contenu de la page



LU SUR FACEBOOK : En relation, marié ou non… tu dois lire ceci ! C'est un peu long mais c'est vraiment intéressant





LU SUR FACEBOOK : En relation, marié ou non… tu dois lire ceci ! C'est un peu long mais c'est vraiment intéressant
MARIAGE

Lorsque je suis arrivé à la maison et que ma femme servait le dîner je lui ai pris la main et lui ai dit: j’ai quelque chose à te dire. Elle s’asseya et tranquillement sans dire un mot mangea.

Encore une fois je vis la peine dans ses yeux.

Soudainement je ne savais plus ouvrir la bouche. Mais je devais lui faire part de ce que je pensais. Je veux divorcer. J’ai soulevé le sujet calmement. Elle n’a pas semblé contrariée par mes paroles, elle m’a simplement demandé pourquoi?

J’ai fuis sa question. Elle s’est alors fâchée. Elle lança les baguettes et cria vers moi, tu n’est pas un homme!

Ce soir là nous ne nous sommes pas adressé la parole. Elle pleurait. Je savait qu’elle voulait savoir ce qui était advenu de notre mariage. Mais je ne pouvais lui donner une explication satisfaisante, elle avait perdu mon cœur pour Jane. Je ne l’aimais plus. J’avais seulement de la pitié pour elle!



Avec un énorme culpabilité, je lui fis part de mes arrangements pour le divorce, que je lui léguais la maison, l’auto et je mettais en jeu 30% de mon entreprise. Elle y jeta un coup d’œil et le détruisit en morceaux.



Cette femme qui avait passé 10 ans de sa vie avec moi, était devenue une étrangère. J’étais désolé pour elle de ce temps gaspillé, de ressource et d’énergie, mais je ne pouvais reprendre ce que je venais de lui dire, car j’aimais Jane chèrement.

Soudainement elle s’est mise à pleurer très fort devant moi, ce à quoi je m’attendais. Dans le fond, ses pleurs étaient pour moi une délivrance.

Cette idée de divorce qui m’obsédais depuis plusieurs semaines, me semblait maintenant plus ferme et claire.



Le jour suivant, je suis revenu à la maison très tard, et l’ai trouvée assise à la table en train d’écrire. Je n’ai pas soupé et je suis directement allé me coucher et m’endormir aussitôt car j’étais fatigué de ma journée mouvementé avec Jane.

Lorsque je me suis réveillé, elle était toujours assise à la table à écrire. Je ne m’en suis pas occupé, je me suis retourné de côté et rendormi à nouveau.

Au matin elle me présenta ses conditions de divorce: elle ne voulait rien de moi, mais avait besoin d’un mois d’avis avant le divorce.

Sa requête était que, durant ce mois, nous devions tous deux se battre pour vivre une vie aussi normal que possible. Sa raison était simple: notre fils devait passer un examen à la fin de ce mois là et ne voulait en aucun cas, le déranger avec un mariage brisé.



C’était parfait pour moi. Mais elle ajoutait autre chose, elle me demanda de lui rappeler comment je l’avais transporter dans notre chambre nuptial le jour de notre mariage.

Sa deuxième requête était que durant ce mois, je devais la transporter de notre chambre au seuil de la porte tout les matins. Je croyais qu’elle devenait folle. Pour faire de ses dernier jours supportables, j’acceptais son étrange requête.



J’avisais Jane des étranges conditions de divorce. Elle s’est mise à rire et croyait elle aussi, que c’était absurde.

Jane me dit avec m’épris, que peu importe les ruses qu’elle prendrait, elle devait faire face au divorce.

Ma femme et moi n’avions plus aucun contact physique depuis que j’avais pris la décision de divorcer.



Alors quand j’ai dû la sortir de la chambre le premier jour, nous étions tout les deux maladroits. Notre fils applaudissait derrière nous, papa porte maman dans ses bras. Ces mots m’apportais de la peine. De la chambre au salon, ensuite à la porte, j’ai marché environ 10 mètres avec elle dans mes bras.


Elle ferma les yeux et me demanda doucement de ne pas parler du divorce à notre fils. J’ai fais oui de la tête, j’ai ressenti un étrange sentiment plutôt bouleversant. Je l’ai déposée par terre à l’extérieur de la porte. Elle est parti attendre l’autobus pour le travail. J’ai conduis seul jusqu’au bureau.


