contenu de la page



Factures impayées : La Senelec déleste les centres de santé de Thiès





Factures impayées : La Senelec déleste les centres de santé de Thiès
La Senelec a mis en exécution sa menace. Elle vient de couper l’électricité aux postes et centres de santé mauvais payeurs du département de Thiès. Une situation que dénonce le personnel sanitaire en sit-in hier au District sanitaire de Thiès et il demande à l’Etat de respecter ses engagements par rapport à la société d’électricité.

Hier, le personnel de santé et les infirmiers chefs de postes du département de Thiès se sont donné rendez-vous au district sanitaire de Thiès pour dénoncer l’arrêt de la fourniture d’électricité dans la quasi-totalité des postes et centres de santé de Thiès. Au cours d’un sit-in hier, le chargé de la communication du Syndicat uni­que des travailleurs de la santé (Sutsas) laisse entendre qu’un «poste de santé qui n’a pas de courant, c’est comme une personne qui n’a pas d’alimentation». Pour dire, selon Massamba Gaye, «qu’un poste de santé ne peut pas fonctionner sans électricité surtout avec la maternité, les vaccinations, les laboratoires et la radiographie qui existent dans les postes ou centres de santé. C’est pourquoi nous nous sommes retrouvés aujourd’hui pour nous faire entendre et demander à ceux qui doivent payer les factures d’électricité de le faire», a dit le président de l’Amicale des chefs de postes de santé de Thiès.
A sa suite, le Secrétaire général du Sutsas section Thiès, Ndioguou Sarr Dièye menace : «Ce sit-in est une première réaction par rapport aux problèmes que nous avons identifiés. C’est un début. Si des solutions ne sont pas trouvées, les bases seront obligées de renforcer la mobilisation et de définir des activités de riposte qui vont nécessairement et forcement amener l’Etat à réagir.»
Pour lui, l’Etat ne devrait pas «lorgner les millions qui sont dans les comités de santé. Ce ne sont pas des millions qui sont thésaurisés. Ces millions sont utilisés pour le bon fonctionnement des structures». M. Diène de rappeler à l’Etat, que «le déficit du personnel est encore là et criard. Il est vrai qu’il a fait un effort mais il ne peut pas oublier ce que les comités font. Parce que beaucoup de personnels techniques comme communautaires sont aujourd’hui payés par les comités de santé. Cela constitue une charge immense qui contribue au fonctionnement des structures. C’est pour cela que je pense qu’il faudrait que l’on puisse revenir à la réalité et à la légalité». Et à la légalité, selon Ndiogou Sarr Diène, est que «les charges d’électricité et d’eau ne peuvent pas être réglées par les structures sanitaires, ça c’est une vérité. Si nécessairement il faut payer, c’est l’Etat qui payait et qui doit continuer à payer. Sinon, il ne peut y avoir de travail dans les structures, c’est aussi simple que cela», lâche-t-il sous les applaudissements de ses camarades. Et le syndicaliste de poursuivre pour dire que «les structures sont lourdement dépendantes de l’électricité et de l’eau, s’il n’y a pas d’électricité et d’eau, il ne peut pas y avoir de travail. Et maintenant ce que nous allons faire c’est assurer le minimum et référer tout le reste vers l’échelon supérieur». Ainsi et pour lui, «les collectivités locales de Thiès doivent pouvoir faire les mêmes efforts que celles de Tivaouane, de Thiadiaye, de Pout et même de Ngoundiane. Ces dernières ont payé leurs factures. Idem à Mbour. Ce que nous demandons n’est pas lourd. Nous voulons simplement qu’on nous aide à accomplir notre mission et cela nous ne pouvons pas le faire sans électricité et eau», a-t-il laissé entendre.

Lequotidien

PiccMi.Com

Jeudi 10 Décembre 2015 - 09:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9