contenu de la page



KAYES FINDIW ; UN VILLAGE LEBOU À L’OMBRE DE DAKAR PLATEAU



KAYES FINDIW, est un village centenaire caché derrière les immeubles de Dakar-Plateau, vitrine d’un Sénégal moderne.C’est un « quartier-village traditionnellébou » pittoresque où des centaines de familles font tourner la machine du secteur informel. Visite guidée…

Reportage de Abdoulaye THIAM (Textes) et El Hadji Meïssa Niang (Photos)



KAYES FINDIW ; UN VILLAGE LEBOU À L’OMBRE DE DAKAR PLATEAU
LES POPULATIONS cohabitent avec les garages, les gargotes, les lingères, les ateliers de menuiserie, de mécanique, les boutiques de récupérateurs, les chambres de gens de maisons, etc. Ici, les petites gens se serrent les coudes pour survivre.Aujourd’hui, on note le départde plusieurs des premiershabitants même si quelquesfamilles y sont restées,«conformément aux recommandationsdes ancêtres.»

En milieu lébou, on est trèsconservateur du Pinthie d’où la présence encore à KayesFindiw de familles qui occupent des vieilles habitations », me lance mon guide du jour.Pourtant, c’est dans ce quartier-village que se trouve l’école de la rue qui encadre des enfants sans moyens ou des adultes en quête d’alphabétisation, plus particulièrementles « bonnes » (gens de maison). Le premier garage des «cars rapides » qui desservaien tla banlieue, le garage dePikine, y a connu un long séjour avant d’être transféré à la gare ferroviaire puis à l’espac ePetersen. Kayes Findiwest un lieu de commerce. On y vend de la peinture pour bâtiment,des matériaux de construction,, de la pneumatique,des bacs à eau destinésaux puits des villages, desbarils, des bidons et autres bouteilles récupérés dans lesdécharges d’ordures publiquescomme Mbeubeuss.

Au début, il s’agissait d’un quartier créé par les Lébous,premiers habitants de la zone.C’est l’un des premiers «Pinthies » de la Collectivité léboue de Dakar. Mais sur le nom, il y a beaucoup de controverses (voir encadré EN BAS DE PAGE). Ce quartier de Dakar est situéentre les avenues du PrésidentLamine Guèye, Faidherbe, lesrues Tolbiac et Félix Eboué.C’est la porte d’entrée deDakar si l’on prend l’autoroute.Des baraques aux bâtiments en dur en passant par des bidonvilles, Kayes Findiw présente plusieurs visages. Dans certaines concessions très anciennes,des populations viventdans des baraques centenaires décorées par des photos sous verrerappelant les tresses traditionnelles à bouclescomme les «ngoukas». Le décor est beau. En plus des baraques, certains habitantsoccupent des bâtiments de lapériode coloniale construits àl’époque par le fameux Crédit foncier immobilier qui proposaitla rénovation avec des mensualités notamment aux agents fonctionnaires de l’administrationcoloniale.


L’organisation sociale des Lébous

KAYES FINDIW ; UN VILLAGE LEBOU À L’OMBRE DE DAKAR PLATEAU
Dans la Collectivité léboue, il existe une organisation qu’on pourrait qualifier de gouvernement. Le Grand Serigne, chef supérieur de la Collectivité, est considéré comme le président de la République « Lébou ». Dans le passé, il était un régulateur et servait d'interface entre l’autorité coloniale et la collectivité. C’était un homme d’équilibre ayant des connaissances islamiques. A côté du Grand Serigne, on retrouvait d’autres dignitaires comme le « Ndèye Jaambour », l’équivalent du président de l’Assemblée, qui regroupait les 36 « Njaambour » choisis dans les 12 « Pinthie » (subdivisions) et les « Freys » (jeunes). Les « Jaarafs » (considérés comme des députés) sont élus au niveau des « Pinthie » pour rejoindre l’Assemblée. Le « Ndèye Dji Rew » ou ministre de l’Intérieur, est chargé de la sécurité. Quant au « Saltigué », il officie comme ministre de la Défense. Les « Freys » sont les jeunes cadres et intellectuels dans les « Pinthies ».