Le deuxième jour, tous les deux agissions plus facilement. Elle s’appuya sur mon estomac. Je pouvais sentir la fragrance de sa chemise. Je réalisais que je n’avais pas regardé cette femme attentivement depuis un bon bout de temps. Je réalisais qu’elle n’était plus jeune.

Il y avait des ride sur son visage, ses cheveux grisonnaient ! Notre mariage avait fait des ravages sur elle. Pour une minute je me suis demandé ce que je lui avait fais.



Le quatrième jours, j’ai ressenti un retour d’intimité. C’est cette femme qui m’avait donné 10 ans de sa vie.



Le cinquième et sixième jours, je réalisais que l’intimité ressentie grandissait à nouveau. Je n’ai pas parlé de ceci à Jane. Il était plus facile de la transporter au fur et à mesure que le mois avançait.

Peut-être que ce travail chaque jour me rendais plus fort.



Un matin qu'elle tentait de choisir quoi porter, elle essaya quelques robes mais ne parvenait pas à trouver la convenable. Elle murmura que toutes ses robes étaient devenues trop grandes.

Soudainement je prenais conscience qu’elle avait maigri, et c’est la raison pour laquelle je pouvais la transporter plus facilement.

Cela me frappa… elle avait enterré tant de peine et d’amertume dans son cœur. Inconsciemment j’ai atteint et touché sa tête.



Notre fils est arrivé à ce moment et a dit: "papa il est temps de porter maman dehors". Pour lui, voir son père transporter sa mère dehors était devenu une partie essentiel à sa vie. Ma femme fit un geste à notre fils de venir plus près et le serra très fort.

J’ai tourné la tête parce que j’avais peur en cette minute de changer d’idée. Je l’ai ensuite prise dans mes bras, marchant de la chambre au salon et dans l’entrée. Elle mit ses bras autour de mon cou tout doucement et naturellement. J’ai tenu son corps serré, c’était comme le jour de notre mariage. Mais sa maigreur me rendais triste.



Le dernier jour, lorsque je l’ai prise dans mes bras, je pouvais à peine bouger d’un pas. Notre fils était parti pour l’école.

Je la tenait fermement et lui dit: "je n’avais pas remarqué que notre vie avait manqué d’intimité".



Je conduisis jusqu’au bureau… rapidement je sautai hors du véhicule, sans barrer les portes. J’avais peur qu’un seul délai puisse me faire changer d’idée… je montais les marches. Jane ouvrit la porte et je lui dit: "désolé Jane, je ne souhaite plus divorcer maintenant".



Elle me regarda sidérée et me toucha le front. Fait tu de la fièvre? Je retirai sa main de mon front. Désolé Jane, mais je ne divorce pas. Ma vie de mariage était probablement devenu ennuyeuse parce que, ni elle ni moi n’avions évalué les détails de nos vies, mais non parce que notre amour était mort. Maintenant je réalise que depuis le jour ou je l’ai transportée dans notre demeure le jour de notre mariage, c’est mon devoir de la soutenir jusqu’à ce que la mort nous sépare.



Jane semblait soudainement se réveiller. Elle me gifla violemment et claqua la porte puis éclata en sanglots. Je redescendis l’escalier et je suis parti.



En route, j’arrêtai chez un fleuriste, j'ai commandé un bouquet de fleurs pour mon épouse. La vendeuse me demandait ce qu’elle devait écrire sur la carte. Je souris et écrivis "je te porterai dehors tout les matins jusqu’à ce que la mort nous sépare".



Cet après-midi là j’arrivais à la maison, fleurs à la main, sourire aux lèvres, je montais les marches à la course, pour retrouver ma femme seule dans son lit - morte.



Ma femme se battait contre un CANCER depuis des mois, mais j’étais tellement préoccupé avec Jane pour seulement m’en apercevoir.

