contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Europe : La zone euro plonge dans la crise de l'endettement



La zone euro va-t-elle sortir indemne de la crise de l'endettement dans laquelle elle est plongée ? En tout cas, les agences de notation menacent de dégrader la note d'une quinzaine de pays de la zone. Et la France est la plus menacée.



Europe : La zone euro plonge dans la crise de l'endettement
La zone euro va-t-elle résister à la crise de la dette qui la frappe de plein fouet ? La question mérite d'être posée d'autant plus les agences de notation, notamment Standard & Poor's (S&P), mettent les économies de ces pays sous surveillance et menacent de les dégrader. Même ceux des pays qui n'appartiennent pas à la zone euro sont menacés. Les plus vertueux sont également dans leur collimateur. Dans un communiqué, l'agence de notation Standard & Poor's a annoncé, hier, avoir placé sous surveillance négative la note du Fonds européen de stabilité financière (Fes) dont la France et l'Allemagne sont les principaux contributeurs. Ce qui risque de faire perdre sa note triple A d'un ou deux crans. En d'autres termes, le pays d'Angela Merkel risque de voir sa note dégradée d'un cran et la France de deux crans. Ce sont quinze pays de l'eurozone qui sont ainsi concernés dont six pays parmi lesquels la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Autriche, la Finlande et le Luxembourg, perdraient ainsi leur ‘AAA’. Face à ces annonces destructrices de l'économie européenne, les autorités des différents pays ont tenté de rassurer le marché et les populations.
A l'assemblée nationale où se discutaient les questions au gouvernement, le Premier ministre français, François Fillon, a essayé de dédramatiser. ‘On peut le juger inopportun, on peut considérer qu'il est excessif... On peut souligner à l'infini le décalage entre le mode de raisonnement, immédiat et brutal, des marchés, et celui des Etats. Mais la question n'est pas là, et au demeurant, je n'indexe pas notre intérêt national et l'intérêt de l'Europe sur les seuls experts’, a dit le Premier français aux députés. Toutefois, selon lui, ‘l'Europe doit se réorganiser et se désendetter : c'est un fait (...). Ce que nous dit cette agence est clair : pour les investisseurs, la zone euro et l'Europe ont besoin d'un cadre politique rigoureux, structuré, efficace, capable sur le moyen et long terme de tenir ses engagements’. Il estime que l'annonce des agences de notation est ‘d'une certaine façon, (...) un appel à une gouvernance politique et économique plus solide, et notre réponse est sans ambiguïté’, faisant ainsi allusion à l'accord préconisé par Sarkozy et Merkel avant-hier lundi à Paris où un sommet France-Allemagne s'est tenu.

François Fillon considère la menace de Standard and Poor's comme un ‘avertissement collectif qui concerne tous ces pays’. En ce qui concerne la France, S&P explique par quatre points les raisons pour lesquelles la note français pourrait être dégradée de deux points alors que celle de l'Allemagne ne sera que d'un. Il s'agit de l'impact de la crise de la zone euro qui pourrait pénaliser la France ‘dans la mesure où les problèmes de la zone euro entraînent une restriction du crédit, les perspectives de l'économie française pourraient être affectées’, analyse Standard & Poor's dans son communiqué.

Le deuxième point, c'est ‘la baisse du déficit incertain’. ‘Les mesures budgétaires annoncées jusqu'à présent par le gouvernement sont, à notre avis, insuffisantes pour atteindre son objectif de déficit de 4,5 % l'année prochaine si la croissance est inférieure au 1 %’, assènent les analystes de l'agence, estimant que la croissance serait plutôt de l'ordre de ‘0,5 % et le déficit de 4,8 %, en 2012’. Ce qui fait qu'il existe également ‘des risques importants que la prévision de croissance officielle de 2 % pour les années de 2013 à 2016 ne se réalise pas. Le cas échéant, cela requerrait de nouvelles mesures de rigueur’, poursuit-elle.

Le troisième point, dit-il, c'est ‘la faiblesse des banques françaises’ qui expliquerait ‘le risque de la dégradation de deux crans, et non d'un seul, de la note de la dette française’. Si le ministère de l'Economie français affirme que les banques n'auront pas besoin de l'aide de l'État, Standard & Poor's craint le contraire. Ce qui accroît, selon S&P, ‘les risques de besoins d'injection de capital par l'État - ou d'opérations du même ordre’. La dernière raison explique le texte, réside dans l'intervention de la banque centrale européenne. ‘Si nous concluons que la politique de la Bce ne résoudra pas les problèmes que pourrait connaître la France, alors cela pèsera sur la note’, souligne l'agence américaine

Daouda Diop - PiccMi.Com

Mercredi 7 Décembre 2011 - 18:13



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
Attentat sur la frontière irako-jordanienne: Un Sénégalais du nom de Abu Jaafar al-Senegali parmi les... http://t.co/tpmlB1PIwm
Crise scolaire : Appel au patriotisme du CUSEMS et du Grand Cadre !: Les dangers qui planent sur l’Ecole... http://t.co/QMZL1UIxUC
ALGÉRIE: ANELKA FAIT RENVOYER SON ENTRAÎNEUR APRÈS S’ÊTRE BATTU AVEC LUI: Avec Nicolas Anelka, il faut... http://t.co/fJxIjKJtme
Népal: le bilan passe à 3.218 morts: Le séisme dévastateur qui a frappé le Népal samedi a fait 3.218 morts dans... http://t.co/lhDWQXKAy2
Le Sénégal gagne six médailles de bronze: L’équipe du Sénégal, présente aux championnats d’Afrique 2015 de judo... http://t.co/ldpoxx4he3
Abdou Khafor Touré (PDS) dans "Toute la vérité" du Dimanche 26 Avril 2015 http://t.co/at4bM1wiUH
100ème ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE DES DARDANELLES : Macky SALL se recueille sur les tombes des tirailleurs... http://t.co/li0xcbNQCO
MOUSSA TOURE, PRESIDENT DE SET «JARIGNE SA MA REEW » : «La réduction du mandat du président, est plus un... http://t.co/JGk6ucu8zH
10e plan d’action du CUSEMS : débrayage et grève totale au menu: Le Cadre unitaire syndical des enseignants du... http://t.co/CWY4TulxDW
Ndella Madior Diouf: "S'il n'y a pas beaucoup de femmes dans le gouvernement c'est dû à la jalousie Marième... http://t.co/YeMYrFaAc7