contenu de la page



Inondations, une saison en enfer



A chaque hivernage (saison des pluies), certains quartiers de Dakar vivent sous la hantise des inondations. Depuis 2005, le décor y est le même : eaux verdâtres et stagnantes, environnement pollué par des mouches et des moustiques et une population très remontée contre l’élite politique qu’elle accuse d’amateurisme dans la gestion de cette catastrophe naturelle qui n’a pas fini de dicter sa loi.



Inondations, une saison en enfer
Aminata Faye vit encore dans sa maison de Medina Gounass (un quartier de Dakar rendu célèbre par les inondations qui y ont été d’une violence inouïe). Tous ses voisins ont déménagé à la faveur du plan Jaxaay. Ils ont bénéficié de logements sociaux construits par l’État du Sénégal à la suite des inondations de 2005. Aminata n’a pas de sources de revenus lui permettant de bénéficier de ce plan social. Elle vend des cacahuètes et ses enfants sont trop jeunes pour la soutenir. Sans moyens, elle s’est résignée à continuer à vivre dans ce quartier où les eaux règne en maître. Ces logements subventionnés par l’Etat à hauteur de 11.000.000 de francs CFA sont cédés à 6.000.000 de francs CFA aux bénéficiaires qui doivent rembourser le prêt sur une période de 20 ans.
Les pieds dans l’eau
Dans son quartier quasi désert, Aminata survit chaque jour. En saison sèche, elle arrive à s’en sortir mais à chaque fois que le ciel ouvre ses vannes, c’est le calvaire. Quand il pleut,  elle et ses cinq enfants passent des nuits blanches à empêcher les eaux d’entrer dans leurs deux chambres.
« Je suis vraiment fatiguée. Chaque année, je prie pour qu’il ne pleuve pas. Mes enfants veulent qu’on déménage mais je n’ai pas les moyens de payer le loyer. Mon mari est décédé du paludisme, il y a trois ans, me laissant seule avec nos enfants. Je n’ai vraiment d’autres choix que de vivre ici » dit-elle, résignée.
Comme celle d’Aminata, lire la suite sur SlateAfrique


Dimanche 31 Juillet 2011 - 14:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9