contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



LA REQUÊTE DU BURKINA PAS ÉTUDIÉE AVANT LES 2 MATCHS DU SÉNÉGAL CONTRE L’AFRIQUE DU SUD





Equipe burkinabé de Football
Equipe burkinabé de Football
La requête de la Fédération burkinabè de football (FBF) contre la décision de la FiFA de faire rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal ne pourra pas être jugée par le Tribunal arbitral du Sport (TAS) avant les deux derniers matchs des éliminatoires des Lions, si l’on tient compte des affaires enrôlées d’ici là par cette juridiction.

Une consultation du site du TAS montre que la requête du Burkina Faso ne fait pas partie des affaires enrôlées devant être examinées d’ici au 14 novembre, date de la manche retour de la confrontation Afrique du Sud-Sénégal, dont la rencontre aller va se jouer 4 jours plus tôt.

Des douze affaires inscrites d’ici là au rôle de ce tribunal arbitral basé en Suisse, quatre concernent certes la FIFA mais pas la requête du Burkina Faso contre la décision de l’instance dirigeante du football mondial de faire jouer le match Afrique du Sud-Sénégal de nombre dernier.

A l’appui de sa décision de faire rejouer ce match, la FIFA affirme que son résultat a été manipulé par l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey, depuis suspendue à vie de toute activité liée au football, décision à laquelle s’oppose le Burkina Faso.

Le site du TAS ne fait mention d’aucune affaire relative à la requête du Burkina Faso, la seule faisant référence à un pays africain concerne la Guinée.

Les quatre affaires qui concernent la FIFA seront examinées par le TAS entre le 31 octobre et le 14 novembre, et opposent l’instance dirigeante du football mondial à la Conmebol, Ittihad club, Asante Kotoko et Mong Joon Chung respectivement.

Voici la liste des affaires concernées :

31 octobre : FIFA vs Conmebol et José Angulo Caicedo

2 novembre : Al Ittihad vs FIFA

7 novembre : Asante Kotoko et codemandeurs vs FIFA

14 novembre : Mong Joon Chung vs FIFA

PiccMi.Com

Vendredi 20 Octobre 2017 - 13:40



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.