contenu de la page



Filière riz : Macky en guerre contre les importations





Filière riz : Macky en guerre contre les importations
En visite dans les périmètres irrigués de Boundoum Barrage situés à environ 18 km de la commune de Ross Béthio, le Président Macky Sall a annoncé que les résultats obtenus jusqu’à présent dans le cadre du Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture (Pracas) rendent nécessaire la régulation du système de commercialisation du riz à l’image de ce qui se fait déjà pour l’oignon et la pomme de terre.

Une forte demande des producteurs de la vallée va trouver satisfaction. En visite sur le périmètre irrigué de Boundoum Barrage situé à quelque 18 km de la commune de Ross Béthio, le Président Macky Sall a annoncé que pour appuyer les efforts de production de riz dans la vallée du fleuve Sénégal, une régulation sur le système de commercialisation de celui-ci est envisagée. «On ne peut pas faire autant d’efforts, avoir autant d’ambitions pour notre agriculture et laisser l’importation bloquer le développement. Donc nécessairement, il y aura une régulation en amont sur l’importation en tenant compte de la production nationale», a déclaré le chef de l’Etat. Cette mesure, qui est déjà appliquée pour les productions locales d’oignons et de pommes de terre, permettra aux producteurs rizicoles d’écouler leurs productions. Toutefois, le Président souligne la nécessité d’inciter à la consommation locale. «Il faut que l’Etat d’abord, les Sénégalais ensuite, achètent le riz d’ici.» Et sans doute soucieux de donner l’exemple, Macky Sall se dit «personnellement très surpris de voir la qualité du riz de la vallée qui est de qualité supérieure». Et c’est aussi pour matérialiser cette dimension particulière qu’occupe le riz dans la politique du gouvernement que Macky Sall fait part de sa volonté d’extraire la dimension riz dans le cadre du Pracas. «Je dis au ministre de l’Agriculture tout ce que je veux, c’est que vous me réussissiez l’autosuffisance en riz en 2017. Ne serait-ce que ça, moi-même je considérerais que j’aurais eu à la limite un bilan extrêmement important pour le Sénégal. Il faut qu’à partir de 2017, nous ne puissions plus importer un seul kilo de riz de l’étranger», affirme avec force le Président devant quelques producteurs.
Conscient de l’importance des défis qui se posent au secteur, le Président plaide pour «une poursuite des efforts dans les semences, les engrais». Il souligne également la nécessité de résoudre la problématique de la prolifération des végétaux aquatiques comme le typha et de réfléchir sur les formes d’aménagement hydro agricole. «Faut-il rester sur ce système ou est-ce qu’il faut innover ?», s’interroge le Président.
Déjà avant-hier, le directeur général de la Saed, Samba Kanté, annonçait que des recherches étaient en cours sur le type d’aménagement en collaboration avec les Israéliens. Mais tout en saluant l’implication des producteurs qui, depuis de nombreuses années, ont pris en charge l’exploitation des périmètres, l’entretien des ouvrages et des systèmes d’irrigation.

Pracas en marche dans la vallée
«Le Pracas est vraiment en marche dans la vallée et de manière générale dans notre pays», se réjouit le Président Macky Sall, en concluant sa visite sur ce périmètre irrigué de Boundoum Barrage qui s’étend sur 3 200 hectares, avec une production de riz de quelque 80 sacs à l’hectare cette année, soit près de 256 mille tonnes de riz comme l’indiquent les producteurs. L’étape principale de la deuxième journée de la tournée économique du Président lui a permis de souligner la pertinence du programme national de restauration du capital semencier. «La production de semences est une condition sine qua none pour une agriculture moderne et des rendements élevés.» Selon le Président, depuis une année, l’Institut sénégalais de recherche agricole (Isra) a obtenu des rendements jamais egalés en matière de pré base. Ces résultats concernent l’arachide et ses différentes variétés en tenant compte des zones agro climatiques. «Cela s’est prolongé sur le riz et nous avons vu les différentes variétés de qualité qui sont produites dans la vallée.»

Lequotidien

PiccMi.Com

Mardi 28 Octobre 2014 - 10:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9