contenu de la page



LE MINISTRE ABDOULAYE DIOP SUR LES DEPENSES EXTRA BUDGETAIRES « Les entrepreneurs fautifs seront aussi sanctionnés »



Le ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances est formel. Selon Abdoulaye Diop, en plus des fonctionnaires impliqués dans l’affaire dite des dépenses extra budgétaires, les entrepreneurs concernés seront sanctionnés.



LE MINISTRE ABDOULAYE DIOP SUR LES DEPENSES EXTRA BUDGETAIRES « Les entrepreneurs fautifs seront aussi sanctionnés »
SUDONLINE.SN - La question de la décode de 50% qui sera imputée aux entrepreneurs concernés par les dépenses extra budgétaires soulève déjà une polémique. Ce qui amène, d’ailleurs, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie et des Finances a précisé, lors d’une séance de signature de convention tenue hier, mardi 19 octobre à son cabinet, qu’avec la décode « ce sont des dépenses extra budgétaires donc qui n’obéissent pas à la loi ou aux règlements parce qu’il n’y a pas de crédit donc qui n’obéissent pas à la loi des Finances qui est une loi ». Pour lui, « c’est une violation à la loi des Finances qui n’obéit pas au code des marchés parce qu’un entrepreneur ou un fournisseur qui exécute un travail en dehors des règles de concurrence édictées par le code des marchés est quand même fautif ». Abdoulaye Diop a rappelé que « Même le secteur privé a participé à l’élaboration du code des marchés publics ». C’est ainsi qu’il considère que le secteur privé « connaît les règles de concurrence qui existent dans le code des marchés et si un de ses membres accepte, en dehors de ces règles, de faire un travail ou une fourniture donnée dans ces conditions, il se met en marge du code des marchés ».

Le ministre d’Etat pense qu’un tel entrepreneur « ne peut pas ne pas être sanctionné parce qu’il n’a pas de papier normal c’est-à-dire de bon d’engagement qui atteste que la dépense est dans le budget ». Pour lui, le concerné sait « qu’il n’y a pas de concurrence précise donc il doit vraiment subir une sanction parce qu’il est en marge ». A l’en croire, « C’est pour décourager ce genre de pratiques qu’on a décidé d’une décode ». Et de préciser que « Ce n’est pas la première fois que ça se fait au Sénégal. Des dépenses extra budgétaires ont existé en 1997 et avant. En 1998, l’Etat avait fait la même chose. Moi je ne peux pas faire moins que ce qu’avaient fait mes prédécesseurs. C’est pourquoi la Commission qui a envoyé un communiqué à tout le monde, a décidé de sanctionner de 50% de décode à tous les entrepreneurs qui sont fautifs ».

Abdoulaye Diop qui reconnaît qu’il est vrai que les responsables administratifs sont fautifs dans cette affaire, défend que « les entrepreneurs sont aussi fautifs ». « Peut-être qu’ils peuvent demander, à la rigueur, qu’on sanctionne les autres mais ne peuvent pas demander de ne pas être sanctionnés ». Sur le manque de concertation dénoncé par certains acteurs, le ministre de l’Economie et des Finances souligne que cette question relève du travail de l’administration. Il précise, par ailleurs, « On ne dit pas qu’on va faire seul le travail qu’on nous a confié et pour lequel que nous sommes payés. On l’a fait en toute transparence et nous sommes prêt à mettre à la disposition des entrepreneurs toutes les informations, tous les renseignements dont ils voudraient disposer pour pouvoir évaluer si cela a été fait avec équité et justice ».

Auparavant, Abdoulaye Diop a fait savoir que « les ministres qui ont vu que leur Sage ont commis des fautes pourront toujours les sanctionner sauf s’ils leur ont donné des instructions dans ce sens ». A son avis, « Certaines dépenses extra budgétaires sont compréhensives. A un certain moment, il n’y avait pas de crédit, le ministère de l’intérieur a continué à commander des cartes nationales d’identité. Je pense que la faute c’est de ne pas en commander vu la sensibilité de ce dossier. D’autres dépenses extra budgétaires sont peut-être injustifiées et là il s’agit de demander aux ministres concernés dont la liste est connue et de leur poser la question ».



© PiccMi.Com - Le Magazine du Web Sénégalais

Mercredi 20 Octobre 2010 - 12:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9