contenu de la page



FURIEUSE CONTRE SA BELLE-SŒUR : Déguène assène des coups de brique à Astou



La coiffeuse Déguène Mbaye dite Khardiata voue une haine viscérale à l'endroit d'Astou Diop, l'épouse de son frangin établi en Espagne. Elle passe le plus clair de son temps à provoquer, à travers des propos orduriers, sa belle-sœur. Elle a profité d'une dispute avec celle-ci pour lui faire savoir combien elle la déteste. Mais cette fois-ci dans le sang.



FURIEUSE CONTRE SA BELLE-SŒUR : Déguène assène des coups de brique à Astou
Astou Diop a été victime de coups et blessures volontaire attestés par un certificat médical de 21 jours d'incapacité temporaire de travail par le fait de la frangine de son mari, Déguène Mbaye dite Khardiata. Cette dernière a malmené sa belle-sœur avant de lui infliger deux coups de brique au front et dans le dos.

Voilà dix ans que Déguène et Astou vivent sous le même toit, au quartier Sam Sam 3 de Thiaroye. Cependant, durant ces années, les deux dames se livraient tout le temps à des disputes et autres querelles. Ce qui poussait les voisins de quartier à intervenir pour les séparer. Mais, quand Astou a compris que Déguène, sa belle-sœur, cherche à provoquer son divorce, elle s'est aussitôt ressaisie. Aussi refuse-t-elle de céder à la provocation de la jeune femme. Mieux, elle évite même de croiser celle-ci dans la cour de la maison. Et même quand sa belle-sœur l'apostrophe, elle fait la sourde oreille et continue de vaquer à ses occupations domestiques. Déguène, dopée par cette attitude conciliante, persiste dans ses agissements malveillants et multiplie les attaques verbales contre la femme de son frère. Quand cette dernière se garde de riposter, elle la traite de poltronne et de tous les noms d'oiseaux. Elle n'hésite pas à humilier et jeter en pâture la dame aux voisins de quartier.

Malgré ces propos de caniveau, Astou reste imperturbable et refuse systématiquement de prêter le flanc. Toutefois, cela n'a pas dissuadé pour autant la sœur de son mari qui reste plus que jamais amère et virulente. Mais comme à force de trop tirer la corde... Les deux dames ont fini par en venir aux mains. Mais dans le sang.

Samedi dernier, Astou s'affaire autour du petit-déjeuner lorsque Déguène arrive et lui réclame ses deux pantalons. Mais, avant même que la jeune femme ne réponde, elle la dépasse et entre dans sa chambre. Celle-ci s'emporte et rejoint sa belle-sœur. Elle l’interpelle, mais la coiffeuse refuse de lui adresser la parole et fouille fiévreusement dans ses affaires. Se sentant atteinte dans son honneur, elle attrape la main de Déguène qui se rebiffe et déclare, sur un ton amer, être à la quête de ses effets vestimentaires. Aussi continue-t-elle ses recherches au cours desquelles elle fait exprès de renverser au sol et casser les biens de la femme de son frère. Excédée, cette dernière intervient, de manière énergique, et somme son interlocutrice de sortir de sa chambre. Mais, cette dernière refuse et envoie balader Astou. Une bagarre éclate. Déguène, la belle-¬sœur, attrapé les tresses de son protagoniste et l'envoie au sol. Elle lui monte dessus et déchire ses habits. Mais, Astou, par instinct de survie, organise la riposte et parvient à renverser son antagoniste. Elle se relève aussitôt et court pour s'échapper. La coiffeuse se ressaisit, ramasse une brique par terre et en inflige un coup dans le dos de la mariée. Elle titube, crie et s'affale au sol. Déguène, boudant de rage, revient à la charge, lui monte de nouveau dessus et lui administre un autre coup de brique au front. Le sang jaillit, mais la jeune femme continue à s'acharner avec une violence inouïe sur l'épouse de son frangin qui se débat et crie de toutes forces au secours. Des voisins arrivent et l'extirpent des griffes de son «bourreau».

«N'eut été la prompte intervention des gens, elle 5ndlr ; sa belle-sœur) allait sans doute me tuer. J’ai toujours évité la bagarre avec elle en refusant de céder à ses provocations. Elle était munie d'une brique avec laquelle elle s'acharnait sur ma personne. Elle m'a d'abord renversée au sol avant de monter sur moi. Pourtant, je lui ai simplement dit que ces deux pantalons ne se trouvaient pas dans ma chambre. Néanmoins, elle a piqué une colère et est rentrée de force dans la pièce. Avant de commencer de fouiller dans mes affaires, mettant ainsi sens dessus-dessous mes biens. Elle a endommagé dans sa furie de recherches mes matériels, notamment, mon poste-radio et la lampe que man mari m'a envoyée d'Espagne pour éclairer la maison en cas de coupures d'électricité dans la cité:» L'agressée soutient, dans sa plainte, que sa belle-sœur est d'une nature caractérielle, belliqueuse et violente. Astou déclare que celle-ci est une tigresse qui, dit-elle, a perdu un œil lors d'une bagarre avec un de ses frères.

Déguène Mbaye dite Khardiata a reconnu les faits et affirme avoir agi de la sorte sous l'emprise de la colère. La coiffeuse dit regretter son acte et sollicite la clémence de la justice pour se repentir: Elle a été déférée hier au parquet de Pikine par la police de Sicap Mbao pour coups et blessures volontaires contre la femme de son frangin, Astou Diop.

SOURCE : Walf Grand Place Vieux Père NDIAYE
via xibar.net


Vendredi 25 Novembre 2011 - 11:51



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9