contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



LES DOSSIERS JUDICIAIRES FONT LA UNE DES QUOTIDIENS



Le traitement des dossiers judiciaires, avec notamment le meurtre de l’étudiant Bassirou Faye, et l’affaire des faux billets de banque impliquant le chanteur Thione Seck, tient la vedette dans les quotidiens reçus mercredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).



Libération ouvre sur l’affaire Bassirou Faye en titrant : ‘’Les doutes légitimes du doyen des juges’’. Le doyen des juges a renvoyé Sidy Mohamed Boughalep devant la justice et en même temps pris une ordonnance de non-lieu en faveur du policier Tombon Oualy.

Le procureur a fait appel à la suite de cette décision. C’est désormais à la chambre d’accusation d’arbitrer.
Mais, pour Libération, ‘’n’en déplaise aux conseils de Sidy Mohamed Boughalep, le doyen des juges n’a pas rendu son ordonnance sur un coup de tête. Au contraire…’’.

Sud Quotidien revient sur la conférence des avocats de Boughalep et titre : ‘’La justice accusée de +tâtonnement+’’.
La défense ‘’accuse la justice de +tâtonnement+ dans cette affaire et n’exclut aucune voie de recours pour prouver l’innocence de son client qui ne doit pas être +l’agneau du sacrifice’’, souligne Sud.

S’intéressant à la multiplication des bavures commises par la police et la gendarmerie, L’As affiche à sa Une : ‘’Les forces de l’impunité !’’. ‘’Dans leur mission de sécurisation (…) certains éléments de sécurité cèdent à la violence, entraînant la mort de civils. Dans la plupart du temps, ces bavures sont classées sans suite (….)’’, relève L’As qui rappelle les cas Balla Gaye, Mamadou Diop, Malick Ba, Bassirou Faye, Ndiaga Ndiaye , Dominique Lopy, Mara Diagne.
‘’(Ils) sont tous tombés sous les balles des forces de l’ordre. Mais avec les lenteurs des procédures et les non lieu à la pelle accordées aux présumées auteurs de meurtres, les familles des victimes en arrivent à la conclusion que les éléments des forces de sécurité sont couverts par le manteau de l’impunité’’, écrit le journal.

Au sujet des affaires judiciaires toujours, L’As note que la Chambre d’accusation a refusé la liberté provisoire au chanteur Seck cité dans une affaire de faux billets.

L’Observateur affiche à sa Une : ‘’Thione perd la bataille’’, tandis que pour Enquête : ‘’Thione poursuit sa +tournée+ en prison’’.

Enquête revient sur l’envoi de Jambars en Arabie Saoudite et titre : ‘’Parfum de bluff’’. ‘’On en parle depuis un certain temps, mais le projet relatif à l’envoi de soldats sénégalais en Arabie Saoudite semble être dans les ….casernes. Il s’agirait en réalité d’un véritable coup de bluff diplomatique. Histoire de mieux huiler l’axe Dakar-Riyad’’, écrit Enquête.

Le Soleil ouvre sur la déclaration de la représentation permanente du Sénégal auprès des Nations Unies à Genève, indiquant que le Conseil des droits de l’homme des Nations unies dont le siège est à Genève ‘’n’a jamais été saisi’’ du dossier de Karim Wade.


Mercredi 26 Août 2015 - 09:11



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.