contenu de la page



« FARU RAB » ET « THIORO RAB » : CES ESPRITS QUI BRISENT DES MENAGES ET FONT DES CELIBATAIRES A VIE



Entre entendre parle d’une chose et connaître la chose en tant que telle, il y a tellement d’obstacles épistémologiques à lever ! Les dakarois, eux, si on se fie aux résultats de l’enquête Agence dakaroise d’étude stratégiques et de recherches (Adesr)/ Dakar Life, soutiennent mordicus qu’ils connaissent le « faru rab »et le « thioro rab », ces êtres invisibles et polymorphes qui s’invitent nuitamment dans votre intimité et qui bouleversent votre vie.



« FARU RAB » ET « THIORO RAB » : CES ESPRITS QUI BRISENT DES MENAGES ET FONT DES CELIBATAIRES A VIE
Nous sommes ici en pleine mystique, mai les dakaroises se défendent d’avoir une connaissance par ouïe dire, approximative et imaginée de ce qu’ils qualifient de phénomène : 64,4% déclarent ainsi connaître des cas concrets de « faru rab » et de « thioro rab » et s’ils l’estampillent « phénomène », c’est parce que, selon eux, il est massif en général, et concerne plus les femmes. Sous ce rapport, révèle l’enquête Adesr/Dakar Life, 75,2% d’enquêtes estiment que la catégorie la plus touchée est celle des jeunes (filles), en raison précisément de leur façon de s’habiller.

Autrement dit, nous sommes en présence d’êtres ou d’esprit adeptes de chairs fraîches bien moulées dans des tenues sexy et à la posture aguichante. En réalité, le point de vue de ces dakaroises recoupe celui du tradipraticien Seybatou Amdy Diouf (lire son interview par ailleurs). Ce dernier soutient que les « faru rab » et les « thioro rab » ont, en matière de rapports amoureux, une psychologie qui fonctionne comme celle des humains : les premiers son attirés par les belles filles, jeunes, désinvoltes et provocantes ; les seconds ont un faible pour les beaux gosses à l’allure craquante.

Si le « faru rab » et la « thioro rab » rendent leurs victimes désagréables et carrément invivables au point de les empêcher de se marier ou de les pousser au divorce comme présent 42,9% des personnes interrogées, c’est pour une raison évidente : les maintenir dans des relations exclusives. La présente étude Adesr/Dakar Life viendrait-elle alors relativiser le propos de ceux et celle qui clament que ce sont les jeunes qui, en toute conscience, ne veulent plus se marier ? En tout état de cause, il est possible de guérir de son « faru rab » ou de sa « thioro rab ». Ils sont en effet majoritairement convaincus - à plus de 38% sur un effectif de 190 personnes – que les marabouts et les guérisseurs traditionnels peuvent vaincre ces esprits, libérer les victimes et leur faire recouvrer leur personnalité.

Il y a un question qui a sûrement échapper aux enquêteurs : à quel moment les « faru rab » et « thioro rab » sont-il les plus actifs ? En ce qui nous concerne, nous répondons que c’est pendant l’été. Cette période de l’année rime en effet avec dévoilement et nudité. Mais de tout facon, marabouts et guérisseurs seront toujours là pour profiter d’un phénomène lucratif. Parce que la psychologie de l’habillement chez les jeunes felles, aujourd’hui, repose sur un concept fondamental de cette « science » qu’est la « monstration »… Et tant qu’il en sera ainsi, croient savoir des spécialistes des sciences occultes, les « faru rab »et les « thioro rab » seront toujours parmi nous.

Félix Nzalé
Source : Dakarlife
Via Leral


PiccMi.Com

Mercredi 28 Juillet 2010 - 08:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9