contenu de la page



Est ce que le président de la république est vraiment conscient de ce que vivent les Sénégalais ?



Est ce que le président de la république est vraiment conscient de ce que vivent les Sénégalais ? Cette question s’impose après avoir suivi ce 10ème discours prononcé en fin d’année, depuis qu’il est porté à la tête de l’Etat. A la place de solutions concrètes face à la cherté des denrées de première nécessité, Me Abdoulaye Wade a juste nagé dans les eaux troubles des généralités.



Est ce que le président de la république est vraiment conscient de ce que vivent les Sénégalais ?
« Je sais, dans ce contexte, combien est difficile la gestion du quotidien quand il s’agit, pour certains, de chercher du travail, pour d’autres, de nourrir, soigner, loger, éduquer et entretenir une famille, et pour tous d’aspirer au mieux-être ». C’est le seul bout de phrase que le président de la République a consacré au difficile quotidien de la majorité des Sénégalais, lors de son adresse à la Nation, le 31 décembre 2010. Contrairement à des sujets comme le Fesman 3 et ses chantiers d’infrastructures, Me Abdoulaye Wade ne s’est pas épanché sur la cherté des denrées de première nécessité qui constitue un casse-tête pour le Sénégalais lambda. Ce dernier doit faire face à la flambée des prix du loyer, les factures d’électricité malgré les interminables délestages, le transport, le carburant, les soins médicaux, l’éducation de qualité, les denrées (lait, l’huile, sucre, riz, pain…)

Malgré le fardeau que les populations doivent supporter, le président Wade fait croire que « Le social, assurément au cœur de toutes nos préoccupations, reste pour le gouvernement, une priorité de premier ordre dont la prise en charge passe nécessairement par l’augmentation de la richesse nationale, elle-même tributaire d’une économie performante ». Il pense qu’«en dépit des difficultés conjoncturelles, nous sommes sur la bonne voie parce que nous avons fait passer le revenu per capita de moins de 500 dollars, le seuil de pauvreté, avant 2000, à 1.350 dollars en 2010. Ainsi, chiffres en mains, le Sénégal a franchi le seuil de la pauvreté ; il a réussi à se hisser la tête hors de l’eau ! Les développements positifs cumulés ou enregistrés en 2010, nous placent sous de meilleurs auspices pour l’année 2011 ». Il dresse un tableau reluisant au moment où les associations de consommateurs et organisations syndicales ne cessent de se lamenter sur la cherté des denrées de première nécessité et le coût de la vie dans sa globalité. Ceci au moment où l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) ou les chances de réduire la pauvreté de moitié d’ici 2015 s’amenuisent.

Le président de la République, dans son discours s’est appesanti sur le plan macro-économique. Selon lui, « le Gouvernement a résolument poursuivi l’assainissement des finances publiques avec l’apurement quasi-total de la dette auprès des fournisseurs et la régularisation des engagements extrabudgétaires ». Ensuite, a-t-il souligné, « grâce à l’option de croissance accélérée, le redressement de notre croissance économique s’est consolidé, au cours de l’année 2010, avec comme corolaire l’accroissement du volume des investissements privés ». Sur cette lancée, il est revenu sur « le passage de tous nos programmes auprès du Fmi, au titre de l’Instrument de soutien à la politique économique (Ispe), a été concluant ».

Me Wade « redis » la disponibilité du gouvernement au dialogue et à la concertation pour rendre la gouvernance économique encore plus efficace et l’environnement des affaires plus attractifs. Une invite que certaines organisations de la société civile et la Délégation de l’Union européenne à Dakar pourraient prendre avec des pincettes vue la volonté de l’Etat d’inciter à la réforme du code des marchés publics pour le tailler sur mesure. A cela, s’ajoute le nombre important de scandales financiers qui impliquent des hautes personnalités de l’Etat ou hommes politiques proches de l’attelage gouvernemental.

Le président de la République pense que « Sur la voie de l’émergence, il est heureux que la bonne nouvelle nous vienne, une fois de plus, du secteur agricole avec d’excellentes récoltes d’arachides, un cumul de 2 630 000 tonnes pour le mil, le sorgho et le fonio et plus de 600.000 tonnes pour le riz ».

Ainsi, poursuit-il, « par la synergie de nos efforts et avec l’aide de Dieu, nous atteint l’autosuffisance alimentaire. Et aujourd’hui le nombre d’habitats à prix raisonnables s’accroît avec une vitesse surprenante. Or, on dit que « Quand le bâtiment va, tout va ! » ». Une situation qui ne reflète pas la réalité compte tenu de l’inaccessibilité des prix du loyer actuellement fixés sur le marché.

Sans donner des pistes de solution, le président de la république pense que « Si près du but, nous devons persévérer dans nos efforts. Persévérer en produisant mieux et plus. Préserver en donnant la possibilité à chaque consommateur, partout Sénégal, d’acheter du riz local à un prix abordable. La création de la Société de promotion et de commercialisation du riz du Sénégal répond à ce souci. Il en est de même de la transformation des produits agricoles, avec l’acquisition de 54 plateformes multifonctionnelles et de 500 autres en cours d’achat. Une phase pilote est déjà en cours avec des unités installées à Taïba Niassène, Touba, Diourbel et Mérina Dakhar ».

Source: SudOnline

Mr.Cmr - PiccMi.com

Lundi 3 Janvier 2011 - 10:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9