pouvait traverser facilement si le feu devenait vert. Mais maintenant, on est obligé de faire appel au policier pour qu’il demande aux conducteurs de s’arrêter et laisser la voie libre», se désole-t-il. Son copain Alassane Lô, plus nostalgique, se souvient du panneau de signalisation qui se trouvait sur l’avenue Blaise Diagne, près de la poste de Médina. «Je ne vois plus ce feu de signalisation fonctionner, et cela crée des embouteillages, surtout du côté de l’hôpital Abass Ndao.» Plus jeune, Pape Ascagne Bâ, 10 ans, atteste qu’il ne voit plus les feux de signalisation, même s’il reconnaît qu’il ne connaît pas leur utilité.

La mairie veut s’assumer

Joint au téléphone, un conseiller municipal, sous le couvert de l’anonymat, a confirmé l’existence d’un projet de modernisation des feux de signalisation. «La ville de Dakar a un projet en cours, mais cela n’a pas encore abouti». Et d’ajouter : «Puisque c’est un marché public qui est en cours, cela peut susciter de la concurrence. Donc nous ne pouvons pas en dire plus».

Source : lobservateur

Dimanche 5 Septembre 2010 - 10:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9