contenu de la page



LA BANLIEUE SOUS LES EAUX : Les cités dortoirs coupées du centre ville



La forte pluie tombée hier dans la banlieue a inondé les routes ainsi qu’une partie des habitations. Ce qui a eu pour effet de rendre davantage difficiles les déplacements des populations. Certains itinéraires sont abandonnés par les véhicules.



LA BANLIEUE SOUS LES EAUX : Les cités dortoirs coupées du centre ville
Sous une pluie fine, un premier véhicule laisse en rade un groupe de journalistes à l’arrêt contigu à la préfecture de Guédiawaye. Au bout de quelques minutes d’attente, le groupe se rend compte avec regret de son erreur de n’avoir pas pris un véhicule qui vient de passer. Aucun autre ne passe pendant un bon bout de temps. Pour la simple raison que l’itinéraire habituellement emprunté par les cars rapides pour le trajet Guédiawaye-Pikine est inondé sur le tronçon compris entre le commissariat de Guédiawaye et l’agence de la Sonatel. Si bien seuls quelques rares cars rapides s’aventurent sur cet axe. Tout d’un coup, un car rapide surgit et s’immobilise à un arrêt. Le groupe s’y engouffre. Le véhicule a pour destination Pikine, mais le chauffeur préfère contourner l’axe inondé parce que comportant moins de risques. De Pikine Tally Boumack, un autre car rapide nous conduit à Thiaroye. Ce ne sera pas une promenade de santé dans la mesure où les routes sont par endroits si inondées que certains véhicules y tombent en panne au beau milieu de l’eau. Pour éviter cela, prudence et patience sont de mise chez les chauffeurs qui osent s’aventure dans l’eau stagnante.

La première épreuve est celle de la station de pompage sise à quelques encablures du terminus à Tally Bou Bess. Presque un fleuve à traverser à bord d’un car rapide qui, comme tous les autres véhicules sur cet axe, ne peut s’empêcher d’être l’objet de curiosité de la part des passants. Tous les regards sont braqués sur la traversée. « Il a beaucoup plu ce matin. C’est ce qui explique toute cette eau », entend-on. Devant la station de pompage, un camion hydrocureur s’est immobilisé. Beaucoup d’autres déversent de l’eau usée devant la station de pompage d’où elle est évacuée ailleurs. Plus loin, devant la motopompe installée à côté du trottoir très inondé, un homme peine à y raccorder le tuyau. La forte pression de l’eau le met en grande difficulté. Il y arrive tout de même, pendant que notre véhicule poursuit son trajet. Il vient de surmonter la seconde épreuve. Le voilà hors de l’eau.

Au niveau du commissariat de Thiaroye, un autre tapis d’eau. En effet, tirant les leçons de la dernière saison des pluies, les policiers du commissariat de Thiaroye ont protégé le portail par une digue faite de sacs de sable. Résultat, toute la partie faisant face à la police est inondée, jusqu’à la station d’essence. Cependant, ces différentes parties de la Route des Niayes occupées par l’eau que le véhicule a heureusement traversées sans coup férir ne semblent pas moins éprouvantes que la suivante. Car sur la route de Tally Diallo, un autre tronçon relativement long est occupé par une vaste étendue d’eau. Et comme tous les véhicules qui peuvent résister à cette pression liquide, le trafic est hyper fluide avec peu de véhicules dans la circulation. A l’intérieur du véhicule, chacun y va de son commentaire. « La pauvre banlieue ! On ne sait quand arrivera le jour où on va en finir avec ces inondations », fulmine un passant. C’est une passagère qui lui répond : « le jour où Dieu en décidera ». Cependant, dans cette même commune d’arrondissement de Djeddah Thiaroye, des maisons sont envahies par les eaux de pluie. Par exemple, au quartier Oumar Dia, tout un îlot de maisons est sous les eaux, obligeant certains à quitter leurs maisons. Ismaïla Guèye en fait partie. « L’eau me vient jusque sous mes genoux. Je ne sais même pas où passer cette nuit », s’inquiète-t-il. Ismaïla n’est pourtant pas seul dans cette situation. Bien d’autres personnes sont confrontées au même problème.

Abdou DIOP
Le Soleil

PiccMi.Com

Jeudi 19 Août 2010 - 13:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9