contenu de la page



L’EX-CONSUL D’ITALIE EPINGLE PAR LE RAPPORT DE LA CENTIF : LA JUSTICE TRAQUE LES BLANCHISSEURS D'ARGENT



L'affaire avait fait grand bruit, poussant même l’ambassadeur d’Italie au Sénégal, Guiseppe Calvetta, à faire un rapport à sa hiérarchie. Ce qui a conduit les autorités italiennes à relever de ses fonctions le consul qui a été éclaboussé dans une histoire de trafic de visa Schengen et de blanchiment d’argent. Au moment où une enquête a été déclenchée par la justice italienne et le juge du 5e cabinet, Yakham Lèye, la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) finissait, pour sa part, d’épingler l’ex-consul d’Italie au Sénégal pour blanchiment d’argent. Un dossier transmis au ministère de la Justice par les responsables de la Centif a atterri sur la table du procureur de la République qui l’a confié au doyen des juges, Mahwa Sémou Diouf



L’EX-CONSUL D’ITALIE EPINGLE PAR LE RAPPORT DE LA CENTIF : LA JUSTICE TRAQUE LES BLANCHISSEURS D'ARGENT
L’affaire du trafic de visas Schengen à l’ambassade d’Italie au Sénégal et de blanchiment d’argent, reprochés à l’ex-consul d’Italie au Sénégal se rappelle au bout souvenir des gens. Elle vient de rebondir après que la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) s’est mêlée à l’affaire. La Centif a en effet envoyé une série de dossiers au ministère de la Justice qui les a transmis au parquet. Parmi ces dossiers, celui qui a épinglé l’ex-consul d’Italie au Sénégal pour blanchiment d’argent.

Des sources nous informent que le dossier a été confié au doyen des juges qui a ouvert une information judiciaire.

Cette affaire a été déclenchée par l’arrestation d’un Sénégalais à la frontière portugaise. Il a été interdit d’accéder dans l’espace Schengen. Excédé, le Sénégalais qui croyait être dans son bon droit a révélé que le document lui a été remis par un diplomate de l’ambassade d’Italie au Sénégal, moyennant une forte contrepartie financière. L’alerte est ainsi donnée et les vols en provenance de Dakar sont minutieusement filtrés. Quelque 2000 personnes de plusieurs nationalités, dont des personnes soupçonnées de trafic de drogue ou de blanchiment d’argent, ont ainsi été identifiées comme ayant bénéficié de ces visas délivrés depuis Dakar, à l’ambassade d’Italie. Les visas leur étaient cédés contre le versement de 5000 et 6000 euros (3 millions et 4 millions Cfa)

Mis au courant, l’ambassadeur d’Italie déclenche une enquête qui a fini par éclabousser le consul. Guiseppe Calvetta dresse un rapport et informe sa hiérarchie qui démet le consul de ses fonctions avant de le rappeler en Italie. Le parquet de Rome déclenche une enquête et le compte du diplomate est bloqué.

Au même moment, au Sénégal, une enquête est déclenchée. Enquête qui a été déclenchée par Yakham Lèye, juge d’instruction du 5e cabinet du Tribunal régional hors classe de Dakar.

En Italie, l’ex-consul de ce pays au Sénégal, par l’intermédiaire de son avocat, Me Giancarlo Viglione, avait saisi le tribunal administratif régional de Lazio. Il réfutait les faits qui lui sont reprochés et avait sollicité du tribunal de sommer l’ambassadeur d’Italie à Dakar, Guiseppe Calvetta, qui avait écrit un rapport contre lui, de fournir les preuves des accusations portées à son encontre. L’avocat estimait que «le ministère des Affaires étrangères italien avait pris des mesures contre le diplomate sur la base de fausses informations livrées depuis Dakar». L’affaire suit toujours son cours en Italie.

Mais parallèlement à cette histoire de trafic de visas, la Centif a épinglé l’ex-consul pour blanchiment d’argent. Il a été découvert que plus de 2 milliards avaient été versés par le diplomate dans un compte bancaire ouvert au nom de sa compagne. C’est ce dossier qui est présentement sur la table du doyen des juges pour être instruit.

Aller en fond des choses !

L’Etat du Sénégal, à travers la Justice, veut bien administrer la preuve qu’il combat résolument l’argent sale. Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice a publiquement exprimé cette volonté d’aller jusqu’au bout de la chaîne. Et à punir tous ceux qui sont mêlés à ces nouveaux mécanismes d’enrichissement facile. Une quarantaine de dossiers a ainsi été transférée à la Justice et ventilée aux différents cabinets d’instruction. Parmi ces dossiers, il y a celui du fameux nigérian John Obi, trafiquant notoire de drogue, épinglé pour 400 millions (seulement) pour une nébuleuse affaire de trafic de drogue. Mais il n’est pas le seul. Et les citoyens sénégalais piaffent d’impatience de voir les autres dossiers connaître une suite. C’est en tout cas, ce qu’on peut raisonnablement attendre de la Justice. Notre inquiétude est d’autant plus fondée que dans le lot des dossiers transférés à la Justice, relativement au blanchiment de l’argent sale, il y a bien des affaires qui dérangent. La France, quoiqu’on puisse penser de ce pays, nous a administré une bonne leçon d’indépendance de la Justice en faisant condamner Brice Hortefeux, ministre français de l’Intérieur, de l’Outre mer et des collectivités territoriales. Ce dernier a été condamné pour délit de…racisme.

Le caractère assez spectaculaire de l’annonce par le ministre de la Justice, du transfert d’une quarantaine de dossiers cache mal les pressions qui s’exercent dans la Justice. Et il serait dommage que les dossiers soulevés dorment dans les tiroirs. Comment déjà de dossiers ont été agités avant d’être magistralement rangés aux oubliettes. Même si par ailleurs, le Sénégal n’est pas le dernier de la classe dans la sous-région. Bien loin s’en faut !

Source: l'Observateur

Samedi 5 Juin 2010 - 16:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9