contenu de la page



HIVERNAGE 2014 : ENFIN, IL PLEUT A DAKAR





HIVERNAGE 2014 : ENFIN, IL PLEUT A DAKAR
Un week end pluvieux. C’était prévu à Dakar. Mais encore, plus rude que prévu comme d’habitude. Lassés d’attendre une belle et bonne pluie qui les débarrasserait de la canicule, les Dakarois comme l’ensemble des Sénégalais se rappelleront sans doute longtemps cette pluie d’avant-hier, oubliant du coup, une bonne partie des caprices du démarrage de cet hivernage 2014.

Des semaines de nuages, de chaleur, et au bout, aucune pluie. Les Sénégalais, surtout à Dakar, commençaient à s’y habituer jusqu’à ce vendredi 22 août quand, après 22 heures, les lourds cumulus qui campaient sur la ville, ont lâché leur contenu sur Dakar et d’autres localités du pays. Il était temps. Mais, contrairement à leurs habitudes, 20 minutes d’une averse n’ont pas calmé le désir des gens de voir leur salon et leur chambre se rafraîchir d’un vent frais venu du dehors à la place des ventilateurs, climatiseurs. Surtout que l’heure était bonne pour dormir par la suite comme un lord jusqu’au lendemain.

La pluie était donc, là ; mais le meilleur était encore à venir samedi avant midi au moment où Dieu répond aux innombrables prières pour la pluie faites depuis les mois de juin-juillet. Une pluie de jour après une de nuit, c’est déjà rare, mais qu’elle vous débarrasse tout d’un coup de la chaleur, apportant la fraîcheur du jour, des vents propres et respirables, voilà le cadeau de Dieu pour lancer enfin cet hivernage 2014 à Dakar. Ouf, se diront certains, mais l’alerte pour les observateurs et spécialistes pour confirmer que le temps change, était bien là.

Une saison des pluies à géométrie et géographie variables, voilà à quoi devraient s’habituer les Sénégalais si des efforts réels ne sont pas tentés pour comprendre désormais les caprices du Climat. Depuis 15 années, marquées un des hivernages les plus pluvieux connus en juin-juillet-août-septembre 1999, le Sénégal n’a pas connu un début d’hivernage daté du 22 aout. La première alerte est bien sur la date qui fait peur. En 1997, pour un rappel instructif, sous le régime du président Abdou Diouf, l’on a vécu des épisodes similaires à ce qui se produit cette année ; mais c’était une saison marquée par un démarrage précoce de la saison, avec des pics de sécheresse à un moment, dans le centre et le nord depuis Louga, Thiamène, Deali, Linguère, Dahra et dans la région du Fleuve. En cette année 2014, paradoxe, cette zone est bien loin de la détresse connue en 1997.

Depuis lors, les périodes de soudure n’ont jamais été aussi longues. Il s’agissait juste des fois, de combler certains trous pour certains paysans négligents qui oubliaient souvent de garder des vivres de soudure et du fourrage pour le bétail ; et qui, semble-t-il, le faisaient à dessein pour attirer l’Etat et ses autorités à leur demande parfois bien sournoise parce que provoquée. 2014 sera une année spéciale quoi qu’il arrive par le fait qu’au niveau de la recherche, les raisons qui fondent la progression sournoise des changements du climat sont plus ou moins acceptées voire maîtrisées.

Donc, il s’agit de prévoir ces sources de stress hydrique pour parer à toutes les éventualités. Au niveau du ministère de l’Agriculture, à en croire les conseillers, dans le texte et dans le discours, tout avait été fait pour cela, jusqu’à l’introduction et la généralisation d’espèces d’arachide, de niébé, de sésame plus hâtives pour faire face aux changements en cours.

L’autre question de fond qui tracasse les paysans comme certains chercheurs, tournent autour de la réalité ou non du changement climatique. Quelle grosse question. Depuis une vingtaine d’années, au sortir du sommet de la terre à Rio, on en parle. Certains le défendent, d’autres le relativisent. Prétextant du fait que le climat a tout le temps, selon les sociétés et les civilisations, changé.

SUD QUOTIDIEN

PiccMi.Com

Lundi 25 Août 2014 - 09:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9