L’origine du nom

KAYES FINDIW ; UN VILLAGE LEBOU À L’OMBRE DE DAKAR PLATEAU
De nombreuses versions sontdonnees sur l’origine du nom de kayes findiw. si pour certains historiens comme l’ancien ministre alioune diagne mbor,ndeye dji rew de la collectiviteleboue (voir dans l'encadre lasignification de ce titre) etveritable bibliotheque vivante,kayes findiw signifierait « kaye dekeu », « venez habiter », en référence à l’hospitalité qui a toujours marque cette ethnie,pour d’autres le nom de kayes findiw aurait ete donne pa rbirame codou mbengue, lamanede beigne, l'un des premiers villages des douze pinthies dedakar. beigne se trouvait a l'actuel boulevard de la république qui mene au palais presidentiel.il existe aussi kayes ousmane diene (mame ousmane diene) à la medina, un quartier du pinthie de ngaraf. mame ousmane diene etait le genie protecteur de laville de dakar. l’actuel kayesfindiw de birame codou est differentde kayes guedj, aujourd’hui disparu, fonde parles ndoye de semou ndoye.kayes guedj etait un quartier depecheurs qui evoluaient entre la zone de l’actuel port de dakar e tbel-air. il y aurait eu aussi deuxautres villages lebous appelés kayes qui n’existent plus, dontl’un avait ete fonde par les gueye. l’actuel village de kayar serait fonde par le jaraaf mbo rndoye, signataire de l’acte d’installation des françaIS à Dakar en 1857 qui fut par lasuite exile. pour d’autres, ilsignifierait «kayes 2». c’est-a dire un deuxieme kayes. lejaraaf mbor ndoye etait parti deson pinthie d’origine, kayesbirame codou ou l’actuel kayesfindiw, pour atterrir sur uneautre plage au sable fin dans le département de thies. il l’auraiT baptise kayes yar devenu kayar, zone de peche économique tres reputee au senegal.

Témoignage de ADJA AMINATA NGOM, 80 ANS : «Il nous arrivait de marcher jusqu’à Bopp...»

KAYES FINDIW ; UN VILLAGE LEBOU À L’OMBRE DE DAKAR PLATEAU
80 ans, Adja Aminata Ngom épouse de El Hadji Alioune Samb dit Talla rappelle : « Je suis née à Rufisque et à 13 ans je suis venue dans ce quartier où j’ai passé toute ma vie.C’était pour la 3è fois que les autorités colonialesont transféré Kayes sur son emplacement actuel etje peux même confirmer que l’actuel camp militaire del’Intendance faisait partie de notre village.» Sur la cohabitation avec les populations qui ont rejoint le quartier, Adja Aminata Ngom dont la concession loge actuellement des pilleuses de mil et vendeuses de couscous,a soutenu que Kayes Findiw a toujours été uneterre d’accueil de différentes ethnies sénégalaises.« Ici, il y avait des populations Manjacques (originairesdu Sud du pays) qui vivaient sur l’actuel lieu quiabrite les ateliers de la société coloniale Cfao, desSérères et, enfin, des Diourbellois du Baol qui seraientles derniers migrants à s’installer à Kayes Findiw.

LesBaol-Baol sont dans la récupération.Adja Aminata Ngom se souvient également des travauxde l’actuelle avenue Lamine Guèye (ex-Gambetta) qui avaient nécessité de nouveaux déguerpissementsvers Usine Parc à Ben Tally. « Les populations n’envoulaient plus, mais elles étaient obligées d’accepter,pour cause d’utilité publique ». Aussi, rappelle-t-elle,le premier atelier de concassage, qui fournissait lesmatériaux aux Travaux publics d’alors, se trouvait àquelques mètres d’ici après la caserne des Sapeurs pompiers sur le site Alminko devenu camp AbdouDiassé.« Il nous arrivait de marcher jusqu’à Bopp pour alleraux champs de nos parents », explique encore l’octogénaire.La présence massive des autres ethniescomme les Sérères à Kayes Findiw s’explique, selonYaye Aminata Ngom, par les nombreux jardins demaraîchage qui appartenaient aux familles léboues.C’est le cas avec les Ndiobènes.« Ils étaient utilisés comme des « sourgas »(employés agricoles). Ces champs se situaient à Rokhou Djinné et tout le long de la rue Félix Eboué en face desAllées Pape Guèye Fall. Plusieurs de ces employés finirentpar intégrer les familles à travers des mariageset des parentés par alliance. Ce mélange entre populations,à son avis, a été encouragé par les grands dignitairesqui ont marqué Kayes comme l’ancien Imam Ratib Moustapha Diop dont l’école Fleurus porte actuellementle nom, Mbaye Diagne Mbengue reconnu comme étant le plus grand rassembleur et médiateur, AlieuDior Guèye et leurs suivants Baye Ngagne Diagne etAlioune Samb Talla.Aujourd’hui, Kayes Findiw s’est agrandi avec lesquartiers environnants qui se sont greffés. Il s’agit deDarou Salam plus près de la gare ferroviaire réputé.

Le Soleil

© PiccMi.Com - Histoire & Decouverte

Mercredi 20 Octobre 2010 - 11:02



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Août 2014 - 10:52 CARNET DE ROUTE : Saly, le sublimé !


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9