contenu de la page



Hivernage 2015 : chauffeurs, Automobilistes et passagers racontent leurs calvaires





Hivernage 2015 : chauffeurs, Automobilistes et passagers racontent leurs calvaires
Les fortes pluies qui se sont abattues, ces derniers jours, sur Dakar, ne font pas le bonheur des taximen. Ecartelés entre l’inaccessibilité de certaines zones du fait des inondations et les pannes récurrentes de leurs véhicules, les chauffeurs de taxis étouffent d’anxiété, en saison hivernale.

Et quand à ce tableau déjà ombrageux, viennent se greffer les passagers qui les hèlent, s’engouffrent dans leurs voitures et mouillent leurs sièges, parce qu’imbibés d’eau, alors là, la coupe est incontestablement pleine. Les taximen étalent, à travers ce reportage de Actusen.com, leur trop-plein de frustrations, quand le Ciel ouvre ses vannes.


Après une dure journée de labeur, le taxi reste le transport privilégié des usagers (qui peuvent se le permettre), en cette période hivernale. L’Avenue Bourguiba est réputée pour sa facilité à trouver un moyen de locomotion, c’est le lieu choisi pour prendre un taxi direction Niarry Tally. Sur le trajet, nous entamons une conversation avec le taximan du nom de Baye Ndongo, la trentaine environ.

Casquette vissée à la tête, il répond à nos questions sans détourner du regard de la route. Il nous explique leur calvaire pendant la saison hivernale. «On travaille à perte, les moteurs de nos véhicules sont souvent en panne avec les eaux pluviales, c’est pourquoi on est obligés de majorer nos tarifs », affirme le conducteur.

Arrivé à destination, nous faisons cap sur le quartier populeux de Niarry Tally. Ici, c’est une niche pour taximen. Trouvé sous l’ombre d’un arbre, Pa Abdou Ngom, taximan de son état, attend patiemment l’arrivée de son mécanicien pour le dépannage de son véhicule. «Depuis les fortes pluies de dimanche dernier, ma voiture a des soucis au niveau du moteur, c’est la deuxième fois que je fais appelle à mon mécano, mes activités ralentissent avec l’hivernage », se plaint-il.

Après un quart d’heure d’attente, Malick Cissé, le mécanicien, se pointe. Sanglé dans un pantalon en lambeaux et d’un T-shirt tacheté de goudron qui fait office de tenu de travaille. Après avoir diagnostiqué le véhicule, il conclut qu’un vidange est obligatoire et que la voiture doit aller au garage. Interrogé sur le prix élevé des tarifs, notre taximan martèle : «il faut comprendre qu’en période hivernale, l’accès dans certaines localités est difficile, voire impossible. En plus de l’état piteux des routes, on est obliges de revoir à la hausse les pris de transport ».

Samba Ndir : “en saison des pluies, même avec dix mille ou plus, je n’irais jamais dans la banlieue”

A quelques encablures des lieux où nous nous trouvons, le garage taxi de Bène Tally. Un autre décor d’insalubrité se dessine avec les ordures mêlées aux flaques d’eaux. L’un des doyens des lieux, Samba Ndir, la cinquantaine à peine, jure la main sur le cœur qu’ «en saison des pluies, même avec dix mille ou plus, je n’irais jamais dans la banlieue».

De son avis, la saison des pluies est le moment propice pour les agresseurs de ces localités de commettre leurs méfaits. Il rajoute que l’accès de certaines zones en banlieue est quasiment impossible, en cette période de pluie. « Les mécaniciens tirent profit de la pluie. Avec la pluie, nous leur versons tous nos bénéfices», souligne-t-il.

Dans notre périple, une rafale de vent accompagné de pluies nous surprend. Aucun taxi ne daigne s’arrêter, malgré nos signes de la main. Tremper jusqu’au pied, un taximan décide enfin à s’arrêter. Pas de marchandage, comme à l’accoutumée, nous nous empressons de prendre place au grand désarroi du conducteur qui déclare : «si je savais que vos habits étaient mouillés, je ne vous laisserais pas entrer dans mon véhicule».

Ces passagers dont les taximen ne veulent point

Interrogé sur le pourquoi de sa déclaration, le taximan qui a refusé de décliner son identité précise. «Vous venez de me demander pourquoi nous ne prenons pas des passagers, s’ils sont trempés par la pluie. C’est parce que ce sont les mêmes passagers, qui vont nous insulter, s’ils montent dans nos taxis et qu’ils trouvent que les fauteuils sont mouillés”.

C’est pourquoi, “s’il pleut, certains chauffeurs refusent de prendre les passagers trempés par la pluie ; donc, ce n’est pas nous les chauffeurs, ce sont les passagers eux-mêmes qui sont à la base de leur calvaire dans cette période de pluies», affirme notre conducteur.

Actusen

PiccMi.Com

Mercredi 19 Août 2015 - 15:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9