contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



L'EMAD a obtenu un financement de 39 millions FCFA pour le FESPENC (organisateur)



L’Entente des mouvements et associations de développement (EMAD) a obtenu un financement de 39 millions de FCFA du Fonds européen de développement (FED) pour l’organisation de la troisième édition du Mémoire des Penc et villages de Dakar (FESPENC), selon son président Abdou Khadre Gaye.



L'EMAD a obtenu un financement de 39 millions FCFA pour le FESPENC (organisateur)
‘’Nous avons obtenu le financement du Fonds européen de développement qui nous a permis de dérouler cette troisième édition du FESPENC qui a pour objectif de revisiter l’histoire de la culture léboue’’, a dit Abdou Khadre Gaye.

Le président de l’EMAD s’exprimait, mardi à Dakar, lors de la célébration de la troisième édition du FESPENC qui s’est déroulé au Grand Théâtre. Une manifestation qui a regroupé de nombreux dignitaires et notables lébous de la ville de Dakar, mais également des chefs de villages.

Un programme, qui selon Gaye, a commencé avec la formation des représentants, des animateurs des douze Penc et quatre villages traditionnels concernés que sont Ngor, Ouakam, Cambéréne et Yoff.

‘’Nous avons formé pour chaque entité trois animateurs et trois dépositaires du patrimoine, ensuite les financements que nous avons remis entre les mains de ce groupe ont permis à chaque entité d’organiser trois causeries. Ce qui fait au total quarante huit causeries organisé depuis le début de ce projet’’ souligne t-il.

Il s'agit pour lui, ''d'une recherche d'unité du peuple lébou divisé par les politiques. Donc il faut que ce peuple transcende cette division. C’est seulement en ce moment qu'on pourra parler de l'unité nationale du Sénégal''.

Il y a également eu, selon le président de l’EMAD, une visite de l’itinéraire historique du peuple lébou, dans les premiers villages lébous comme Diender, Toubab Dialao ou encore Yenne. Mais également le lancement du journal ‘’Info Penc’’.

aps

Mercredi 18 Juillet 2012 - 09:07



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.