contenu de la page



EL HADJ BASSIROU DIAGNE MAREME DIOP, GRAND SERIGNE DE DAKAR « Mon seul souhait est que le Sénégal sort indemne des élections »



Ambassadeur itinérant et Chef supérieur de la Collectivité léboue, le Grand Serigne de Dakar est d’avis que le moment est venu pour les religieux d’implorer le Tout-puissant. Joignant l’acte aux vœux, il a organisé, jeudi dernier, la 216ème édition des traditionnelles "Sarakhou Ndakaarou", qui sont des journées de prières pour la paix. A quelles fins ? Afin que les nuages qui s’amoncellent au dessus de nos têtes, à quelques encablures de l’élection, se dissipent et que le Sénégal puisse sortir vainqueur d’un scrutin auquel il survivra inéluctablement.



EL HADJ BASSIROU DIAGNE MAREME DIOP, GRAND SERIGNE DE DAKAR  « Mon seul souhait est que le Sénégal sort indemne des élections »
« Les "Sarakhou Ndakaarou" ne sont pas du paganisme »


Je remercie le Bon Dieu et le Prophète Mohamed (Psl). « Sarakhou Ndakarou » est une tradition introduite par nos ancêtres, il y a plus de 200 ans. Il y a d’énormes injustices et nos grands parents ne voulaient pas de cela. Ils faisaient ces offrandes pour que la ville de Dakar soit protégée des mauvais esprits. Et leurs prières ont été exaucées. Car la capitale a été épargnée pendant la guerre mondiale et continue d’être à l’abri des calamités. Mieux, quand la situation était critique, comme la période que nous vivons présentement, les hommes politiques recouraient à ces prières. Qui, il faut le rappeler, sont Les prières sont de deux façons, celles traditionnelles que l’on faisait auprès de la mer. Ce n’étaient pas du paganisme, car ils étaient des musulmans pratiquants qui allaient à la Mecque et remplissaient tous les autres piliers. L’autre prière est purement religieuse parce que basée uniquement sur la récitation des versets du Saint-Coran. On le fait en présence de toutes les familles religieuses. Et, on en remercie Allah pour cette considération des autres branches confrériques. Car ce n’est pas évident d’être répondu par tout le monde. Le lieu où on sacrifie à cette tradition est plein de symbole. Car, c’est ici où habitait Baye Goor Narou et ses grands parents.

« On n’est pas là pour contredire l’autorité »

Quand Blaise votait avec Carpot, Blaise est venu et a trouvé que tous les habitants roulaient déjà pour son adversaire. Mais notre défunt aïeul Baye Goor Narou a accepté la main que lui avait tendue Blaise et l’a soutenu. Et ce dernier est sorti vainqueur et nomme Mbaye Goor Narou chef supérieur de la collectivité lébou. Cette tradition est perpétuée depuis lors. Et on n’est pas là pour contredire l’autorité. Moi je ne le fais pas et mes prédécesseurs non plus. Je reçois tellement de gens ici dans mon chancellerie. Cela à l’aide des autorités qui m’ont aidé. Donc on collabore avec les autorités et cela va continuer. C’est pourquoi après les prières et le récital du Saint-Coran, on a envoyé une copie au président de la République. Ce procédé fait partie de la tradition, car il est le gardien de la constitution. C’est aussi une manière de lui montrer que ce sont les prières qui rendent les choses plus adéquates. Cette maison a reçu Blaise Diagne, Lamine Guèye, Senghor et Abdou Diouf. Moi j’ai été témoin de la venue d’Abdou Diouf, pour l’avoir reçu. On était à la vielle d’une élection et on avait prié pour lui, pour sa victoire et il avait gagné. Abdoulaye Wade est lui venu quand il était dans l’opposition. Il était accompagné de son frère Adama Wade, c’était lors du décès du vieux Ismaïla Guèye. Donc cette maison a l’habitude de recevoir de telles personnalités. On a hérité cela de nos ancêtres, que nous avons succédé. C’est la raison pour laquelle, on suit leurs pas. Donc c’est la raison de ces prières qui, nous l’espérons, seront exaucées par le bon Dieu. Pour que Dakar et le pays tout entier soient protégés.

« Avant de gouverner un pays, il faut changer la mentalité des gens »

