contenu de la page



ENQUÊTE SUR LES JEUNES FILLES «ARNA' COEUR» : CONFIDENCES DE « DON JUAN » PIÉGÉS



Depuis quelques temps, elles écument la ville. Elles ? Ce sont ces nouvelles délinquantes (souvent de jeunes filles) qui vicieuses et méthodiques à la fois procèdent par raquette ou arnaque à l'encontre de pauvres hommes qui tombent dans leurs pièges subtilement préparés. Confidences de victimes…Raquetteuses, arnaqueuses ou tout simplement voleuses? Elles sont nombreuses les filles dans la capitale qui parcourent les rues nuit et jour, à la recherche de l'homme à « égorger ». Leurs cibles sont principalement la gent masculine. Leur modus operandi est très simple et relève à la limite de l'insolite.



ENQUÊTE SUR LES JEUNES FILLES «ARNA' COEUR»    : CONFIDENCES DE « DON JUAN » PIÉGÉS
Soit elles font l'auto-stop, soit elles abordent les hommes dans la rue. Une victime raconte sa mésaventure : « Je suis receveur dans les bus Tata. Un jour, une jeune fille a acheté un ticket, je devais lui rendre une monnaie de 25 fcfa.Je n'avais pas de pièce et elle m'a offert cela.

Son geste m'a touché et j'ai commencé à discuter avec elle jusqu'à ce qu'elle descende du bus ». C'est là que commence l'histoire du jeune homme avec la fille. Ils ont échangé des numéros de téléphone. Ainsi, la fille l'a appelé le même jour pour une autre rencontre : « Le soir même, elle m'a appelé pour me donner rendez-vous.

Comme j'étais de service jusqu'à 22h, je lui ai fait comprendre que ce n'était pas possible ». C'était sans compter avec la détermination de la fille. Elle a insisté jusqu'à ce qu'il lui donne son adresse. Le même soir, vers minuit, quelle ne fut sa surprise lorsqu'il se retrouve nez à nez avec elle à la porte de sa maison sous prétexte qu'elle était juste venue pour connaître la maison.

L’arnaqueuse réclame 35.000F cfa


«Je ne pouvais pas l'éconduire. Je l'ai laissée entrer. On a longuement discuté et je lui ai proposé de la raccompagner chez elle puisqu'il faisait tard. Nous sommes sortis, j'ai hélé un taxi pour elle, je lui ai ouvert la portière. Là, elle me prend au collet et s'est mise à crier. Elle me réclame de l’argent.
Elle soutient qu’ on s'était mis d'accord pour que je lui donne 35.000 fcfa après nos ébats» Pris de court, notre jeune homme s'est mis à trembler : « je ne m'y attendais pas du tout. J'avais tellement honte d'être accusé d'avoir utilisé une femme de cette manière. Ne sachant que faire, je me suis mis à pleurer.

Le taximan a su immédiatement que je n'étais pas coupable. C'est lui qui a convaincu la fille de me laisser partir, il lui promet de lui donner 35.000F cfa ». Les filles de la trempe de celle-ci sont nombreuses dans la capitale. Omar est taximan, lui aussi a eu le malheur d'être tombé sur ces arnaqueuses.
Pourtant, c'est avec l'intention de rendre service à des dames qu'il s'est retrouvé dans le pétrin. « Un soir, vers 23 heures, j'étais en train de travailler.Il pleuvait, je me suis dit autant rentrer car ce n’est pas prudent de rouler sous la pluie la nuit. Sur mon chemin, j'ai vu des dames à l'arrêt du bus. J'ai eu pitié d'elles et je me suis proposé de les déposer parce que je sais qu'elles allaient rester là longtemps sans trouver un véhicule.

Elles étaient trois. Arrivée à destination, tout le monde est descendu sauf l'une d'elle. Elle m'a dit que sa maison était enclavée et qu'elle ne pouvait pas rentrer seule. Je ne pouvais vraiment pas la laisser là. Elle m'a indiqué le chemin et je l'ai emmenée. C'était effectivement un endroit très enclavé.

Toutefois, quand nous sommes arrivés, elle n'a pas voulu descendre de la voiture. Elle m'a dit : « si tu ne me donnes pas 50.000 fcfa, je crie au viol tout de suite. Cela m'a fait rire parce que je croyais qu'elle blaguait. Mais elle s'est mise à crier. De jeunes hommes qui étaient sur les lieux sont venus, elle leur a dit que j'ai eu des rapports sexuels avec elle et que je refusais de payer. Ils ont menacé de me faire la fête si je ne lui donne pas ce qu'elle réclame ».

User d’intelligence

Pour se tirer d'affaire, le taximan a usé de toute son intelligence. « « Je leur ai fait savoir que je n'avais pas la somme sur moi et j'ai proposé à la fille qu'on aille chez moi pour que je lui donne l'argent et elle a accepté. J'ai rebroussé chemin et j'ai foncé droit vers le commissariat le plus proche. Là, je lui dis tu descends ou on va régler ça à la police. Elle a pris la fuite ». Autre victime, autre expérience. Paul, lui est tombé dans un piège que lui a posé son ex-copine.

« Un jour, une de ses copines m'a appelé au téléphone et m'a donné rendez-vous dans un hôtel de la place disant qu'elle voulait avoir une conversation sérieuse avec moi et que cela concernait ma copine. Grande fut ma surprise quand je suis allé au rendez-vous. Elle m'a attiré dans une chambre et m'a laissé là-bas. Mon ex- copine sort de la salle de bain toute nue, elle n'avait qu'une petite serviette de bain, négligemment jetée à l'épaule.

Elle m'a dit qu'il faut coûte que je lui fasse l'amour sinon elle alerte les responsables de l'hôtel et leur dira que je l'ai violée ». Et le bonhomme de se soumettre au désiderata de la fille : » Ne voulant pas salir mon honneur, j'ai du céder malgré moi parce que même quand je sortais avec elle, nous n'avons jamais eu ce genre de relations ».

Les « jolis cœurs, les cibles les plus faciles

Généralement, les hommes les plus serviables, pleins de sollicitude sont les victimes. Car ils sont plus prompts à s'arrêter dès qu'on les sollicite. Mactar en a fait les frais. Il a pris en auto-stop une jeune fille : « je la croyais innocente. Des qu'elle a pris place confortablement dans le véhicule, elle a commencé à me proposer des choses pas du coup catholiques, elle voulait qu'on aille à l'hôtel. J'ai gentiment décliné son offre pour ne pas la froisser. Mais elle a insisté disant que si je ne cède pas elle crie au viol».
Ce qu'elle a fait d'ailleurs dès que le véhicule s'est arrêté au feu rouge. « J'étais tellement surpris que je ne savais pas comment réagir. Heureusement, le gendarme qui était sur place a réglé le problème ». Depuis ce jour, Mactar ne prend plus d'inconnu en auto- stop. Il n'est pas le seul. Nombreux sont les hommes qui ne veulent plus rendre service surtout aux dames. C'est la galanterie qui en pâtira.

Khadidiatou G. FAYE
Le Matin


Le Titre ENQUÊTE SUR LES JEUNES FILLES «ARNA'COEUR» est de Piccmi.Com

PiccMi.Com

Samedi 10 Juillet 2010 - 18:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9