contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Le Barça inarrêtable, Messi vainc le signe indien





Le Barça inarrêtable, Messi vainc le signe indien
Bousculé à l'Emirates Stadium dans ce huitièmes de finale aller de la C1, le Barça a finalement émergé grâce à Lionel Messi (0-2), qui s'est offert un doublé en deuxième période. Discipliné, organisé, mais pas assez efficace devant le but de Ter Stegen, Arsenal a eu le mérite de faire douter les Catalans. Chamberlain et Giroud ont hérité des meilleurs occasions, sans pouvoir concrétiser. Après le repos, les hommes de Luis Enrique ont pris le contrôle du match et la "MSN" a fait la différence. Le Barça a un pied en quarts de finale. Pour Arsenal, c'est une nouvelle désillusion en Ligue des champions.

1. Messi vs Cech
En six duels, Lionel Messi n'était jamais parvenu à tromper Petr Cech, la bête noire de l'Argentin. C'est désormais chose faite pour "La Pulga", qui a inscrit un doublé après le repos. Le portier tchèque était le seul gardien à pouvoir faire prévaloir une telle statistique. A plus d'une reprise dans ce match, l'ex-gardien de Chelsea a sauvé les meubles mais a finalement dû s'avouer vaincu. Tout d'abord à l'issue d'une contre-attaque fulgurante, rondement menée par le trio de choc MSN et conclue avec un sang-froid admirable par Messi (0-1). Ensuite, sur un penalty transformé ET provoqué par "Leo" (0-2) à la suite d'une faute de Flamini, qui venait de rentrer au jeu.

2. L'histoire se répète pour les Gunners
Lors des trois dernières éditions, les hommes d'Arsène Wenger ont à chaque fois chuté en huitièmes de finale après avoir perdu à domicile à l'aller (Bayern en 2012-2013 et en 2013-2014, Monaco la saison dernière). Ce sera une nouvelle fois le cas cette année. "Ne pas se saborder au match aller et préserver ses chances en vue du match retour", tel était le message qu'on entendait dans les rangs londoniens. Hélas, c'est raté. Sans démériter, loin de là, les Gunners ont complètement hypothéqué leurs chances de qualification pour les quarts de finale. En première mi-temps, le plan tactique de Wenger ne fonctionnait pourtant pas mal: très repliée et bien en place défensivement, son équipe misait sur la vitesse d'Alexis Sanchez et Chamberlain notamment pour prendre les Blaugranas en contre. Mais il a à chaque fois manqué un peu de justesse ou d'efficacité aux Anglais pour véritablement pouvoir inquiéter leur adversaire.

3. L'incroyable série du Barça
Qualifié pour la finale de la Copa del Rey, autoritaire leader en Liga (8 points d'avance sur l'Aletico, 9 sur le Real Madrid), le Barça n'a plus perdu le moindre match toutes compétitions confondues depuis environ cinq mois (ndlr. la dernière défaite remonte au début du mois d'octobre à Séville). Les protégés de Luis Enrique restent désormais sur une série de 33 matchs sans défaite (un record pour le Barça). Et ils peuvent viser d'ici peu le record du genre en Espagne, propriété du Real Madrid de l'entraîneur Leo Beenhakker en 1988-1989 (34 matches officiels invaincus). Où s'arrêtera cette équipe? Grande favorite de l'épreuve, elle pourrait même devenir la première à prolonger son titre en C1. A l'heure actuelle, on voit mal qui pourrait venir briser l'hégémonie du Barça, tant il paraît intouchable.


Mercredi 24 Février 2016 - 09:09



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.