contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Diffusion des matchs de la coupe du monde : Sidy Lamine Niasse dénonce la «concurrence déloyale» de la Rts



La guerre des télés refait surface. A l’origine, la diffusion des matches de la coupe du monde par la Rts qui serait seule à en détenir l’exclusivité. Opposé à la méthode, Sidy Lamine Niasse est monté, hier, au créneau pour dénoncer la ‘concurrence déloyale’ orchestrée par le directeur général de la Rts.



Diffusion des matchs de la coupe du monde : Sidy Lamine Niasse dénonce la «concurrence déloyale» de la Rts
Sidy Lamine Niasse n’entend pas se plier au diktat de Babacar Diagne qui veut conserver l’exclusivité des droits de retransmission des matchs de la coupe du monde. Et ne céder que des formules sous formes de packages avec des conditionnalités que le patron de Walf dénonce. Il l’a fait, hier à 20 heures, lors d'une déclaration au journal télévisé de Walf Tv. Tout est parti d'une lettre envoyée le jeudi 10 juin par le directeur général de la Rts, Babacar Diagne. Ce dernier propose, dans son courrier aux télévisions locales, la vente de packages pour la reprise du signal de la Rts. L'objectif étant de faire profiter de cet évènement les médias privés. Tout en précisant que la Rts détient les droits hertziens exclusifs de la coupe du monde, organisée au pays des Bafanas-bafanas, Babacar Diagne offre trois possibilités d'achat aux chaînes de télés privées. Le ‘Package diamant’ pour 60 millions donne la possibilité d'avoir tous les matchs des équipes africaines, plus ceux du Brésil, de la France et deux quarts de finale. Le ‘Package or’, moins coûteux et plus réduit, pour 40 millions, offre les sorties des équipes africaines et un quart de finale. La dernière proposition ou ‘Package argent’ qui est cédée à 20 millions donne le droit de retransmettre les matchs africains du premier tour. Ces offres sont accompagnées de conditionnalités. D’abord, limiter la diffusion au territoire national. Ensuite, respecter le running order de la Fifa. Il est, enfin, interdit de vendre, pendant le temps d'antenne, de la ‘boisson non alcoolisée et des services de télécommunication fixe et sans fil’, etc. Sidy Lamine Niasse de se demander alors : ‘Pourquoi payer tant de millions pour ne se limiter qu'à la diffusion ?’ Face à cette situation, le chef de l'Etat a été saisi pour arbitrage. ‘Jeudi, en conseil des ministres, le ministre des Infrastructures, Karim Wade a interpellé le président sur la question et l’a informé des soulèvements qui se préparent’, explique le Pdg de Walf. Selon lui, le président Wade a donné des instructions pour que la Rts partage avec les autres télés locales.
Vendredi, après l'ouverture de la coupe du monde, le directeur de la Rts, saisi de la demande de Wade, déclare que les choses dépendent de la Fifa. Le Pdg de Wal Fadjri ne comprend pas alors ce changement de discours. ‘Babacar Diagne dit des contrevérités. Pourquoi est-il prêt à vendre s'il n'a pas l'aval de la Fifa ?’, estime Sidy Lamine Niasse. Pour lui, c'est une situation anormale qu’il qualifie d’ ’abus de position dominante’.

Le patron de Wal Fadjri demande aux jeunes citoyens sénégalais de prendre leurs responsabilités.‘On ne peut pas leur imposer de regarder là où ils ne veulent pas regarder’, selon Niasse. Le Mollah les invite à descendre dans la rue afin de ne pas être privés de coupe du monde, la première en terre africaine.

Sidy Lamine Niasse informe que la Commission africaine de la concurrence déloyale basée au Burkina Faso a été saisie de cette affaire.

OCTROI DES 14 FREQUENCES HERTZIENNES A WAL FADJRI : Sidy Lamine Niasse interpelle l'Artp

Depuis deux ans, Wal Fadjri attend de recevoir les 14 fréquences hertziennes de télévisions qui lui ont été accordées par l'Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp). Le Pdg du groupe Walf, Sidy Lamine Niasse, se demande pourquoi il n'arrive pas à bénéficier de ces fréquences déjà octroyées au moment où d'autres télévisions sont bien servies. Le patron de Wal Fadjri estime que ‘trop c'est trop’. Sa sortie s'explique par les nombreuses interpellations dont il fait l'objet dans les régions. ‘Il n'y a pas de fréquence hertzienne à Touba ni à Kaolack, les populations paient pour suivre Walf Tv’, révèle-t-il.

Le Mollah de la route du Front de terre demande ainsi aux populations de prendre leurs responsabilités. ‘Je prends des risques en investissant, mais c'est là que s'arrête mon devoir’, a-t-il dit hier en direct sur Walf Tv.

Fatou K. SENE
Source Walfadjri


PiccMi.Com

Samedi 12 Juin 2010 - 16:23



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.