contenu de la page



Division dans les rangs des 200 commandos de l’Onuci : L’Etat-major embarque 85 éléments sans leurs primes





Division dans les rangs des 200 commandos de l’Onuci : L’Etat-major embarque 85 éléments sans leurs primes
A l’image d’un feuilleton, l’affaire des primes onusiennes n’a pas encore connu son épilogue. L’épisode d’hier a permis de constater que la délégation de l’état-major des Armées est parvenue à convaincre 85 des 200 soldats sénégalais restés à Yamoussoukro de rentrer au bercail sans leurs primes.

On en sait un peu plus sur l’affaire des primes onusiennes qui bloque depuis quelques jours le commando spécial sénégalais à Yamoussoukro. Les sources du journal Le Quotidien, bien au fait de l’évolution de cette affaire, indiquent que la délégation de l’état-major des Armées envoyée dans la capitale politique ivoirienne pour négocier avec les soldats a pu convaincre une partie de la composante militaire de la mission onusienne en Côte d’Ivoire de rentrer au Sénégal sans leurs primes. En effet, «85 des 200 soldats sénégalais présents à Yamoussoukro se sont rendus à Abidjan dans la soirée d’hier avant de rallier Dakar par vol spécial, dans la matinée d’aujourd’hui», a-t-on appris de source officielle.

L’autre partie du contingent militaire de la mission onusienne a opposé un niet catégorique à la hiérarchie militaire. Cette majorité du commando spécial sénégalais, soit 115 hommes, «a refusé d’embarquer» dans les vols spéciaux affrétés pour la circonstance, «si la question des primes n’est pas réglée» sur place.

«LES SOLDATS ONT FAILLI EN VENIR AUX MAINS»

Pis, selon nos sources bien au fait de l’évolution de cette affaire, le départ des 85 militaires, qui ont accepté ainsi les propositions de la hiérarchie, promettant de régler la question des primes une fois à Dakar, a été entaché par un incident. Ainsi, n’eût été la fraternité d’armes qui lie les soldats, «des affrontements s’en seraient suivis», indiquent nos interlocuteurs. Selon qui, «les 115 autres soldats de la composante militaire de la mission onusienne en Côte d’Ivoire ont décidé de ne pas se battre avec leurs frères d’armes qui ont décidé de rentrer au bercail, sans recevoir leurs primes onusienne».

En effet, les sources jointes par Le Quotidien révèlent qu’avant même le départ des 85 soldats de la composante militaire de la mission onusienne pour Abidjan afin de rallier Dakar, par vol spécial, l’autre partie du commando spécial est monté au créneau pour barrer la route à leurs frères d’armes. Cette réaction a suscité la colère du côté des 85 soldats qui ont aussitôt riposté. «Les militaires ont failli en venir aux mains», nous apprend-on encore.

Après les discours d’apaisement de quelques officiers et d’autres personnes, le calme est revenu au sein de la grande masse des militaires et «les deux parties ont ainsi renoncé à l’opération de bras de fer», indiquent nos interlocuteurs.


LA DÉLÉGATION DE ÉTAT-MAJOR RESTE A YAMOUSSOUKRO

Ces derniers indiquent que la majorité des militaires sénégalais en mission de paix en Côte d’Ivoire «refusent toujours de rallier Dakar pour des questions de primes». Les soldats «rebelles» en ont profité pour dénoncer les mauvaises conditions dans lesquelles certains membres du contingent ont été hébergés à Yamoussoukro. Cette attitude des militaires est l’expression même du manque de considération à leur égard, soutiennent nos interlocuteurs. Ainsi, la délégation de l’état-major des Armées envoyée en Côte d’Ivoire est toujours sur place. Le Quotidien apprend que ces membres de la hiérarchie militaire ne quitteront pas la capitale politique ivoirienne, «sans pour autant faire revenir le commando spécial sénégalais sur sa décision de rester à Yamous­soukro».

cbdiagne@lequotidien.sn

PiccMi.Com

Jeudi 20 Octobre 2011 - 09:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9