Elle savait qu’elle allait mourir sou peu et elle voulait me préserver, peu importent les réactions négatives de notre fils, au cas où nous aurions divorcé. -- Au moins, au yeux de mon fils -- je suis un mari aimant…



Les plus petits détails de votre vie sont ce qui compte vraiment dans une relation; ce n’est pas la demeure, l’auto, la propriété, l’argent en banque. Ceci crée un environnement favorable pour la joie mais ne peut donner la joie à soi-même.



Alors trouvez du temps pour être l’ami de votre épouse et faites ces petites choses l’un pour l’autre, qui crée l’intimité.

Ayez vraiment un mariage joyeux!



Si vous ne partagez pas ceci, rien ne vous arrivera.

Si vous décidez de le faire, vous pouvez peut-être sauver un mariage.



Beaucoup d’échecs dans la vie, viennent du fait que, les gens n’ont pas réalisé combien ils étaient près du succès, lorsqu’ils ont abandonné.


Leroy Auguste F - (Facebook)

PiccMi.Com

Mardi 22 Novembre 2011 - 12:03



Réagissez à cet Article

1.Posté par Bambarabi le 22/11/2011 15:52

AH OUI QUELLE BELLE VERITE . ON PASSE TOUJOURS A COTE DE L'ESSENTIEL C'est A DIRE DE L'AMOUR VRA AU PROFIT DES FUTILITES MATERIELLES.
IL FAUT TOUJOURS BIEN REGARDER SON (SA ) CONJOINT (E).TOUJOURS TOUJOURS ET TOUS LES JOURS.....

2.Posté par MÉLANÇON CAROLE le 17/01/2012 15:35

J`ÉTAIS MOI-MÊME EN CHIMIO LORSQUE MON MARI M`A DIT QU`IL NE M`AIMAIT PLUS....APRÈS 20 ANS..... AUTANT CE FUT DIFFICILE AUTANT JE ME SUIS SENTIE LIBRE D`ÊTRE LIBÉRÉE. BIEN SÛR QUE NOTRE FILLE DE 16 ANS A ÉTÉ CHOQUÉE,PEINÉE ET A BEAUCOUP SOUFFERT DE LA SITUATION. ELLE NON PLUS N`A PAS VU VENIR LE COUP.COMME EUX NOUS FAISIONS ENCORE SEMBLANT PUIS UN JOUR DE TRAITEMENT J`EN AI EU ASSEZ DE PRENDRE DE MON TEMPS DE VIE AVEC QUELQU`UN QUI ME DIT QU`IL NE M`AIME PLUS.IL ME FAISAIT PERDRE DES INSTANTS PRÉCIEUX. DONC,20ANS PLUS TARD,JE LE QUITTAIT ET MA VIE FUT UNE SÉRIE D` AVENTURES PLUS HEUREUSES LES UNES QUE LES AUTRES.CHAQUE CAS EST UNIQUE.JE SUIS DEVENUE SEREINE ET CONFIANTE ET JE PROFITE DE CHAQUE NSTANTS.UN RÉSENT EST UN CADEAU.PAPILLON CARO

3.Posté par Mr simond157 le 19/01/2012 02:12

J'aime l'échange de V a avec Evey l'orsquil lui demande est cque c'est ce que tu pensses, ou ce qu'ils veulent que tu pensse ? Jne croit pas que Le Gouvernement L'Eglise Les Medias savent ce qui est mieux pour nous, il est sur que pour ne pas se faire regarder de travers au travail l'on approuve la theatrale de la famille les enfants la maison avec la cloture de piquet blanc la familiale avec le chien et la piscine derriere mais est ce vraiment pour nous? l'idée politicaly corecte est vehiculer mais a un mariage sur deux qui finis en divorce il est d'une evidence que c'nest pas du tout vrai pour la casi totalitée de la population cest a s'immaginer que le Vatican a un fond secret pour les gens qui font la promotion des valeurs de l'unitée du couple du marriage de la famille et de la pérénitée c'est clair le délire de l'intégrisme sociale aller Leroy Auguste F - (Facebook) dites nous combien Le Vatican ou le gouvernement Federale a la "Nation under God" appuyer des Republicains Ricain on vous a payer pour brainwasher les gens de la sorte avec de l'eau de rose a chier pauvre type .

4.Posté par Mr simond157 le 19/01/2012 02:13

J'aime l'échange de V a avec Evey l'orsquil lui demande est cque c'est ce que tu pensses, ou ce qu'ils veulent que tu pensse ? Dans le Film V pour Vendetta .

