contenu de la page



Ils veulent un retour à la normale dans 15 jours : Les imams de Guédiawaye fixent un ultimatum à la Senelec



La Senelec a jusqu’au 8 mars prochain pour un retour à la normale dans la distribution de l’électricité. Passé ce délai, les imams de la banlieue vont lancer un mot d’ordre de boycott du paiement des factures d’électricité.



Ils veulent un retour à la normale dans 15 jours : Les imams de Guédiawaye fixent un ultimatum à la Senelec
Considérant le rationnement drastique de l’électricité et son coût trop élevé entre autres, le collectif des imams de Guédiawaye donne un délai de quinze jours à l’Etat et à la Senelec pour qu’ils règlent définitivement ces problèmes et surtout qu’ils mettent fin aux délestages intempestifs. Passé ce délai, ces imams, qui étaient en assemblée générale hier, ont affirmé qu’ils allaient inviter les populations à boycotter le paiement des factures d’électricité.

‘Le collectif des imams et résidents des quartiers de Guédiawaye et de la banlieue donne un délai de quinze jours à compter du 20 février 2011 à la Senelec et aux pouvoirs publics pour la satisfaction des revendications légitimes des populations’, déclare Youssoupha Sarr, le porte-parole du collectif des imams de la banlieue. ’Le collectif engage le bureau exécutif à utiliser tous les moyens à sa disposition pour prendre contact avec les populations des autres localités, les organisations syndicales et des consommateurs, ainsi que la société civile pour leur adhésion sans réserve au très prochain mot d’ordre de boycott du paiement des factures de la Senelec, si par malheur, nous n’obtenons pas satisfaction avant le 8 mars 2011’, ajoute l’imam Youssoupha Sarr, demandant aux autorités d’aider les citoyens à inscrire leurs actes dans un cadre républicain légal et réglementaire, d’une part, et d’autre part, au respect des libertés des citoyens comme le droit de marche et de revendications qui sont garanties par la charte fondamentale.

Ces imams sont ‘convaincus’ que seules une forte mobilisation et une détermination sans faille à respecter le mot d’ordre de suspension systématique de tout paiement à la Senelec, en attendant la mise en œuvre d’autres formes de lutte, peut leur permettre d’obtenir gain de cause dans un cadre républicain, respectant les lois et règlements de ce pays. D’ailleurs, à les en croire, l’appel au boycott du paiement des factures d’il y a deux ans avait porté ses fruits. En outre, ces imams exigent la facturation des lieux de culte en domestique petite puissance (Dpp) comme les ménages et non en professionnelle petite puissance (Ppp) plus chère.

Par ailleurs, estimant que la fourniture d’électricité aux ménages est considérée comme inversement proportionnelle aux montants des factures et doutant de la fiabilité des compteurs distribués par la Simelec, dont la Senelec déteint 34 % du capital social, d’après eux, ces imams exigent le retrait immédiat de la Senelec du capital social de cette entreprise pour éviter, disent-ils, un conflit d’intérêt préjudiciable aux consommateurs. Ces religieux demandent aussi la création, sans délai, d’une commission ad hoc composée des représentants de l’Etat, des consommateurs, de la société civile, de la Simelec, de la Senelec et d’experts indépendants de la métrologie pour examiner dans le fond la fiabilité des compteurs distribués par la Simelec. En plus, ils réclament le contrôle systématique de tous les compteurs de la Simelec avant leur mise à disposition à la Senelec, au lieu du contrôle par échantillonnage de la Direction du commerce intérieur.

Charles Gaïky DIENE
Walf.Sn

PiccMi.Com

Lundi 21 Février 2011 - 09:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9