contenu de la page



Démolition d’une quinzaine de bâtiments à Mbour 4 Extension : Les victimes attaquent le maire de Thiès-Ouest





Démolition d’une quinzaine de bâtiments à Mbour 4 Extension : Les victimes attaquent le maire de Thiès-Ouest
Alioune Sow devra faire face à un nouveau front. Après les populations de Grand Standing, celles de Mbour 4 Extension menacent de déposer une plainte contre le maire de Thiès-Ouest qui a ordonné, selon elles, la démolition d’une quinzaine de leurs bâtiments en octobre 2014 pour l’érection d’un marché central au poisson.

La tension est toujours vive entre la mairie de Thiès-Ouest et les propriétaires de bâtiments démolis à Mbour 4 Extension. En Assemblée générale, ce samedi, sur le site de la «forêt classée» de Thiès, ces dernières informent avoir commis un huissier et avec l’appui de leur avocat, Me Oumar Faty, une plainte sera déposée contre Alioune Sow. Ils reprochent au maire de Thiès-Ouest d’avoir ordonné, il y a neuf mois, la démolition de leurs biens. Une démolition jugée illégale par le collectif des habitants et propriétaires de terrains et de bâtiments à Mbour 4 Extension.

Pour les membres de ce collectif qui réclament une indemnisation, l’ordonnance du maire est d’autant illégale qu’il ne dispose d’aucun acte légal autorisant la démolition de ces bâtiments construits après plusieurs années de dur labeur. Selon eux, c’est l’équipe municipale sortante qui avait autorisé un lotissement clandestin en 2006 sur le site de «la forêt classée de Thiès». Une opération après laquelle tous les bénéficiaires, forts des titres d’attribution qui leur ont été remis, ont engagé des travaux de construction. Car, ils ne pouvaient pas s’imaginer un seul instant que ces titres étaient des faux. Néanmoins, estiment-ils, l’indélicatesse de l’équipe municipale sortante ne donne pas le droit à l’actuel maire de la commune Thiès-Ouest de détruire leurs demeures pour la construction en lieu et place d’un marché au poisson. Surtout que la décision a été appliquée sans sommation au préalable. Et Amadou Dia, membre de ce collectif, d’expliquer: «C’est la mairie d’alors qui a poussé les populations à construire. Elle a morcelé de manière clandestine, ce site et nous a donné des titres d’attribution illégaux en 2006. C’est ce qui nous a poussés à construire», justifie-t-il. Pour lui, «que les constructions soient légales ou non, nul n’a le droit de porter atteinte de manière délibérée à une propriété privée. C’est un droit constitutionnellement reconnu».
Les faits remontent à octobre 2014 quand les autorités municipales de Thiès ont tout cassé pour trouver un espace où caser les mareyeurs déguerpis du marché Sam de Thiès. Avec l’appui des Forces de l’ordre et du service des Eaux et forêts, la mairie de Thiès-Ouest a procédé à la démolition d’une quinzaine de bâtiments et chantiers construits «illégalement» au quartier Mbour 4 Extension pour y installer les mareyeurs. Les propriétaires de ces bâtiments, très en colère, ont organisé plusieurs manifestations pour appeler à l’arbitrage du chef de l’Etat. Car, disent-ils, ne pas accepter «que leurs maisons, qui ont fait l’objet d’un investissement de plusieurs millions, soient démolies pour servir de parking, de lieu de recasement des mareyeurs». Quant aux autorités locales, elles ne s’entourent pas de fioriture estimant que leur acte s’inscrit dans une parfaite légalité. Ce d’autant que, soutiennent-elles, pour construire, il y a des normes et toute une procédure à suivre. Pour dire, font-elles savoir, qu’il ne sert à rien de protester, il faut simplement s’inscrire dans la légalité.

Lequotidien

PiccMi.Com

Lundi 13 Juillet 2015 - 12:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9