contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Le Barça est tombé dans un traquenard





Le Barça est tombé dans un traquenard
Le Barça de Messi, Neymar et Suarez ne réalisera pas le doublé en Ligue des Champions. Les hommes de Luis Enrique sont tombés sur un Atletico Madrid déchaîné, qui s'est imposé grâce à un doublé d'Antoine Griezmann (2-0). Bougé comme rarement, incapable de trouver des solutions et d'apporter du danger, le champion d'Espagne n'a jamais donné l'illusion de pouvoir se qualifier dans un stade Vicente Calderon bouillant. L'Atletico, qui avait déjà éliminé Barcelone en 2014 au même stade de la compétition, peut se mettre à rêver avec un tel niveau collectif.

1. Un énorme Atletico
Il fallait s'attendre à ce que l'Atletico Madrid joue comme si sa vie en dépendait. Et c'est évidemment ce qui est arrivé. Comme en 2014, lorsqu'il avait déjà éliminé le Barça en quart de finale de la Ligue des Champions, les hommes de Diego Simeone ont donné une véritable leçon tactique, de courage et d'abnégation à leur adversaire. Le coach argentin a une nouvelle fois réussi un coup de maître en déjouant complètement le tenant du titre, qu'on annonçait encore intouchable il y a trois semaines. Avec cette mentalité et ce sens du collectif, l'Altetico peut espérer bousculer n'importe quel adversaire. De quoi à nouveau rêver d'une finale, comme il y a deux ans ?

2. Que se passe-t-il au Barça?
Comment Barcelone a-t-il pu perdre autant son football en si peu de temps? En première période, les Catalans n'ont jamais mis en danger un Jan Oblak qui jouait dans un fauteuil. A l'image d'un Lionel Messi qui est passé complètement à côté de son match (comme Suarez et Neymar), le manque d'inspiration du Barça inquiète. Ce fut un peu mieux après la pause, sans plus. La trêve internationale du mois de mars, la semaine précédant le Clasico perdu contre le Real Madrid, a visiblement laissé des traces. Depuis, le Barça facture trois défaites en quatre matchees (Real Madrid, Real Sociedad, Atletico Madrid). Comment est-ce possible ?

3. La grosse polémique de fin de match
Une (grosse) polémique s'est glissée dans les débats : un penalty non-sifflé pour le Barça en toute fin de rencontre (alors que l'Atletico venait de faire 2-0) alors que Gabi avait clairement touché le ballon du bras dans le rectangle. Au lieu d'accorder un penalty, M. Rizzoli a préféré siffler un coup franc (finalement raté par Messi) alors qu'il était à trois mètres de l'action. Une décision, qui n'explique pas la défaite, mais qui est tout de même lourde de conséquences puisqu'elle aurait pu permettre aux Catalans d'arracher les prolongations. "L'arbitre n'a rien à voir avec notre élimination", résumait Jordi Alba après le match. "L'Atletico est une équipe toujours difficile à jouer." On signalera aussi qu'Iniesta aurait peut-être dû être expulsé après sa faute de main qui a offert le penalty aux Colchoneros. Peut-être a-t-il été protégé par sa réputation...
7sur7


Jeudi 14 Avril 2016 - 08:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.