contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



LES SUJETS POLITIQUES EN PRIME



Le débat sur la prochaine présidentielle, dont la date n’a pas encore été officialisée, ainsi que d’autres sujets politiques, semblent être les plus en exergue dans la livraison de jeudi de la presse quotidienne.



La tenue de la prochaine présidentielle, en 2017 ou 2019, dépend de la matérialisation ou non de la promesse du président de la République de réduire son mandat de 7 à 5 ans.

Selon La Tribune, les jeunes socialistes ont fait une sortie la veille ‘’pour demander au président Macky Sall de démissionner pour permettre la tenue des élections en 2017’’. Ils ‘’faisaient le bilan des trois années de compagnonnage entre leur parti et leur allié du pouvoir’’, rapporte ce journal.

Ces jeunes sont regroupés au sein du Forum des jeunes socialistes, une dépendance du Parti socialiste (PS) dirigé par Ousmane Tanor Dieng, qui passe pour être un des alliés les plus fidèles de l’actuel titulaire du palais de la République.

Ils incarnent ‘’le PS contestataire incarné par Aïssata Tall Sall qui prend ses distances et assume son opposition à la politique’’ de Macky Sall, en comparaison du ‘’PS en parfaite entente avec la politique du président de la République.

‘’Des jeunes du PS lâchent des bombes à fragmentation sur le +Macky+’’, souligne le quotidien Le Populaire, évoquant à son tour la dernière sortie de ces ‘’contestataires’’.

Si l’on en croit Le Populaire, ils ont notamment prié leur SG ‘’de décliner une éventuelle offre de Macky Sall pour diriger le Haut conseil des collectivités locales’’, comme évoqué par certaines infirmations de presse.

Pour le reste des sujets politiques, Le Quotidien annonce ‘’trois nouveaux fronts’’ pour ModouDiagne Fada, président du groupe parlementaire libéral et démocratique, le député
Modou Diagne Fada, qui milite depuis peu pour une rénovation du Parti démocratique sénégalais (PDS) dont il est un des responsables en vue.

‘’Modou Diagne Fada et compagnie ne chôment pas. Ils sont en train de mettre à profit le mois béni du Ramadan pour travailler sur une contre-proposition relative à la composition du secrétariat national du PDS nouvellement réactivité, mais aussi un projet de modernisation des statuts et pour la promotion de leur mémorandum’’, écrit ce journal.

‘’Une fois achevés, les deux premiers documents seront soumis à l’appréciation du chef de leur parti’, l’ancien président de la République Abdoulaye Wade, qui n’a jusque-là pas donné suite aux demandes de M. Diagne et certains de ses compagnons présidents par la presse comme des ‘’frondeurs’’.

Plusieurs journaux reviennent sur l’audition du maire de Dakar-Plateau à la police, en rapport aux opérations de désencombrement entamées par ses services à Petersen, une gare routière de la capitale occupée en même temps par des marchands ambulants.

‘’Nous allons continuer le désencombrement’’, assure Alioune Ndoye, à la sortie de son face-à-face avec les policiers. ‘’Petersen sera déguerpi avec ou sans l’aide de la police’’, ajoute-t-il à la Une de Enquête.

‘’Alioune Ndoye durcit le ton’’, commente ce quotidien à sa Une. ‘’Auditionné par la police, Alioune Ndoye persiste’’, affiche à son tour Waa Grand Place. ‘’Alioune Ndoye sur un plateau de légalité’’, renchérit Le Quotidien.

‘’Que les marchands ambulants de la gare Petersen se le tiennent pour dit. Le maire de Dakar-Plateau – qui a déféré, hier, à une convocation des limiers de la Sûreté urbaine – ne va pas reculer par rapport aux opérations de désencombrement qu’il a entreprises’’, souligne Le Populaire.

‘’Alioune Ndoye semble dénoncer le fait d’être jeté en pâture par le préfet de Dakar’’, relève par ailleurs Walfadjri. Il ‘’promet de chasser à nouveau les marchands ambulants de la gare routière Petersen car, pour lui, sans cette remise en ordre, il n’y aura plus d’autorité dans ce pays’’, ajoute Le Témoin quotidien.

Selon Le Soleil, le président ‘’Macky Sall demande un suivi permanent du PUDC’’, le Programme d’urgence de développement communautaire, officiellement lancé mardi. Sud Quotidien fait
toutefois état de ‘’voix discordantes’’ concernant la mise en œuvre de ce programme dont l’exécution est confiée au PNUD.

Il s’agit essentiellement de voix de la Société civile
sénégalaise, parmi lesquelles, celle de Mouhamadou Mbodj, responsable du Forum civil, antenne sénégalaise de Transparency International. ‘’L’externalisation de la responsabilité… n’est pas la solution’’, estime par exemple M. Mbodj.


APS


Jeudi 9 Juillet 2015 - 09:23



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.