On a aussi fait des recommandations aux hommes politiques. Parce que la violence notée est uniquement due à la politique. Toutes les autres branches de la société sont en paix. Seuls les politiciens se lancent des piques. D’ailleurs cela existait, mais dans la discipline. Mais maintenant ce sont des insultes à la radio et autres pratiques mal saines, qui ne doivent être la conduite de gens bons et civilisés. Si on accède au pouvoir grâce à ces mauvaises pratiques, se sera une victoire acquise de manière peu catholique. Ce qui n’est pas bien. Donc ils doivent prendre cela en compte. Jusqu’à présent, ils livrent leurs programmes. Mais personne n’a encore dit ce qu’elle va faire pour éradiquer les mauvaises pratiques. Car aujourd’hui, on ne peut pas se réveiller sans entendre que tel imam a engrossé, qu’un père a mis en enceinte sa propre fille. Chaque matin, on nous apprend un enseignant qui agit de la sorte. De même des mineurs qui passent des nuits entières dans les boîtes. Et cela doit cesser. Car avant de gouverner un pays, il faut changer la mentalité des gens. Si on ne change pas les mentalités, en luttant contre ces actes malsains, on ne peut pas gouverner avec de telles personnes. La campagne électorale a toujours existé. Ce sera de bonne guerre. Les opposants ont le droit de dénoncer les dérives du pouvoir. C’est totalement normal. Nous sommes d’accord sur cela parce que c’est ça la politique. Les meetings, les affiches, tout cela est bien mais qu’ils se fassent dans la discipline et la démocratie. Les politiciens doivent également cultiver la paix. L’autre chose, un pays doit avoir de l’autorité. Déjà dans les radios les gens insultent des autorités, personnes n’a plus peur des forces de l’ordre.

« Il y a un seul fauteuil pour le Président, et c’est Dieu qui l’octroie »

On est en train d’assister à cela sous le regard des hommes politiques. S’ils laissent faire, cela peut retourner sur eux si une fois ils sont élus. S’ils veulent gouverner dans la paix, ils doivent signer un pacte de non violence. En outre, ils doivent savoir que c’est un seul fauteuil. Seule une personne peut l’occuper. C’est Dieu seulement Dieu qui sait qui va y s’asseoir. L’essentiel est qu’ils fassent en sorte que les élections se tiennent dans la paix et la discipline. Au sortir de ces joutes qu’on cesse la campagne électorale qui prévaut depuis dix ans. Durant toute cette période, ce sont les hommes politiques qui sont au devant de la scène. Et ce ne sont que des histoires qui ne nous mèneront nulle part. La grève est de plus en plus fréquente. Elle fait des dégâts collatéraux dans l’éducation et le monde du travail. La grève doit diminuer. Les syndicats doivent négocier. Mais on ne doit pas utiliser les syndicats à des fins politiques, pour affaiblir l’Etat. Ce n’est pas cela le but du syndicalisme. Mais le bien-être des travailleurs. Donc, il faut revenir à la raison. J’en appelle aux acteurs politiques mais aussi à vous les journalistes. Car il y beaucoup de journaux et de radios, et la course au sensationnel s’intensifie. C’est seulement au Sénégal que l’on écoute des histoires à longueur de journée dans les médias. Cela ne se passe pas en Gambie, ni en Mauritanie encore moins au Mali. C’est seulement c’est nous. Et il y va de l’image du Sénégal. Car avec les Nouvelles Technologies, tout ce qui se passe ici, est relayé à travers toute la planète. Il y a tellement de bonnes choses à diffuser sur le pays, mais non, ils ne nous informent que des mauvaises actions.

« Personne n’a le droit de contredire les 5 Sages »

Encore une fois, un pays se construit sur la base de bonnes mentalités. Les candidats doivent travailler sur cela, s’ils veulent bien gouverner. Sur les jugements en cours, qu’on laisse la justice faire son boulot. Les forces de l’ordre doivent être mieux considérées parce que c’est eux qui gèrent notre sécurité. Les 5 Sages du Conseil Constitutionnel ont la charge de valider les candidatures. Ils n’ont pas encore décidé et personne n’a le droit de dire que s’ils prennent une telle décision, je vais faire ceci ou cela. Ce n’est pas du respect. On ne doit exercer aucune influence sur eux. Quoiqu’ils puissent décider demain, ils le feront selon le droit et la loi. Personne n’a le droit de contredire leur mesure. Donc on doit se calmer et préserver la stabilité qui jusque là prévaut au Sénégal. Dans beaucoup de pays on tue des gens, des calamités naturelles font des ravages. Dieu merci nous, on ne connaît pas ces choses. Donc, il faut prier afin qu’on puisse garder cette image de notre pays. Le pays est en paix. Chaque dimanche le stade est rempli de personnes qui suivent la lutte et les gens vont tranquillement dans les dancings. Donc arrêtons de dire que les populations ont faim. Le pays va bien et il faut remercier le Seigneur. Par rapport aux autres pays, on se porte bien. Le gouvernement fait ce qu’il peut mais l’opposition aura toujours des choses à critiquer. C’est normal, car nous sommes en politique. Je remercie tout le monde et mon seul souhait est que le Sénégal gagne et qu’on s’entende. Je ne travaille que sur cela.


FATOU GAYE SECK ET
PAPA SOULEYMANE KANDJI
(Source : Le Pays)


PiccMi.Com

Lundi 9 Janvier 2012 - 15:30



Réagissez à cet Article

1.Posté par luneso le 29/01/2012 13:03

grand serigne de mon cul oui.corompude merde

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9