5.Posté par J le 20/01/2012 21:32

Cette histoire est merveilleuse!!! J' admire le courage de cette maman qui a caché sa terrible maladie et tenté une dernière chance de sauver son couple pour ne pas bouleverser son fils. Combien de femmes agiraient de la sorte? Très très peu, en vérité. Il est bien dommage que le mari n'ait pu partager avec elle les moments très difficiles de son combat avec la maladie, aveuglé qu'il était par sa nouvelle conquête. Il a eu toutefois du regret et beaucoup de remords, ce qui explique son aveu et la narration des principaux moments qu'il a vécus au cours du dernier mois. Quelle belle leçon de vie!!!!!

6.Posté par Jonathan le 21/01/2012 00:56

mr. simond tu as rien compris a cette histoire la morale est l'herbe est pas plus verte chez le voisin travaille ton couple et tu vas rester ou redevenir en amour mais le prendre pour aquit la est l'erreur de beaucoup de couple et nombreux sont les temoignage de couple qui sur le point de divorcer on essayer une derniere fois en mettent en priorite leur couple on retrouver l'amour et sauver leur mariage mais c plus facile on divorce et on recommence ainsi de suite se sont des lache

7.Posté par Fleur meurtrie le 21/01/2012 04:12

Quelle histoire merveilleuse! Il est vrai qu'on apprécie ce que l'on a lorsqu'on le perd. J'ai moi même combattu un cancer, avec un conjoint très peu affectueux, distant et même sans aucune compassion. Très peu bavard, il passait ses frustrations en quittant la maison pour la journée et revenir le soir pour se coucher. Les repas étaient déjà presque prêts lorsqu'il rentrait, il le plaçait devant moi et avait l'air de se dire, si elle peut revenir à la santé qu'elle continue de me cuisiner de bons plats et que je puisse m'asseoir et dormir après les repas. Après presque 3 ans, je suis toujours avec lui, ayant fait de nombreux efforts et lui signifiant que s'il ne changeait pas, je le quitterais, je commence à vivre des jours moins sombres. C'est certain qu'il n'y a personne de parfait, mais il fait des efforts. Tout ce que je souhaite, c'est que ça continue, car, s'il se laisse aller encore une fois, ce sera une de trop. Merci de partager une si belle leçon de vie.

8.Posté par Jay Forget le 21/01/2012 04:38

c'est très émouvant !!!

9.Posté par anissa le 21/01/2012 09:03

que c beau et que c vrai mais de nos jours on a perdu toutes notion de valeur pour lavie de couple on s'apercoit de l'importance de l'être qu'on aime qu'apres l'avoir malheureusement perdu

10.Posté par petit-joe le 21/01/2012 15:14

bon, ma blonde est en pleure :).....toute une histoire...

11.Posté par mathieu Émile le 23/01/2012 17:09

Magnifique témoignage, utile à beaucoup de couples, mais quelle honte pour la langue française et son orthographe!

12.Posté par WIDED le 28/01/2012 12:24

C'est vraiment touchant mais aussi très vrai si on pense à notre partenaire qu'il est un humain ayant le droit de l'aimer, le soutenir, le rendre heureux et lui partager tout détail de cette vie traînante ça nous rend certainement aussi humain et heureux

13.Posté par majoul lamia le 29/01/2012 08:34

QUELLE LECON D'AMOUR ET D'HUMANITE OUI PARFOIS ON CROIT QUE NOTRE BONHEUR EST AILLEURS QUE CETTE PERSONNE AVEC QUI ON PARTAGES AUTANT DE JOIES QUE DE MALHEURS NE VAUT PLUS RIEN ALORS QUE C'EST ELLE QUI MERITE TOUT LES HONNEURS ET TOUT L'AMOUR et cela devient trops tard quand il n'y a plus d'espoir et que la maladie emporte tout avec elle je suis emue par cette histoire peut-etre remettra les pendulesa l'heure

14.Posté par Lurdes le 19/06/2012 19:26

J AIME BEAUCOUP L HISTOIRE QUI NOUS TRANSMET PAS MAL DE MESSAGES AMOUR

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9