contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



FACE AUX DERIVES DU REGIME LIBERAL : Les femmes de l’Apr appellent à la résistance



« Il est temps que toutes les forces républicaines, démocratiques, patriotiques et populaires unissent leurs efforts et leurs volontés politiques, pour abréger le règne du pouvoir de wade ». Tels sont entre autres les propos tenus par les femmes de l’alliance pour la république(Apr) lors de leur conférence de presse tenue hier, jeudi 14 octobre , au siège de leur parti



FACE AUX DERIVES DU REGIME LIBERAL : Les femmes de l’Apr appellent à la résistance
La coordination des femmes de l’Alliance Pour la République (Apr) appellent toutes les forces républicaines, démocratiques, patriotiques et populaires à se lever pour abréger le régime antidémocratique et impopulaire de Me Abdoulaye Wade. C’est du moins ce qui ressort de leur conférence de presse, tenue hier au siège de leur parti. Les militantes de l’Apr ont décrié la situation difficile que vivent les sénégalais.

De la baisse dramatique du pouvoir d’achat aux hausses inconsidérées des prix des denrées de base en passant par les problèmes des inondations et l’école sénégalaise rien n’a été laissé en rade. La présidente nationale, Ndéye Maréme Badiane a beaucoup insisté sur la mauvaise gestion du régime libéral, qu’elle assimile d’incapable.

Selon la Camarade de Macky Sall : « Les frasques ostensibles des hommes du pouvoir, s’associent à une corruption d’une ampleur sans précédent, à la gabegie et aux scandales qui défient toute morale ».Dans cette même lancée , la vice présidente, Awa Guéye Cissé, de renchérir : « Au temps du régime de Abdou Diouf, le budget de la présidence de la république était à 4 milliards et aujourd’hui nous sommes à 90 milliards avec Abdoulaye Wade, qui a triplé celui de l’’Elysée qui se chiffre à 30 milliards ».

Les femmes républicaines n’ont pas manqué de prédire l’inéluctable défaite de Abdoulaye Wade à la prochaine présidentielle. En ce qui concerne la nomination d’Ousmane Ngom au ministère de l’intérieur et de cheikh Tidjiane Diakhaté à la tête du conseil constitutionnel, les militantes du parti de l’Apr affichent leur opposition à toute forme de récusation. Toutefois elles avertissent que le temps est à l’action politique et à la riposte face aux attaques du pouvoir.

Bounama SALL
Sudonline.sn

© PiccMi.Com - Le Magazine du Web Sénégalais

Vendredi 15 Octobre 2010 - 09:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.