contenu de la page



Délégation générale du Festival mondial des arts nègres dans la psychose des délestages : Sindiély se méfie de Karim





Délégation générale du Festival mondial des arts nègres dans la psychose des délestages : Sindiély se méfie de Karim
Selon le journal populaire de ce matin :


La reprise des délestages n'inquiète pas du côté de la Délégation du Festival mondial des arts nègres (10 au 31 décembre). Selon le Délégué général Abdou Aziz Sow, les différents sites retenus disposent de systèmes autonomes qui les mettront à l’abri des délestages.

LES ASSURANCES DE AZIZ SOW, DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL DU FESTIVAL MONDIAL DES ARTS : «Chacun de nos sites dispose de système autonome pour nous mettre à l’abri des délestages»

Contrairement aux ménages désarmés face aux coupures continues de courant électrique qui ont repris depuis quelques semaines, le Festival mondial des arts nègres ne sentira aucunement ces discontinuités dans l’approvisionnement. En effet, les autorités qui se meuvent dans l’organisation de l’événement culturel indiquent avoir acquis des groupes électrogènes en quantité suffisante pour équiper chacun des sites où se dérouleront les activités. «Chacun de nos sites dispose de système autonome pour nous mettre à l’abri des délestages et même pour pouvoir nous permettre entièrement de fonctionner de façon autonome. Ce sera des groupes relais etc.», renseigne Abdou Aziz Sow, le Délégué général du Festival mondial des arts nègres que le Sénégal accueille du 10 au 31 décembre. Selon l’ancien ministre du Nepad, de l’Intégration économique africaine et de la Politique de bonne gouvernance, tous les sites du Festival ne seront pas dépendants du réseau de la Senelec. «On peut fonctionner sans le réseau, donc on n’est pas tributaire de l’électricité fournie par la Senelec», éclaire-t-il .

«On peut fonctionner sans le réseau, on n’est pas tributaire de la Senelec»

Des équipements qui permettront aux festivaliers, contrairement aux ménages qui subissent actuellement les contrecoups des coupures de courant, de ne pas sentir les conséquences des problèmes énergétiques du pays. «On est dans les dispositions d’avoir de l’autonomie dans tous nos sites», assure ainsi M. Sow dont les informations sont largement confirmées par le Directeur de la communication du Festival, Mamadou Koumé. «Sur tous les sites, nous avons prévu d’installer des groupes électrogènes. Par conséquent, nous n’aurons pas de problèmes sur les sites où vont se tenir les principales manifestations du Festival mondial des arts nègres», indique M. Koumé. Ne précisant cependant pas le nombre de groupes électrogènes mobilisés pour se prémunir des délestages, Mamadou Koumé affirme néanmoins que tous les 16 sites disposeront de groupes électrogènes. «Les sites, c’est une dizaine. Et sur cette dizaine de sites, il y aura des groupes électrogènes, mais je ne peux pas vous dire qu’on a 20 ou 25 groupes électrogènes. Sur tous les sites, il y aura un groupe électrogène, ça c’est certain», assure M. Koumé qui, relativement aux informations selon lesquels les sites du Festival sont mis hors délestages par la Senelec, renseigne : «C’est une rumeur, ce n’est pas quelque chose de vrai». Par ailleurs, de sources sûres, il ressort que c’est une société dénommée Magnum qui est chargée de fournir ces groupes électrogènes au Festival.

La Senelec promet une couverture correcte de tous les sites du début à la fin des manifestations

Le défi sera relevé pour la couverture normale des différents sites devant accueillir les activités du Festival mondial des arts nègres (10 au 31 décembre). Puisque toutes les dispositions pour y arriver ont été prises. Ces assurances sont du Directeur de la communication de la Société nationale d’électricité (Senelec), Cheikhou Cissé, qui indique qu’un ensemble de mesures ont été prises. La première porte sur la mise hors délestages de tous les sites, tout au long du Festival. «C’est un système qui n'est pas nouveau, puisque c'est la même chose qui est faite à l'occasion de tous les grands événements qui se passent dans ce pays, comme les matchs de football». Le deuxième acte posé, indique-t-il, c'est l'installation de postes mobiles. Ainsi, trois postes de 700 Mw sont mis au village des arts de Ngor, un de 700 Mw aux Almadies, un de 500 Mw à la place de l'Obélisque, plus un de 150 Mw à la Médina et un de 100 Mw à Biscuiterie. La troisième disposition prise étant l'installation de câbles de basse et moyenne tension, 1500 câbles de moyenne tension et 2200 câbles de basse tension. «Ce qui permet, avec les postes, d'alimenter les sites. Et les travaux sont terminés depuis le 5 décembre», note-t-il. Le Directeur de la communication de la Senelec fait également état d'équipes de veille devant fonctionner 24 heures sur 24. Ceci «pour assurer tout ce qui est surveillance et dépannage». Il indique que sur le plan de l'organisation humaine, «tous les managers et directeurs de service sont sous astreinte et en alerte». C'est-à-dire qu’«ils sont mobilisables à tout moment jusqu'à la fin de l'événement. Quand ils descendent le soir et rentrent chez eux, ils ne peuvent faire rien d'autre. Puisqu'ils sont en alerte pour se replier à tout moment à Hann en cas de problème». À l'intérieur du pays, le même système hors délestage est maintenu à Saint-Louis et Diourbel, avec les mêmes dispositions sur les plans humains et organisationnels. Mais il reviendra au Festival mondial d'installer lui-même ses groupes sur les sites, selon M. Cissé. Quant à Ziguinchor, Cheikhou Cissé précise qu’«il n’y a aucun problème là-bas puisqu'ils ne sont plus sous délestages. Ils ont même un excédent de 4 Mw depuis le 15 novembre dernier». Une fin des délestages à laquelle la Senelec est parvenue à Ziguinchor grâce à la location de plusieurs groupes. Cet ensemble de dispositions prises par la Senelec pour la couverture normale du Festival mondial des arts n'a pas d'incidences financières significatives sur la trésorerie de la société, d’après Cheikhou Cissé. «À part la prise en charge du personnel mobilisé durant toute la manifestation, le reste des mesures appliquées n'a pas d'incidences financières. Parce que les 5 postes existaient et servent pour le dépannage».

Mr.Cmr- PiccMi.com

Jeudi 9 Décembre 2010 - 16:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9